La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 830,11
    -95,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    11 919,57
    -87,38 (-0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    27 693,65
    +184,19 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0724
    -0,0073 (-0,68 %)
     
  • HANG SENG

    21 222,16
    -438,31 (-2,02 %)
     
  • BTC-EUR

    21 469,82
    -211,55 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    528,88
    +3,74 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 111,17
    -25,31 (-0,61 %)
     

Go Sport est soupçonné d'"abus de bien social"

Tiko/Adobe Stock

Nouveaux nuages à l'horizon pour Go Sport. Alors que ses salariés attendent anxieusement de savoir jeudi si le groupe de magasins de sport, en difficulté, sera placé en redressement judiciaire, le parquet de Grenoble a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête préliminaire pour "abus de bien social". La section de recherches de la gendarmerie de Grenoble a été saisie en ce sens le 9 novembre 2022, selon le procureur adjoint François Touret de Coucy, confirmant une information du journal Libération. "Les commissaires aux comptes ont transmis plusieurs révélations de faits délictueux", a-t-il ajouté, sans plus de détails.

Ces nouveaux éléments apparaissent alors que Go Sport, qui emploie 2.160 salariés en France, est dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce de Grenoble sur une éventuelle procédure de redressement judiciaire. Fin décembre, après une première audience, la justice avait donné à un juge enquêteur la mission de "faire un état précis de la situation financière" du groupe et de sa filiale Go Sport France, avec l'aide de ses cabinets d'audit et de ses commissaires aux comptes. Une audience s'est tenue lundi et la décision doit être rendue jeudi.

Les salariés de Go Sport, et surtout leurs représentants syndicaux et le comité social et économique central (CSEC) s'inquiètent de la santé financière du groupe, s'alarmant en particulier d'une remontée de 36 millions d'euros de trésorerie de Go Sport vers sa maison-mère, le groupe HPB (Hermione, People & Brands). HPB, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La demande de pétrole est attendue à un niveau record en 2023
BNP Paribas : les autorités donnent leur feu vert pour la cession de sa filiale Bank of the West
Complémentaires santé : l'UFC-Que Choisir fustige une flambée de 7% des tarifs
VTC : le revenu minimum de 7,65 euros par course validé
Ineos officiellement candidat au rachat de Manchester United