La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 009,66
    -142,35 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    12 955,72
    -146,83 (-1,12 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0184
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 910,32
    -765,22 (-3,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,36
    -17,46 (-3,05 %)
     
  • S&P 500

    4 279,33
    -25,87 (-0,60 %)
     

Inflation, dette… 3 chiffres pour comprendre la grave crise économique au Sri Lanka

Inflation, dette… 3 chiffres pour comprendre la grave crise économique au Sri Lanka ? (Crédit : REUTERS/Dinuka Liyanawatte)
Inflation, dette… 3 chiffres pour comprendre la grave crise économique au Sri Lanka ? (Crédit : REUTERS/Dinuka Liyanawatte)

Rien ne va plus au Sri Lanka. L'île aux 22 millions d’habitants, confrontée à la pire crise économique depuis son indépendance en 1948, a vu son président fuir le palais présidentiel envahi par des manifestants.

Le Sri Lanka est plongé dans le chaos. Inflation record, dette abyssale, protestations monstres face au manque de tout, manifestants venus par milliers pour envahir le palais présidentiel, un président qui fuit sa résidence officielle. Ces événements survenus le week-end dernier sur l’île résultent d’un malaise profond au sein d’une population étranglée par la crise économique. Les coupures d’électricité, les rationnements de denrées alimentaires ou encore les files d'attente devant les stations-service rythment le quotidien des 22 millions de Sri-Lankais.

Le président du Sri Lanka Gotabaya Rajapaksa, qui a fui samedi son palais de Colombo, démissionnera le mercredi 13 juillet. La population l’accuse d'être le responsable de la crise économique catastrophique que traverse le pays depuis de très longs mois.

Des Sri-Lankais ont envahi le palais présidentiel le week-end dernier (Crédit : REUTERS/Dinuka Liyanawatte)
Des Sri-Lankais ont envahi le palais présidentiel le week-end dernier (Crédit : REUTERS/Dinuka Liyanawatte)

Le pays est dans une "spirale de la mort"

54,6%. Un chiffre suffit à comprendre l’ampleur du désastre. L'inflation au Sri Lanka a atteint en 54,6% en juin 2022 selon des données officielles publiées le vendredi 1er juillet. C'est la première fois que cette hausse de l'indice des prix à la consommation dépasse la barre symbolique des 50%. Selon l’économiste américain Steve Hanke, économiste à l'université Johns Hopkins, le pays est dans une "spirale de la mort".

Selon lui, l’inflation annuelle dans le pays a atteint le chiffre ahurissant de 122 %. La situation dans le pays frappé par la crise est "si mauvaise que même le Fonds monétaire international (FMI) a refusé d'offrir un prêt de sauvetage", explique l’économiste qui ajoute que le Sri Lanka avait rejoint 16 programmes du FMI. Malheureusement, aucun n’a été couronné de succès.

51 milliards. Depuis le 12 avril 2022, l’ancienne colonie britannique est officiellement en défaut de paiement après avoir annoncé qu'il suspendait unilatéralement le remboursement de sa dette extérieure qui s’élève à 51 milliards de dollars. "Nous devons nous concentrer sur les importations essentielles et ne pas avoir à nous soucier du service de la dette extérieure", a fait valoir le nouveau gouverneur de la banque centrale, Nanadalal Weerasinghe. "Nous avons atteint un point où le remboursement de la dette est difficile et impossible", a-t-il ajouté. Un défaut de paiement coupe automatiquement l'État des marchés financiers sur lesquels il ne peut plus emprunter.

2019. Comment le Sri Lanka, envié par l’Inde dans le passé pour son niveau de vie, a-t-il basculé à ce point dans la crise ? Cet effondrement économique spectaculaire s’explique, en partie, par la chute du tourisme, un pan essentiel de l’économie sri-lankaise. Les touristes ont commencé à déserter le pays après la vague d’attentats du 21 avril 2019 où trois hôtels de luxe et trois églises avaient été visés par l’État islamique à l’occasion du dimanche de Pâques, faisant 267 morts et 496 blessés. La disparition de l'activité touristique et des revenus qui en découlent à cause de la crise sanitaire l'année suivante a été la goutte d’eau qui a fait déborder un vase déjà bien plein.

VIDÉO - Au Sri Lanka, la crise fait chuter le pouvoir

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles