Marchés français ouverture 8 h 25 min
  • Dow Jones

    26 519,95
    -943,24 (-3,43 %)
     
  • Nasdaq

    11 004,87
    -426,48 (-3,73 %)
     
  • Nikkei 225

    23 418,51
    -67,29 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,1750
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    24 708,80
    -78,39 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    11 313,87
    +109,51 (+0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,22
    -11,47 (-4,20 %)
     
  • S&P 500

    3 271,03
    -119,65 (-3,53 %)
     

Impots.gouv.fr : votre espace particulier est indisponible jusqu'au lundi 5 octobre

Benoît LETY
·1 min de lecture

Vous voulez consulter votre avis de taxe foncière, suite à l’email que vous avez reçu de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) voici une semaine ? Si vous tentez de vous connecter entre samedi 3 octobre, à midi, et lundi 5 octobre, inutile de retenter à de multiples reprises : la rubrique « votre espace particulier » fait l’objet d’une « opération de renforcement [des] infrastructures informatiques ».

Cette opération de maintenance était prévue : la DGFiP l’a annoncé sur son site dès le 25 septembre et sur son compte Twitter en début de semaine. « L'accès à l'ensemble de vos services en ligne sera rétabli au plus tard dans la journée du lundi 5 [octobre] », assure la DGFiP.

Cette indisponibilité intervient une semaine après l’envoi des emails prévenant les propriétaires assujettis à la taxe foncière que leur avis 2020 était disponible sur impots.gouv.fr. Du moins pour les contribuables ayant opté pour la consultation en ligne des avis. L’échéancier des paiements, si vous êtes mensualisé, apparaît sur cet avis. Si vous avez opté pour le prélèvement à l’échéance, le prélèvement sera effectué le 26 octobre. A défaut, la date limite de paiement est fixée au jeudi 15 octobre.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A, PEL, assurance vie... Quel placement ouvrir pour un bébé ?
- Rendez-vous de l'épargne : les gendarmes de la finance vous aident à investir face à la crise
- Crédit Coopératif : la liste des tarifs qui ont augmenté