Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 131,04
    +2 572,26 (+4,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,66
    +45,76 (+3,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Immobilier : les régions où les étrangers font flamber les prix de l'ultra-luxe

Walter Bibikow / GettyImages

Le monde du luxe est un monde à part. Alors que les prix des logements ne cessent de s’effondrer dans pratiquement tous les territoires, le segment de la pierre haut de gamme*, lui, continue de s’apprécier presque partout. C’est ce que révèle l’étude annuelle publiée par le portail d’annonces Belles Demeures, dédié à l’immobilier le plus cher. Son baromètre, publié avec les expertises de l’estimateur Meilleurs Agents et du portail SeLoger, montre en effet une évolution radicalement différente entre les prix du marché des logements standards, et celui de la pierre haut de gamme.

Là où, d’après le baromètre SeLoger/Meilleurs Agents, les prix des logements traditionnels ont baissé de 2,5% en moyenne depuis un an, la valeur des logements de luxe a au contraire encore grimpé de 1,7% en moyenne sur les 12 derniers mois. «Le marché de l’immobilier de luxe est par essence décorrélé du marché immobilier traditionnel», décrit Éric Donnet, directeur général du groupe d’agences immobilières de luxe Daniel Féau. Et pour cause : contrairement aux acquéreurs traditionnels, qui ont subi de plein fouet la très rapide remontée de crédit l’an passé, les grandes fortunes ne sont pas toujours dans l’obligation d’emprunter pour devenir propriétaire. «En 2023, le ralentissement des ventes s’est surtout fait sentir pour les transactions aux prix compris entre 1 et 3 millions d’euros, car les acheteurs sont souvent des familles qui empruntent pour devenir propriétaire. Mais sur le segment de l’ultra-luxe, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : peut-on acheter un bien sous le coup d’une procédure en cours ?
Logement social : les locataires trop «riches» vont-ils finalement pouvoir rester dans leur HLM ?
Château du Francport dégradé : l'Etat condamné à verser plus de 2 millions d'euros au propriétaire
Chine : nouveau krach immobilier en vue, la croissance de l’économie risque de décevoir
Crédit immobilier : nos conseils pour devenir propriétaire dans les meilleures conditions