La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 141,07
    +11,80 (+0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    521,74
    +2,94 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

JO de Paris 2024 : les billets sont-ils plus chers que lors des éditions précédentes ?

Adobe Stock

Dans un peu plus d'un an et demi, précisément du 26 juillet au 11 août 2024, la région parisienne (et quelques sites ailleurs en métropole et dans l’outre-mer) accueillera les Jeux olympiques d’été. En vue de l’événement, des billets seront mis en vente en février prochain sous forme de packs pour quelques fans tirés au sort. Mais de nombreuses critiques sont apparues sur les réseaux sociaux, jugeant le prix des places bien trop cher. Mais assister aux épreuves des Jeux à Paris reviendra-t-il vraiment plus cher qu’à Londres, Rio ou Tokyo ? Le Parisien publie une longue enquête pour comparer les prix de 2024 à ceux des trois dernières olympiades.

Le comité d’organisation indique que les places les moins chères seront fixées à 24 €, et d’autre part la moitié des billets vendus couteront 50 € ou moins. Le tarif le plus élevé sera de 990 € pour obtenir la meilleure place lors de la finale du 100 mètres d’athlétisme au Stade de France.

Les fourchettes de prix proposées pour des épreuves d’athlétisme, de canoë ou de tir sont presque identiques à Paris qu’à Londres en 2012. Les places reviennent plus cher à Paris qu’à Rio pour certaines épreuves, comme la première phase de handball (de 24 à 140 € en 2024 contre 30 € maximum en 2016). Si les JO de Tokyo se sont déroulés à huis clos en raison de la pandémie, les prix des places initialement mises en vente étaient souvent plus élevés qu’à Paris (de 60 à 374 € pour la natation le matin en 2020 contre des prix de 24 à 230 € en 2024).

A Paris, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le pic est-il passé ? Notre carte de France
Le monde s'inquiète de la recrudescence des cas de Covid-19 en Chine
Lourdes : le maire valide le plan d'un jardin d'enfants dessiné par une fillette de 9 ans
CAC 40 : la Bourse de Paris en repli à l'ouverture en raison de la situation en Chine
Royaume-Uni : face à l'inflation, ces expatriés ont décidé de rentrer en France