Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,0942
    +0,0039 (+0,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 056,12
    -305,25 (-0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 339,91
    -2,41 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

La France acquiert 12 canons Caesar, tout comme l’Estonie et la Croatie

Gettyimages

Le groupe d’armement franco-allemand KNDS a annoncé avoir engrangé de nouvelles commandes de la part de la France, de l’Estonie, de la Croatie et de l’Arménie, pour son canon automoteur Eurosatory. Le ministère français des Armées a admis avoir signé un «arrangement de coopération cadre pour l’acquisition commune de canons Caesar» avec l’Estonie et l’Arménie. La France a acquis 12 canons, comme le relaye Le Parisien. D’après une source proche du dossier, l’Estonie en a acheté le même nombre et la Croatie prévoit également d’en acquérir 12.

Cette commande groupée a ainsi permis de réduire le coût unitaire. La France a formalisé cette acquisition de 12 Caesar au profit de l’Ukraine, dans sa guerre contre la Russie. Ces canons équipent d’ailleurs l’armée française depuis 2008. Ce lundi 17 juin, le ministre des Armées avait annoncé la «signature d’un contrat pour l’acquisition de canons Caesar» par l’Arménie. Cette commande arménienne concernerait 36 canons.

Pour rappel, le Caesar est un camion porteur d’un canon de 155 mm, capable de tirer six obus à 40 km en moins de 60 secondes. La France en possède 58 exemplaires après en avoir cédé 18 exemplaires à Kiev. Elle en a commandé pas moins de 109 dans sa version «Mark II», avec une motorisation plus puissante et une cabine blindée. Les livraisons devraient avoir lieu d’ici deux ans. L’Ukraine, quant à elle, en a acheté six. Le Caesar s’avère en effet être un véritable succès à l’exportation. Les chiffres le démontrent : il a été vendu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les influenceurs et la politique : quand l'engagement paie (ou pas)
J0 2024 : la start-up qui va dépolluer le village des athlètes valide ses tests grandeur nature
Météo : comment sont déclenchées les alertes pour orages, canicule et inondations ?
Droits TV L1: Partenaire de la LFP, CVC promet un sacré retour sur investissement à ses clients
Retrait de médicaments en Europe : qui se cache derrière Synapse Labs, la société mise en cause ?