La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 780,88
    -224,58 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Les groupes pétroliers chinois engrangent des bénéfices record

Les voynats sont au verts pour les groupes pétroliers chinois. Les géants du pétrole Sinopec, PetroChina et Cnooc ont dégagé au premier semestre des bénéfices en forte hausse, galvanisés par la flambée des prix de l'énergie depuis l'invasion russe en Ukraine. Le groupe public Sinopec, premier raffineur d'Asie, a annoncé dimanche un bénéfice net de 43,53 milliards de yuans (6,37 milliards d'euros) entre janvier et juin, en hausse de 10,4% sur un an. L'entreprise a pourtant vu sur cette période ses ventes de produits pétroliers raffinés reculer de 9,8% sur un an, en raison de la pandémie de Covid-19 et des confinements en Chine qui ont lourdement pesé sur la demande.

De son côté, PetroChina, entité cotée du géant pétrolier public CNPC, a réalisé au premier semestre un bénéfice net de 82,39 milliards de yuans (12,05 milliards d'euros), en hausse de 55,3% sur un an. Selon l'agence Bloomberg, il s'agit d'une performance semestrielle historique pour le premier producteur de brut chinois. L'an dernier à la même période, PetroChina avait engrangé 53 milliards de yuans de bénéfices. Au premier semestre, certains "facteurs géopolitiques comme la crise ukrainienne ont entraîné une augmentation significative du prix moyen" du pétrole au niveau mondial, a souligné l'entreprise lors de l'annonce de ses résultats jeudi.

Pour sa part, China National Offshore Oil Corp (Cnooc), plus gros producteur chinois de gaz et de pétrole en mer, a plus que doublé son bénéfice net au premier semestre. Il s'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Une récession devient probable, afin de maîtriser l’inflation par les taux”
Air France : les deux pilotes se battent en plein vol, ils sont suspendus
Inflation : pourquoi le prix des cantines d’entreprise pourrait également augmenter
Défense : cette technologie que les Américains veulent développer face à la menace des missiles hypersoniques chinois et russes
Inflation : le chômage partiel de longue durée et le fonds de solidarité doivent être réactivés, plaide le patron des PME