La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 055,60
    -112,49 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    13 347,60
    -194,52 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1153
    -0,0092 (-0,81 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 599,21
    -1 124,31 (-3,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    827,38
    +7,88 (+0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 316,29
    -33,64 (-0,77 %)
     

Forum Chine-Afrique : l’heure de vérité à Dakar ?

·1 min de lecture
Après vingt ans de relations économiques intenses, la Chine et l'Afrique vont faire le point à Dakar à l'occasion du 8e Forum sur la coopération sino-africaine prévu les 29 et 30 novembre 2021. Ici, le président sénégalais Macky Sall lors de son discours à l'ouverture du 8e Focac. 
Après vingt ans de relations économiques intenses, la Chine et l'Afrique vont faire le point à Dakar à l'occasion du 8e Forum sur la coopération sino-africaine prévu les 29 et 30 novembre 2021. Ici, le président sénégalais Macky Sall lors de son discours à l'ouverture du 8e Focac.

Les 29 et 30 novembre, l?Afrique et la Chine se retrouvent à Diamniadio, non loin de Dakar, au Sénégal, pour le 8e Forum sur la coopération sino-africaine (Focac). Ce rendez-vous triennal de haut niveau entre la Chine et tous les pays d?Afrique, à l?exception d?Eswatini, qui continue de reconnaître Taïwan, est le cadre qui permet d?organiser la politique étrangère chinoise vers l?Afrique. Au-delà de son thème formel de cette année, à savoir « Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour construire une communauté sino-africaine avec un avenir commun dans la nouvelle ère », ce nouveau face-à-face est très attendu. Il intervient en effet dans un contexte compliqué sur le plan sanitaire, avec l?apparition du nouveau variant Omicron en Afrique du Sud. Le président Xi Jinping ne fera pas le déplacement, ni ses homologues africains. Pour subtilement régler la question, le forum a été plus sobrement placé sous le statut de conférence ministérielle sous la houlette du ministre du Commerce Wang Wentao et celui des Affaires étrangères Wang Yi. Cela sera-t-il suffisant alors que la relation sino-africaine est plus que jamais questionnée ? D?aucuns disent qu?après l?euphorie de la nouveauté vient désormais une séquence de désillusions pour nombre de partenaires africains.

À LIRE AUSSIDette africaine : la part chinoise à 40 %, mythe ou réalité ?

Vingt ans de politique de prêts

La Chine est devenue en 20 ans le principal bailleur de l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles