Marchés français ouverture 49 min
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0586
    +0,0027 (+0,25 %)
     
  • HANG SENG

    19 821,26
    +371,03 (+1,91 %)
     
  • BTC-EUR

    16 273,63
    +268,53 (+1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,11
    +11,42 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     

Gros changement à venir sur le marché de la livraison de courses à domicile

Wikimedia Commons

Effet de mode ? Trop de concurrence ? Le secteur de la livraison de courses à domicile rapide a du plomb dans l'aide, raconte Le Figaro. Pourtant, les grands acteurs de ce nouveau marché avaient afflué sur la France en 2021, en vous promettant de livrer vos courses en quinze minutes maximum à l'aide de "dark stores" inséminés un peu partout dans les grandes villes, parfois au grand dam du voisinage. À l'époque, ils étaient même huit sur le marché : Cajoo, Kol, Dija, Yango Deli, Gopuff, Getir, Gorillas et Flink.

Mais aujourd'hui, il ne reste plus que ces quatre derniers, et selon nos confrères, la liste pourrait vite être ramenée à deux, avec le leader turc Getir (qui pourrait racheter l'Allemand Gorillas), ainsi que Flink (lui aussi allemand). L'Américain Gopuff pourrait se retirer du marché français. En levant six milliards d'euros dans le monde, ces plateformes avaient pourtant le vent en poupe, en constante recherche de meilleurs emplacements pour implanter leurs "dark stores". La levée de fonds servait alors à payer ces emplacements stratégiques ainsi que les campagnes de publicité et les bons de réduction pour appâter les clients.

Mais pas que. Interrogé par Le Figaro, le délégué syndical CGT de Getir explique qu'au tout début, certains livreurs pouvaient gagner entre 3.500 et 4.000 euros par mois"s'ils faisaient des heures supplémentaires". La faute à des salaires élevés pour "écraser la concurrence". Mais fin 2021, les comptes n'étaient pas bons pour ces livreurs express, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Seine-et-Marne : après avoir reçu une facture mirobolante, ce boulanger menace de tout abandonner
Ryanair promet des billets d'avion à prix cassés pendant une semaine
Après avoir lancé un sondage sur Twitter, Elon Musk réintègre Donald Trump
Bourse : CAC 40, Stellantis, bitcoin, Michelin, Air liquide… au programme de Momentum cette semaine
Bourse, krach du bitcoin… “pour les salariés ayant quitté leur emploi, il est temps de retrouver un travail”