Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 825,45
    -544,71 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,57
    -14,30 (-1,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

Fuite dans l’ISS : la navette spatiale russe endommagée de retour sur Terre

© Mikhail Metzel/TASS/Sipa USA/SIPA

Le vaisseau Soyouz MS-22, victime en décembre d'une fuite spectaculaire en étant arrimé à la Station spatiale internationale (ISS), a atterri mardi au Kazakhstan à vide, comme prévu, selon les images diffusées par l'agence spatiale russe Roscosmos.

La capsule s'est posée à 17H46 locales (11H46 GMT) dans les steppes de cet immense pays d'Asie centrale, d'après la retransmission télévisée de Roscosmos.

Roscosmos a précisé dans un communiqué que 218 kilos de fret, dont les résultats d'expériences scientifiques, ont été acheminés à bord du Soyouz MS-22, qui a atterri au sud-est de la ville de Jezkazgan (centre).

PUBLICITÉ

Ce vaisseau, qui devait initialement ramener sur Terre l'astronaute américain Frank Rubio et les cosmonautes russes Sergueï Prokopiev et Dmitri Peteline, avait subi une fuite spectaculaire d'un liquide de refroidissement.

Une météorite à l'origine du problème ?

Cet incident est dû à l'impact d'une micrométéorite selon Moscou, qui avait décidé d'envoyer en remplacement le vaisseau MS-23.

La fuite du liquide de refroidissement avait entraîné des inquiétudes concernant la température qui pourrait être atteinte à l'intérieur du vaisseau au moment de son retour sur Terre.

Les trois membres de MS-22, qui avaient...


Lire la suite sur ParisMatch