La bourse ferme dans 8 h 3 min
  • CAC 40

    5 820,75
    +22,77 (+0,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 717,20
    +11,21 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2206
    +0,0037 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    1 788,60
    -9,30 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    41 005,55
    -262,89 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    998,94
    +4,28 (+0,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,66
    +0,44 (+0,70 %)
     
  • DAX

    13 999,80
    +23,80 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    6 678,51
    +19,54 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4143
    +0,0002 (+0,01 %)
     

La France est l'un des pays où les dividendes ont le plus chuté en 2020

·2 min de lecture

Les dividendes ont finalement moins chuté que prévu en 2020. Ils ont baissé de 12,2% au niveau mondial, à 1 255 milliards de dollars (1 038 milliards d'euros), selon le rapport de Janus Henderson dévoilé le 22 février 2021. "L'impact de la pandémie sur les dividendes a suivi la tendance d'une récession classique et son incidence a été, à l'échelle internationale, moins sévère que suite à la crise financière mondiale", estime la société de gestion d'actifs londonienne auteure de l'étude. Le rétablissement intégral ou partiel des dividendes par de nombreux groupes a réduit à 9,4% leur baisse au quatrième trimestre.

Les réductions de dividendes ont atteint 220 milliards de dollars (environ 182 milliards d'euros) au total entre le deuxième et le dernier trimestre de l'année écoulée. Une entreprise sur huit a annulé ses versements aux actionnaires, quand une sur cinq les a simplement diminués. "Mais les deux tiers des entreprises ont augmenté ou maintenu leurs dividendes", souligne Janus Henderson. La France fait partie des pays où ils ont le plus reculé : ils s'affichent en baisse de 43,9% sur l'ensemble de l'année 2020, à 35,8 milliards de dollars (29,5 milliards d'euros).

"Le ralentissement de la France a, dans l'ensemble, le plus affecté les dividendes européens, en baisse de 25 milliards de dollars entre le deuxième et le quatrième trimestre par rapport à 2019", ce qui représente plus d'un tiers de la baisse total du continent hors Royaume-Uni. Au sein des principaux marchés mondiaux, les sociétés françaises et espagnoles sont celles qui ont le plus réduit leurs distributions — 71% d'entre elles l'ont fait — suivies de près par les entreprises australiennes et britanniques.

À lire aussi — Les 7 entreprises du CAC 40 qui ont maintenu leurs dividendes en dépit de la crise

Les dividendes européens sont tombés à leur plus bas niveau depuis au moins 2009, année de la création de l'indice de Janus Henderson, pendant qu'ils ont progressé de 2,6% en Amérique du Nord (États-Unis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 10 États où les 1 % les plus riches sont les plus fortunés
En 2020, même les contrefaçons se sont adaptées au Covid-19
Microsoft, Total... Les 15 entreprises dans le monde qui ont versé le plus de dividendes en 2020
Tesla aurait déjà gagné un milliard de dollars en pariant sur le bitcoin
Boeing demande l'immobilisation de certains 777 suite à un incendie de moteur