La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 803,47
    -128,04 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Ces fans de Tesla sont prêts à mettre en danger des enfants pour défendre la conduite autonome

Pour démontrer que la conduite autonome (FSD) de Tesla n’écrase pas les enfants, comme certains tentent de le faire croire, des fans de la marque demandent à des parents de « prêter » leurs enfants pour le prouver.

Comment arrive-t-on à une situation ubuesque où un fan de Tesla demande sérieusement sur Twitter à des parents de « prêter » leur enfant, pour prouver que leur Tesla en conduite autonome ne les écrasera pas ? Apparemment, aux États-Unis, l’idée divise. Une partie des fans de la marque ont une telle confiance dans le Full Self-Driving développé par Tesla qu’ils sont prêts à tenter l’expérience, avec les risques que cela comporte. Voilà qui est assez inquiétant.

Comment en est-on arrivé à cette situation ?

C’est une première vidéo de campagne TV, diffusée le 9 août 2022 puis reprise par certains médias, qui a fait réagir les utilisateurs de la conduite autonome, dite Full Self-Driving, de Tesla. Cette vidéo montrait que malgré plusieurs tentatives, le mannequin représentant un enfant était systématiquement percuté par une Tesla avec la conduite autonome enclenchée [mise à jour le 12/08 : la conduite autonome n’était apparemment pas active]. Cette démonstration a immédiatement soulevé des inquiétudes sur la dangerosité de la conduite autonome, une de plus à ajouter à la longue liste des reproches faits à l’autopilot et au Full Self-Driving.

[Lire la suite]