La bourse ferme dans 5 h 30 min
  • CAC 40

    5 745,53
    -37,88 (-0,65 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 332,63
    -15,97 (-0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9648
    -0,0040 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    1 650,90
    -4,70 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    19 805,29
    -89,90 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,35
    -7,19 (-1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,25
    -0,49 (-0,62 %)
     
  • DAX

    12 221,04
    -63,15 (-0,51 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,65
    -54,95 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0681
    -0,0176 (-1,62 %)
     

ING : un client interdit bancaire après la fermeture surprise de son compte

PIXABAY

C'est un véritable calvaire que vivent certains clients de la banque en ligne ING, qui a brusquement fermé il y a quelques semaines, plusieurs comptes sans prévenir. C'est la situation dans laquelle se trouve Florian et son épouse, ce dernier relate son histoire auprès de RTL France, ce mardi 6 septembre. Alors qu'il était en vacances, Florian s'arrête à une station-service pour y faire le plein mais sa carte bancaire est refusée, tout comme celle de sa femme. Leurs comptes en banque ont été fermés sans préavis.

"Personne ne nous a prévenus pour nous dire 'attention, à telle date vos moyens de paiement seront arrêtés'. Aujourd'hui, tout l'argent que j'avais sur mes comptes ING, épargne et compte courant, est toujours bloqué chez ING", s'insurge Florian. "La fermeture du compte a été effective le 21 juillet et je n'ai toujours pas récupéré mon argent". Une somme dont Florian aurait bien besoin en cette période de forte poussée inflationniste.

>> Notre service - Économisez jusqu’à 300 euros par an en testant notre comparateur de tarifs bancaires

Pire encore, il est désormais interdit bancaire suite au refus d'un chèque de 23 euros qu'il avait signé quelques jours avant la fermeture de son compte. "Je suis déjà assez mal vu auprès de ma nouvelle banque aujourd'hui. Je ne peux plus faire de chèque, je ne peux plus faire de virement, je suis complètement coincé", regrette-t-il. "Je n'ai même plus accès à mon espace client, à mes relevés de compte. Je ne sais même plus quels sont les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Énergie : la SNCF pourrait supprimer des trains cet hiver en cas d'urgence
Le Medef souhaite le lancement de la réforme des retraites "à l'automne"
Ubisoft : Tencent aide la famille Guillemot à conserver le contrôle
Santé : la Poste fait l'acquisition d'Happytal
CAC 40 : la Bourse de Paris attendue rouge vif, la Chine, les taux et le gaz inquiètent