La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 329,12
    +157,80 (+1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Immobilier locatif : une mauvaise surprise de l'année blanche sur vos impôts ?

Charles MULLER
·1 min de lecture

C’est une interrogation qui persisite chez les particuliers bailleurs qui contactent leur centre des impôts après avoir reçu leur avis d’imposition à la fin de l’été : pourquoi les travaux réalisés en 2019 ne sont pas déductibles comme d’habitude ? En effet, en théorie, le mécanisme du déficit foncier permet de diminuer le niveau de ses revenus globaux (ressources du travail et autres) dans la limite de 10 700 euros par an. Si vous dépassez le plafond, le montant non déduit peut même être reporté sur les revenus fonciers de à l’année suivante.

Mais en 2020, les propriétaires de biens locatifs ont peut-être eu une mauvaise surprise qui mérite une explication et un petit retour dans le temps. Pour permettre la mise en place du prélèvement à la source en janvier 2019, les revenus de l'année 2018 n'ont pas été imposés, grâce au CIMR. Les bailleurs n'avaient donc pas intérêt à faire des travaux cette année-là.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Epargne : le PEA Jeunes est-il un fiasco ?
- Crédit immo : pourquoi Mulhouse est la meilleure ville où acheter
- Forfait, téléphone... La 5G coûte cher et n'apporte rien (pour le moment)