Marchés français ouverture 5 h 15 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 377,89
    -63,41 (-0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 596,09
    -42,44 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 024,14
    -274,00 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    993,02
    -17,59 (-1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Immobilier : où acheter pour un investissement locatif optimal ?

·2 min de lecture

En matière d’investissement locatif, toutes les villes ne se valent pas. Découvrez celles où votre achat est quasi-certain de s’autofinancer grâce aux loyers perçus en vingt ans.

"Notre marge d’erreur n’est que de 8 %". Thomas Lefebvre, directeur scientifique chez Meilleurs Agents, en est persuadé : son nouvel algorithme va aider les investisseurs dotés d’un maigre apport dans l’optique d’un nouvel achat. Le spécialiste de l’immobilier vient de créer un nouvel outil pour aider les futurs acquéreurs dans leur démarche. 

À LIRE AUSSI >> Immobilier : quels sont les principaux critères de sélection des acheteurs ?

En prenant en compte de multiples données (taxe foncière, risques de non-location, mensualité du prêt, frais d’entretien….), l’algorithme détermine les villes où un investissement locatif s’autofinance. Objectif : cibler les endroits où il est possible de réaliser une jolie opération immobilière en achetant un studio de 20 m². "Près de 40% des Français sont locataires, et ce chiffre monte à 60% dans les grandes villes voire à 70% à Paris, cela donne une idée du potentiel", explique Thomas Lefebvre dans des propos relayés par Le Parisien.

Certaines villes sont à fuir 

Ainsi, un apport de seulement 3 016 euros est suffisant pour supporter l’achat d’un studio de 20 m² à Limoges et s’autofinancer par le loyer en vingt ans selon Meilleurs Agents. Le faible coût de l’immobilier (1 393€/m2) dans la préfecture de la Haute-Vienne, première de ce classement, explique en partie ce faible montant. À titre de comparaison, il faudra avoir avec une somme quasiment cinq fois plus importante pour espérer autofinancer son bien grâce aux loyers à Arras, dixième. Si Limoges brigue la pole position, elle est suivie par deux autres villes dites moyennes : Pau et Poitiers.

À l’inverse, certaines villes sont à éviter à tout prix dans l’objectif d’un autofinancement avec un apport personnel faible. Nice, Cannes, Les Sables-d’Olonne, Antibes, Anglet pour ne citer qu’elles ne sont pas du tout un bon plan. La raison ? Le budget demandé y est plus important et les taxes foncières plus élevées. 

Top 10 des villes où investir pour autofinancer son bien

1ère - Limoges

1ère - Limoges
1ère - Limoges

2e - Pau

2e - Pau
2e - Pau

3e - Poitiers

3e - Poitiers
3e - Poitiers

4e - Brest

4e - Brest
4e - Brest

5e - Clermont-Ferrand

5e - Clermont-Ferrand
5e - Clermont-Ferrand

6e - Besançon

6e - Besançon
6e - Besançon

7e - Nancy

7e - Nancy
7e - Nancy

8e - Nîmes

8e - Nîmes
8e - Nîmes

9e - Saint-Martin-d’Hères

9e - Saint-Martin-d’Hères
9e - Saint-Martin-d’Hères

10e - Arras

10e - Arras
10e - Arras

Ce contenu peut également vous intéresser :