La bourse ferme dans 7 h 31 min
  • CAC 40

    6 687,68
    +22,48 (+0,34 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 948,25
    +12,74 (+0,32 %)
     
  • Dow Jones

    33 849,46
    -497,57 (-1,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0387
    +0,0043 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 770,90
    +15,60 (+0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    15 897,39
    +148,53 (+0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    390,14
    +9,85 (+2,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,79
    +1,55 (+2,01 %)
     
  • DAX

    14 415,68
    +32,32 (+0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 535,60
    +61,58 (+0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,50
    -176,86 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    3 963,94
    -62,18 (-1,54 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2054
    +0,0089 (+0,74 %)
     

Immobilier : seules 6% des annonces de location respectent la loi

Loïs Larges

Coup de tonnerre dans le monde de la location. Selon une étude de l’association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), dévoilée par Le Parisien, vendredi 18 novembre 2022, seulement 6% des annonces de location mises en ligne seraient conformes aux règles établies en la matière. "Elles sont pour la plupart listées dans un arrêté en date du 10 janvier 2017 mis à jour en 2022 pour intégrer les règles de l’encadrement des loyers", précise au Parisien David Rodrigues, le juriste de l’association. Ainsi, lorsqu’un propriétaire décide de mettre un bien en location, il doit préciser le loyer, la surface, les charges, si le bien est meublé et préciser l’encadrement et le dépôt de garanti nécessaire.

D’après les chiffres dévoilés, 17% des annonces mises en ligne par des professionnels seraient conformes, contre 0% chez les particuliers. David Rodrigues est catégorique : "Chez les professionnels, on est proche de l’amateurisme, et dans certains cas, on frôle la pratique commerciale trompeuse", a-t-il expliqué au Parisien. Et d’ajouter : "On peut comprendre que les bailleurs ne connaissent pas toutes les mentions à préciser mais les professionnels ont une obligation déontologique de respecter la loi et ce résultat est inadmissible."

Afin de réaliser son étude, CLCV a analysé 1 100 annonces réparties sur trois villes (Lille, Lyon et Paris) et proposées par cinq sites, à savoir Citya.com, Fnaim.fr, Foncia.fr, Pap.fr et Leboncoin.fr. En outre, l’association explique que seul Foncia réalise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Résidences secondaires : pourquoi la surtaxe d’habitation va être étendue
Baisse des prix de l’immobilier : est-ce le bon moment pour vendre ?
Immobilier neuf : les métropoles où certains appartements pourraient être bradés
Assurance emprunteur : les 5 obstacles qui disparaissent avec la nouvelle loi de libéralisation
Pourquoi les prix des logements neufs vont continuer de flamber en 2023