Publicité
La bourse ferme dans 5 h 18 min
  • CAC 40

    7 988,25
    -69,55 (-0,86 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 997,09
    -33,26 (-0,66 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 344,80
    -11,70 (-0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 611,91
    -431,50 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,73
    -23,97 (-1,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,60
    +0,77 (+0,96 %)
     
  • DAX

    18 561,95
    -115,92 (-0,62 %)
     
  • FTSE 100

    8 224,19
    -29,99 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2756
    -0,0016 (-0,12 %)
     

Gérald Darmanin : ce surnom peu flatteur dont le ministre de l'Intérieur aurait hérité

Jean-Marc Lhomer / Bestimage

Il a conservé son poste au ministère de l'Intérieur. S'il a pu être déçu de ne pas avoir été nommé à Matignon lors du remaniement de juillet 2023 comme l'indique Le Parisien le 22 juillet, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, ne perd pas de temps pour préparer sa rentrée politique. Tandis que le président de la République profite de quelques moments de repos avec son épouse au Fort de Brégançon, l’ancien maire de Tourcoing organise activement le calendrier et les lignes directrices de sa politique de rentrée. D'après Le Parisien, le 6 août 2023, il aurait commencé à envoyer des invitations par SMS aux parlementaires qu’il souhaite regrouper autour de ses projets. Le député Renaissance Mathieu Lefèvre précise à nos confrères que la rentrée sera l’occasion pour le ministère de l’Intérieur de "nourrir des réflexions autour de la notion de classes populaires et construire un édifice politique". A l’origine d’un virage sécuritaire assumé —et vivement critiqué— Gérarld Darmanin a sans aucun doute laissé sa marque autour de lui. Tant et si bien que ses collègues n’hésiteraient pas à l’affubler de surnoms peu flatteurs en coulisses.

On l’appelle notamment "Iznogoud", du nom de ce personnage de bande dessinée, créé par René Goscinny et Jean Tabary, et qui souhaite devenir un "calife à la place du calife", comme le relaye Gala le 7 août 2023. Un sobriquet qui décritrait les ambitions de Gérald Darmnin ? Espère-t-il devenir Premier ministre au prochain remaniement ? Président de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite