Marchés français ouverture 6 h 52 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0564
    +0,0009 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 879,10
    +352,85 (+1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    686,15
    +443,47 (+182,74 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

GTT : Chiffre d’affaires de 68,2 millions d’euros au premier trimestre 2022

·13 min de lecture
GTT
GTT

Chiffre d’affaires de 68,2 millions d’euros au premier trimestre 2022

  • Nouveau record de commandes de méthaniers et de navires propulsés au GNL

  • Approbations de technologies innovantes confirmant le fort dynamisme de la R&D GTT

  • Poursuite du développement d’Elogen

  • Point sur l’exposition de GTT à la Russie

Paris, le 21 avril 2022 - GTT (Gaztransport & Technigaz), l'expert technologique des systèmes de confinement à membranes dédiés au transport et au stockage des gaz liquéfiés, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires pour le premier trimestre de l’exercice 2022.

Philippe Berterottière, Président-Directeur Général de GTT, a commenté : « Avec 34 commandes de méthaniers enregistrées au premier trimestre 2022, la performance commerciale de GTT se poursuit à un rythme très soutenu, dans la continuité de l’année 2021.

De plus, les prises de commandes sur le segment du GNL carburant confirment l’intérêt grandissant pour la technologie à membrane de GTT, avec 20 unités supplémentaires au premier trimestre 2022.

Par ailleurs, le Groupe poursuit son effort de R&D. Il a ainsi obtenu plusieurs nouvelles approbations et a également signé un partenariat-clé avec Shell pour le développement d’un navire de transport d’hydrogène.

Enfin, Elogen a annoncé que son projet de « Gigafactory », pré-notifié par le Gouvernement Français, sera implanté dans la commune de Vendôme, en région Centre-Val de Loire.

Sur le plan financier, le chiffre d’affaires du premier trimestre 2022 est, comme attendu, en retrait par rapport à celui du premier trimestre 2021. Cette baisse est la conséquence d’un effet de base puisque le premier trimestre 2021 bénéficiait encore de la très forte dynamique de 2020, tandis que le premier trimestre 2022 ne bénéficie pas pleinement des fortes commandes de 2021.

Par ailleurs, dans le communiqué publié le 9 mars 2022, GTT a détaillé son exposition concernant les projets dans lesquels le Groupe est engagé en Russie. A ce jour, GTT poursuit l’exécution de ces contrats en conformité avec les régimes de sanctions applicables. Cependant, la situation actuelle expose certains de ces projets à des risques de retards ou d’annulation. Si ces risques se matérialisaient, le Groupe pourrait être amené à revoir ses objectifs pour l’exercice 2022.

En revanche, cette crise met aussi en évidence l’importance des besoins en gaz au niveau mondial, de l’indépendance énergétique des pays européens vis-à-vis de la Russie, et plus spécifiquement l’importance stratégique du transport maritime du GNL, qui constitue le cœur de l’activité de GTT. Le Groupe anticipe donc la poursuite de la très forte dynamique de commandes actuelle. »

Faits marquants

Nouvelles commandes de méthaniers

A la suite des nombreuses commandes reçues en 2021, GTT a enregistré 34 commandes de méthaniers au cours du premier trimestre 2022, confirmant son excellente dynamique commerciale. Ces méthaniers seront tous équipés des technologies récentes de GTT. Leur livraison est prévue entre le troisième trimestre 2024 et le troisième trimestre 2026.

Nouvelles commandes pour l’équipement de navires au GNL carburant

Au cours du premier trimestre 2022, GTT a reçu des commandes pour l’équipement de 20 navires au GNL carburant, confirmant ainsi sa progression dans ce segment après une année 2021 record (27 commandes). Ces commandes ont été reçues de la part de différents chantiers chinois et coréens pour le compte de plusieurs armateurs. Les livraisons de ces navires sont prévues entre le premier trimestre 2024 et le deuxième trimestre 2025.

Développement de nouvelles technologies

Le 8 février 2022, Shell International Trading and Shipping Company et GTT, ont annoncé s’associer pour développer des technologies de pointe permettant le transport de l'hydrogène liquide (LH2).

Rappelons que GTT a également annoncé, en février 2022, le lancement de Recycool™, une solution technologique de condensation du gaz permettant une réduction significative des émissions de CO2 des navires propulsés au GNL.

Dans le domaine du GNL carburant, GTT a reçu plusieurs approbations de principe (AiP1) :

  • Le 1er mars 2022, GTT, Alwena Shipping, la société de conseil et d’ingénierie navale, et le chantier naval COSCO Shipping Heavy Industry (Zhoushan) Co., Ltd. (CHI Zhoushan) ont reçu une AiP de la part de la société de classification Bureau Veritas (BV) pour un nouveau concept de conversion au GNL de très grands porte-conteneurs, combiné à un allongement du navire.

  • Le 31 mars 2022, GTT a obtenu une AiP de la société de classification japonaise, ClassNK, pour une innovation technologique applicable aux navires rouliers (PCTC2) et aux navires de croisière propulsés au GNL, équipés d'un réservoir à membranes Mark III, technologie développée par GTT.

  • Le 6 avril, GTT et Deltamarin, concepteur de navires finlandais, ont reçu une AiP de la société de classification norvégienne DNV, pour un design innovant de navire roulier PCTC propulsé au GNL. La compacité du système GNL permet d’optimiser la capacité de cargaison et la consommation d'énergie tout en assurant une autonomie maximale du navire. La pression nominale de 2 bars (barg) du réservoir de GNL permet d'accroître la flexibilité opérationnelle, notamment lors des opérations de ravitaillement.

Poursuite du développement d’Elogen

Elogen a annoncé, le 8 mars 2022, son choix de la commune de Vendôme, dans la région Centre-Val de Loire, pour accueillir sa future usine de production d’électrolyseurs (« gigafactory »). Le projet développé par Elogen fait partie des 15 dossiers pré-notifiés par le Gouvernement Français à la Commission Européenne dans le cadre du PIIEC3 de l'hydrogène, dont l’instruction est toujours en cours.

Le 10 mars, Elogen a annoncé avoir été sélectionnée par Storengy pour la fourniture d'un électrolyseur PEM d'une puissance de 1 MW dans le cadre de la construction d’une unité de méthanation pour la Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Le 7 avril, Elogen et Sarralle ont annoncé la signature d'un accord de collaboration pour l'ingénierie, la fabrication, la fourniture et la mise en service d'équipements de génération d'hydrogène vert pour la sidérurgie.


Evolution du carnet de commandes

Au 1er janvier 2022, le carnet de commandes de GTT (hors GNL carburant) comptait 161 unités, et a évolué de la façon suivante au cours du trimestre écoulé :

  • 6 livraisons de méthaniers

  • 34 commandes de méthaniers

Au 31 mars 2022, le carnet de commandes (hors GNL carburant) s’établit ainsi à 189 unités, dont :

  • 165 méthaniers

  • 6 éthaniers

  • 2 FSU

  • 1 FLNG

  • 3 GBS

  • 12 réservoirs terrestres

En ce qui concerne le GNL carburant, avec les livraisons de 2 porte-conteneurs géants, et les commandes de 20 porte-conteneurs, le carnet de commandes au 31 mars 2022 s’élève à 50 unités.

Chiffres-clés consolidés pour le premier trimestre 2022

(en milliers d'euros)

T1 2021

T1 2022

Var.

Chiffre d'affaires

87 557

68 184

-22,1 %

Dont nouvelles constructions

82 846

61 749

-25,5%

dont méthaniers / éthaniers

72 214

53 840

-25,4 %

Dont FSU4

1 961

3 602

+83,7 %

dont FSRU5

3 440

-

ns

dont FLNG6

726

726

-

dont réservoirs terrestres

425

747

+75,8 %

dont GBS7

987

2 082

+110,9 %

dont navires propulsés au GNL

3 093

753

-75,7 %

Dont électrolyseurs

964

886

-8,1 %

Dont services

3 747

5 549

+48,1 %

Performance des segments d’activité

Le chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2022 s’élève à 68,2 M€, en baisse de 22,1 % par rapport au premier trimestre 2021, lequel correspondait encore à un haut de cycle.

  • Le chiffre d’affaires lié aux constructions neuves s’élève à 61,7 M€, en baisse de 25,5 %, En effet, le premier trimestre 2021 bénéficiait encore de la très forte dynamique de 2020, tandis que le premier trimestre 2022 ne bénéficie pas pleinement des nombreuses commandes de 2021.

    • Les redevances des méthaniers et éthaniers s’élèvent à 53,8 M€ et celles des FLNG à 0,7 M€.

    • Les autres redevances affichent une progression significative par rapport au 1er trimestre 2021. Elles proviennent notamment de nouveaux débouchés, comme les FSU6 pour 3,6 M€, les GBS pour 2,1 M€ et les réservoirs terrestres pour 0,7 M€. Seul le GNL carburant affiche un chiffre d’affaires en baisse, à 0,7 M€, les nouvelles commandes de 2021 ayant encore peu d’impact sur le chiffre d’affaires du premier trimestre 2022.

  • Le chiffre d’affaires d’Elogen (électrolyseurs) est en légère diminution par rapport à la même période l’an passé.

  • Le chiffre d’affaires lié aux services s’établit à 5,5 M€, en hausse de 48,1 % par rapport au premier trimestre 2021. Les prestations de maintenance et d’assistance aux navires en opération, ainsi que les services digitaux, expliquent l’essentiel de cette progression.

Exposition à la Russie

Le 9 mars 2022, le Groupe a publié un communiqué de presse décrivant son exposition concernant les projets dans lesquels il est engagé en Russie ou destinés à des projets russes.

Au 21 avril 2022, l’exécution de ces contrats se poursuit normalement, dans le respect des régimes de sanctions applicables.

En Russie, le Groupe est engagé dans la conception de 3 GBS dans le cadre du projet Arctic LNG 2, auquel participe la société PAO Novatek, ainsi que dans la conception de cuves de 15 méthaniers brise-glace en cours de construction par le chantier naval Zvezda Shipbuilding Complex (Zvezda). Au 31 mars 2022, 97 M€ restent à reconnaître au titre de ces projets d’ici 2026, dont 21 M€ en 2022.

D’autres commandes en cours dans des chantiers navals asiatiques, portant sur 6 méthaniers brise-glace et 2 FSU, sont destinées spécifiquement aux projets arctiques russes. Au 31 mars 2022, celles-ci représentent pour GTT un total de 48 M€ supplémentaires à reconnaître d’ici 2024, dont 30 M€ en 2022.

Enfin, huit méthaniers conventionnels commandés par des armateurs internationaux, en construction dans des chantiers navals asiatiques, sont destinés au projet Arctic LNG 2, mais peuvent opérer dans tous types de conditions.

Compte tenu des sanctions internationales en vigueur qui affectent de plus en plus fortement les projets de liquéfaction de GNL en Russie, la continuation et la bonne exécution de ces contrats sont exposées à des risques que le Groupe n’est pas en mesure d’évaluer à date. En particulier, le Groupe relève que les sanctions sont susceptibles d’affecter l’exportation en Russie de certains produits ou équipements utilisés dans le cadre des projets sur lesquels le Groupe travaille, ce qui pourrait entraîner leur report ou annulation.

Objectifs 2022

Dans son communiqué des résultats annuels 2021 du 17 février 2022, le Groupe a publié les objectifs suivants pour 2022, en supposant une absence de reports ou annulations significatifs de commandes, soit :

  • un chiffre d’affaires consolidé 2022 dans une fourchette de 290 à 320 millions d’euros,

  • un EBITDA consolidé 2022 dans une fourchette de 140 à 170 millions d’euros,

  • un montant de dividende, au titre de l’exercice 2022, au moins équivalent à celui proposé au titre de l’exercice 2021.

A plus long terme, le Groupe devrait bénéficier de la très forte dynamique de commandes actuelle. A ce titre, le Groupe rappelle que les commandes obtenues depuis mi-2020 portent sur des échéances de livraison situées principalement sur la période 2023-2025. C’est pourquoi, le Groupe anticipe, à compter de 2023, un chiffre d’affaires et des résultats à un niveau significativement plus élevé qu’en 2022.

Si les risques concernant les projets exposés à la Russie et évoqués plus haut se matérialisaient, le Groupe pourrait être amené à revoir ses objectifs pour l’exercice 2022.

Cette crise met par ailleurs en évidence l’importance des besoins en gaz au niveau mondial, de l’indépendance énergétique des pays européens vis-à-vis de la Russie, et plus spécifiquement l’importance stratégique du transport maritime du GNL, qui constitue le cœur de son activité. Le Groupe anticipe donc la poursuite de la très forte dynamique de commandes actuelle.

***

Point sur l’activité du 1er trimestre 2022

Philippe Berterottière, Président-Directeur général, et Virginie Aubagnac, Directeur Administratif et Financier, commenteront l’activité du 1er trimestre 2022 de GTT et répondront aux questions de la communauté financière à l’occasion d’une conférence téléphonique en anglais qui se tiendra jeudi 21 avril 2022, à 18h15, heure de Paris.

Pour participer à la conférence téléphonique, vous devrez composer l’un des numéros suivants environ cinq à dix minutes avant le début de la conférence :
• France : +33 1 70 95 03 46
• Royaume-Uni : + 44 207 192 8338
• Etats-Unis : + 1 646 741 31 67
Code de confirmation : 9792645

Cette conférence téléphonique sera également retransmise en direct sur le site Internet de GTT (www.gtt.fr) en mode écoute seulement (webcast). Le document de présentation sera disponible sur le site internet.

Agenda financier

  • Assemblée générale des actionnaires : 31 mai 2022

    • Paiement du solde du dividende (1,75 euro par action) au titre de l’exercice 2021 : le 8 juin 2022

    • Publication des résultats semestriels 2022 : le 29 juillet 2022 (avant ouverture de bourse)

    • Activité du troisième trimestre 2022 : le 27 octobre 2022 (après clôture de bourse)

A propos de GTT

GTT est l'expert technologique des systèmes de confinement à membranes dédiés au transport et au stockage des gaz liquéfiés. Depuis plus de 50 ans, GTT conçoit et commercialise des technologies de pointe pour une meilleure performance énergétique. Les technologies GTT allient efficacité opérationnelle et sécurité pour équiper les méthaniers, les unités flottantes, les réservoirs terrestres, ainsi que les navires de transport multi-gaz. Le Groupe propose également des systèmes destinés à l’utilisation du GNL comme carburant, ainsi qu’une large gamme de services, dont des solutions digitales dans le domaine du Smart Shipping. GTT est aussi présent dans l'hydrogène à travers sa filiale Elogen, qui conçoit et assemble des électrolyseurs destinés en particulier à la production d'hydrogène vert.

GTT est coté sur le compartiment A d’Euronext Paris (Code ISIN FR0011726835, Ticker GTT) et fait partie notamment des indices SBF 120 et MSCI Small Cap.

Contact Relations Investisseurs
information-financiere@gtt.fr / +33 1 30 23 20 87

Contact Presse :
press@gtt.fr / +33 1 30 23 20 43

Pour plus d’information, consulter le site www.gtt.fr.

Avertissement important

Les agrégats présentés sont ceux habituellement utilisés et communiqués aux marchés par GTT. La présente communication contient des informations et des déclarations prospectives. Ces déclarations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits ou des services futurs ou les performances futures. Bien que la direction de GTT estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de titres GTT sont alertés sur le fait que ces informations et déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de GTT qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les déclarations et informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par GTT auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de risques » du document d’enregistrement universel de GTT déposé auprès de l’AMF le 27 avril 2021, et du rapport financier semestriel mis à disposition le 28 juillet 2021. L’attention des investisseurs et des porteurs de titres GTT est attirée sur le fait que la réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d’avoir un effet défavorable significatif sur GTT.

1 AiP = Approval in Principle
2 PCTC (Pure Car and Truck Carriers) : transporteurs de véhicules légers, camions et engins roulants.
3 Projet Important d’Intérêt Européen Commun
4 Floating Storage Unit : unité flottante de stockage de GNL
5 Floating Storage Regasification Unit : unité flottante de stockage et de regazéification du GNL
6 Floating Liquefied Natural Gas vessel : unité de liquéfaction de GNL
7 Gravity Based Structures : réservoirs sous-marins

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles