La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 297,50
    -78,76 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Les Français les plus pauvres paient toujours moins de frais bancaires

Et si les outils mis en place portaient leur fruit ? A fin 2021, 4,1 millions de clients des banques étaient considérés comme fragiles, rapporte l’Observatoire de l’Inclusion bancaire dans son rapport annuel paru ce 22 juin. L'augmentation se porte à 8% sur un an, selon cet organisme dépendant de la Banque de France. “Cette hausse ne traduit pas une dégradation de la situation des ménages mais une meilleure efficacité des dispositifs d’identification”, se réjouit l’OIB. Car le juge de paix, à savoir le nombre de dossiers de surendettement, est lui en diminution de 15% (environ 121.000 dossiers) en comparaison de 2019, dernière année de référence.

Pour détecter les clients considérés comme fragiles, les banques disposent désormais de plusieurs critères. Depuis le 1er novembre 2020, tout client ayant subi au moins cinq incidents ou irrégularités sur son compte au cours du même mois est considéré comme fragile, et ce durant trois mois. Il doit cependant se trouver en dessous du plafond de revenus imposé par la banque. A lui seul, ce critère préventif a permis d’identifier 42% des clients fragiles, sans attendre que le cas s’aggrave et soit inscrit au fichier central des chèques et surendettement.

C’est donc logiquement que le double dispositif de protection mis au service des clients les plus précaires connaît lui aussi un succès croissant. Plus d’un tiers d’entre eux (1,7 million) ont bénéficié au moins une fois du plafonnement des frais d’incidents au cours de 2021. Pour rappel, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Frais de notaire : l'énorme manne engrangée par les collectivités locales l'an passé
Bitcoin, ether : devez-vous avoir peur d’investir dans les cryptos ?
Electricité : le fournisseur Mint Energie attaqué par la CLCV après l’augmentation brutale de ses tarifs
Allocation de rentrée scolaire : la FCPE espère une revalorisation face à l'inflation
Fraude fiscale : le nombre de dossiers transmis à la justice a explosé en 2021

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles