Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 421,23
    +285,50 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 381,09
    +50,19 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Comment garder une belle peau lorsqu’on fait du sport dehors en hiver ?

© Drazen Zigic / Istock

En hiver, le froid, le vent et la pluie peuvent mettre la peau à rude épreuve. Pour éviter d’assécher notre délicat épiderme, voici toutes les clés pour en prendre soin après une séance de sport outdoor.

La peau est notre plus large organe mais aussi celui qui est le plus exposé aux agressions extérieures. Durant l’été, les gestes pour la protéger nous viennent naturellement : on applique de l’écran total avant chaque exposition au soleil et on l’hydrate profondément. Mais en hiver, les réflexes sont moins présents. Pourtant, la peau est tout autant (si ce n’est peut-être plus) mise à rude épreuve. Sur le banc des accusés ? Le froid, le vent et la pluie qui viennent fouetter notre minois. En particulier lorsqu’on pratique une activité physique en extérieur où l’on a vite fait de se retrouver avec des plaques de sécheresses, des lèvres craquelées et des mains qui tiraillent. Tout cela avec un supplément « sensation d’inconfort ».

En fait, c’est notre barrière hydrolipidique, un film protecteur constitué principalement de sueur, de sébum et d’eau, qui se retrouve endommagée. « Le froid diminue la sécrétion de sébum qui participe à la protection de la peau et cela accélère l’évaporation de l’eau. Ajoutons aussi des vaisseaux qui se resserrent, oxygénant moins bien la peau. Tout concourt à ce que la peau souffre l’hiver », explique le Dr Nadine Pomarède, dermatologue au DermoMedicalCenter. Résultat ? La couche superficielle de la peau, celle qui évite l’évaporation de l’eau, ne fonctionne plus aussi efficacement. « En hiver, la barrière cutanée est moins imperméable que le reste de l’année et des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi