La bourse ferme dans 1 h 53 min
  • CAC 40

    5 786,69
    +3,28 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 353,04
    +4,44 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    29 540,22
    -50,19 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    0,9669
    -0,0019 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 652,30
    -3,30 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    19 782,59
    +10,32 (+0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,19
    +5,09 (+1,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,28
    +0,54 (+0,69 %)
     
  • DAX

    12 294,53
    +10,34 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 974,17
    -44,43 (-0,63 %)
     
  • Nasdaq

    10 939,39
    +71,47 (+0,66 %)
     
  • S&P 500

    3 696,34
    +3,11 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0871
    +0,0014 (+0,13 %)
     

Gaz et électricité : les 7 options de Macron pour éviter une flambée de votre facture en 2023

options
options

Maintenir les aides de l'Etat aux particuliers

Bouclier tarifaire et rabais sur le litre de carburant ont permis de limiter l'impact de la crise énergétique sur le portefeuille des Français. Selon une étude de l'Insee publiée cette semaine, si les prix de l'énergie ont grimpé de 28% pour les ménages depuis un an, les mesures du gouvernement ont évité un bond de 54%.

Dans le détail, le gel des tarifs réglementés du gaz a évité une hausse de 47% entre octobre 2021 et juin 2022. Côté électricité, le plafonnement à 4% des tarifs réglementés d'EDF a prémuni d'une augmentation de 35,4% TTC. Pour le carburant, les hausses ont été réduites de 12% grâce à l'action de l'Etat.

A l'inverse, laisser le marché reprendre ses droits et les prix s'envoler est très peu probable. La première conséquence immédiate serait « une hausse de 120 euros en moyenne par mois et par ménage » pour le gaz et l'électricité selon les estimations de Bruno Le Maire qui reconnait dans les colonnes des Echos une hausse des prix de l'énergie début 2023, mais (qui) sera contenue et raisonnable par rapport à ce scénario du pire. » Il faut ajouter à cela un litre de carburant qui coutera, a minima, 30 centimes par litre de plus l'an prochain avec la fin de la ristourne d'ici la fin de l'année.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts locaux 2022 : ce qui vous attend pour la taxe foncière et la toute dernière taxe d'habitation
- Crédit immobilier : les promos sur les taux en septembre, c'est fini
- Carburant, gaz, électricité... Ce que vous avez économisé grâce au bouclier tarifaire