La bourse ferme dans 4 h 27 min
  • CAC 40

    6 510,03
    -13,41 (-0,21 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 745,57
    -3,78 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0339
    +0,0037 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 805,90
    -7,80 (-0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    23 694,10
    +1 214,81 (+5,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    576,36
    +45,14 (+8,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,64
    +0,71 (+0,77 %)
     
  • DAX

    13 693,61
    -7,32 (-0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,77
    -20,34 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2208
    -0,0010 (-0,09 %)
     

Les harceleurs ne sont pas toujours les autres, c’est nous aussi

Les affaires de harcèlement sexiste sur les réseaux sociaux francophones se répètent. Les réactions de surprise ou de soutien ne changent pas non plus. Mais les harceleurs, ce ne sont pas toujours les autres. Parfois, c’est aussi nous, rappelle la journaliste Lucie Ronfaut dans la newsletter #Règle30 de Numerama.

Honnêtement, je ne sais plus quoi écrire de nouveau sur le cyberharcèlement. Chaque semaine amène son lot d’affaires à la fois terriblement violentes et terriblement similaires aux autres. En l’occurrence, ces derniers jours ont été chargés en la matière :

– Des internautes ont crié à la censure à cause de la désactivation (volontaire) d’un compte qui ciblait Sandrine Rousseau, jouant sur la confusion entre les vrais propos de la députée et des contenus souvent vulgaires et injurieux. Il s’agit d’une technique dite de « FemSpoofing« , qui consiste généralement à se faire passer pour une personne féministe avec des propos extrêmes pour s’en moquer, voire tromper d’autres internautes. En moyenne, le compte publiait 400 tweets par mois.

– Des streameuses françaises ont révélé (un peu) du harcèlement constant dont elles font l’objet sur Twitch. L’une d’entre elles, Ava Mind, a partagé un extrait particulièrement choquant d’une note vocale envoyée par un inconnu, qui l’insulte et lui suggère de faire des contenus pornographiques plutôt que de « prétendre être une geek pour des miséreux sexuels« .

– Léna Situations, célèbre influenceuse française,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles