La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 405,45
    -177,25 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Les hôtels qui coûtent plus chers aux Etats-Unis, les 555 millions d'euros qui ont été versés par l'Australie à Naval Group… Le flash éco du jour

Le chiffre du jour : 555 millions. C'est la somme, en euros, versée à Naval Group par l'Australie au titre de frais de rupture du "contrat du siècle", l'affaire des sous-marins français. L'Australie a accepté de payer 555 millions d'euros, pour la rupture du gigantesque contrat de 56 milliards d'euros, qui avait entraîné une crise diplomatique entre Paris et Canberra. Tout avait commencé par ce coup de tonnerre de septembre 2021, le Premier ministre australien, qui était encore Scott Morrison, avait mis fin soudainement au contrat français en préparation depuis une dizaine d'années. Il annonçait que son pays achèterait finalement des sous-marins à propulsion nucléaire américains ou britanniques à la place des sous-marins français. Il s'était attiré les foudres du président français Emmanuel Macron qui l'avait accusé de tromperie. Les relations entre les deux pays étaient restées glaciales jusqu'à l'élection d'un nouveau premier ministre. Cet accord de compensation devrait permettre aux deux pays d'ouvrir une nouvelle page entre la France et l'Australie, comme l'a expliqué Sébastien Lecornu, le ministre des Armées.

Le coup de gueule du jour a été poussé par des propriétaires marseillais, qui n'acceptent pas de voir leur taxe foncière augmenter de 14%. 238 d'entre eux ont déposé un recours en justice contre cette hausse. Le conseil municipal de la ville avait décidé d'adopter une telle augmentation le 8 avril dernier, en raison notamment de "dépenses nouvelles", notamment "l'augmentation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le coût astronomique du stationnement d'un avion russe coincé au Canada depuis des mois
Législatives : ces députés élus dès le premier tour
Selon les géants de l'hôtellerie américaine, les prix des chambres vont augmenter
Moderna : le vaccin contre le Covid-19 jugé sûr et efficace chez les jeunes enfants
Comment un A330 pourrait se transformer en pied-à-terre de luxe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles