La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 959,51
    -204,32 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Inflation : pourquoi la cantine scolaire de vos enfants va coûter plus cher à la rentrée prochaine

Cantine scolaire
Cantine scolaire

Outre les hausses de dépenses liées au carburant ou aux courses, les parents d'élèves demi-pensionnaires pourraient bientôt supporter une augmentation des prix de la cantine. C'est du moins ce qu'a récemment affirmé le vice-président de l'Association des maires de France. Cité par Le Parisien dans un article publié ce mardi, Philippe Laurent estime entre 5 et 10% la hausse des frais de repas des enfants scolarisés dans l'Hexagone.

La moitié des communes pourrait augmenter les tarifs

Le président du syndicat national de la restauration collective, Philippe Pont-Nourat, confirme cette assertion en affirmant qu'une révision mécanique d'environ 4% des contrats signés avec les communes ne sera pas suffisante cette année en raison de l'inflation. « Il nous faudra entre 7 et 8% pour rester à l'équilibre. Sinon, certaines PME mettront la clé sous la porte à l'automne et les cantines ne pourront pas accueillir les enfants », développe-t-il.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : 3 solutions si vous ne pouvez pas payer
- Crédit immobilier : jusqu'à 40% de hausse des prix de l'assurance de prêt depuis le 1er juin ?
- Impôt sur le revenu : la menace du futur barème

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles