Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0864
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 932,69
    +1 495,88 (+2,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 515,91
    +31,72 (+2,14 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Les failles zéro day: Quelles sont leurs conséquences sur la sécurité de votre messagerie ?

En cybersécurité, il est quasiment impossible de contrer certaines failles de sécurité. Parmi elles, les failles zéro day représentent une vulnérabilité logicielle non découverte ou non corrigée que les développeurs n’ont pas encore eu l’occasion de réparer ou pour laquelle aucun correctif n’est disponible. Les attaquants exploitent ces failles pour lancer des cyberattaques avant que la vulnérabilité ne soit connue ou corrigée, rendant ces cyberattaques particulièrement dangereuses et difficiles à prévenir. C’est pourquoi, il est nécessaire d’avoir un outil anti spam fonctionnel.

Comment les failles de sécurité sont exploitées par les cybercriminels ?

En effet, les cybercriminels arrivent à identifier les vulnérabilités non corrigées dans vos logiciels. Ils développent ensuite un code malveillant pour exploiter ces failles. Ces attaques peuvent inclure l’injection de malware, le vol de données, l’installation de ransomware, ou l’accès non autorisé à certains systèmes. Leur but est de voler les données sensibles ou d’exiger une rançon à votre organisation.

Pour garder une longueur d’avance, la prévention est cruciale.

PUBLICITÉ
  1. Une vigilance constante : Toujours être en état d’alerte et en surveillance proactive face aux menaces et vulnérabilités potentielles cachées dans l’environnement numérique de votre organisation.

  2. Des mises à jour de sécurité régulières : Faire des mises à jour régulièrement est essentiel pour anticiper et corriger les vulnérabilités, renforcer les défenses contre les nouvelles menaces, et maintenir l’intégrité et la performance des systèmes.

  3. L’ utilisation de solutions de cybersécurité avancées : Cela implique la mise en œuvre de mesures de sécurité continues, la formation des employés aux meilleures pratiques, et l’adaptation rapide aux nouvelles tactiques d’attaque, assurant ainsi une défense robuste contre les cyberattaques de plus en plus sophistiquées.

Exemple d’une faille zéro day

En mars 2023, un programme russe nommé Vulkan a été conçu pour parcourir le web à la recherche de vulnérabilités. En effet, il en existe un tas qui sont connues et inconnues. Elles sont présentes sur tous les systèmes et pour la plupart du temps passent de manière inaperçues.

Par ailleurs, contrer les failles zéro day représente un défi majeur. Ainsi, les experts exploitent de plus en plus l’intelligence artificielle afin d’anticiper les cyberattaques émanant de ces failles. Ils cherchent à concevoir des systèmes générés par l’IA, capables de chercher automatiquement des vulnérabilités zéro day encore non détectées.

Quelles sont les conséquences des failles zéro day ?

Il existe plusieurs type de failles de sécurité.

  1. Failles d’injection (SQL) : Elles permettent l’exécution de code malveillants (malwares, ransomwares…), ayant un impact direct sur la sécurité des données de vos collaborateurs.

  2. Failles de « broken authentication » : Elles correspondent au risque de « casser » les mesures de sécurité. Entre autres, elles offrent la possibilité aux cybercriminels de contourner la gestion des authentification et accéder à vos systèmes informatiques de manière non autorisée, compromettant la sécurité globale de votre organisation. Elles comprennent notamment le vol de session ou la récupération de mots de passe.

  3. Failles de débordement de tampon : Ces failles peuvent conduire à l’exécution de code arbitraire, posant un risque majeur pour la totalité de vos collaborateurs.

  4. Failles Cross-Site Scripting (XSS) : Elles autorisent l’insertion de scripts malveillants (et autres codes…) pouvant affecter les utilisateurs et compromettre leurs données sensibles.

  5. Failles zéro day : Elles représentent des vulnérabilités inconnues des fabricants et des équipes de sécurité au moment de leur exploitation. Leur dangerosité réside dans l’absence de correctifs disponibles lors de leur découverte, ce qui les rend particulièrement efficaces pour les cyberattaques et nécessite une vigilance constante, des mesures de détection avancées, et une réponse rapide pour minimiser les dommages.

De plus, ces vulnérabilités permettent beaucoup d’autres cyberattaques passant pas ces failles : phishingspear phishing, malware, ransomware, etc…

Analyse des risques par email

Par ailleurs, trouver une faille de sécurité a une valeur exceptionnellement haute pour les pirates informatiques. Ainsi, un hacker qui découvre une faille zéro day pourrait ne pas immédiatement l’utiliser pour des attaques, mais plutôt choisir de la vendre au plus offrant. De là découlent les attaques par ransomwares, malwares, spear phishing, etc…

Pour reconnaître ces cyberattaques, il est important de bien vérifier certains points :

  1. L’adresse de l’expéditeur : par exemple, un domaine comme « exemplecompany.com » pourrait être falsifié en « examp1ecompany.com »

  2. Le contenu de l’email : méfiez-vous des emails vous pressant d’agir immédiatement, surtout si cela contient des erreurs grammaticales, des informations sensibles ainsi que des liens et pièces jointes suspects.

  3. La cohérence du message : certains expéditeurs semblent connaître plusieurs de vos détails personnels, mais qui sont légèrement inexacts ou utilisent ces informations de manière maladroite.

Il est crucial de noter que les failles zéro day ne se cantonnent à aucun système d’exploitation spécifique. Windows, Linux, macOS, et Android, ainsi que les navigateurs web tels que Chrome, Firefox, et Edge, et les applications (comme Adobe, WordPress, Drupal, Apache, PHP, Microsoft Office), les objets connectés et le firmware des équipements subissent tous leur effet. Leur impact tend toutefois à être plus prononcé dans les systèmes et applications largement répandus, attirant ainsi davantage l’attention des cybercriminels.

Quelle solution est la plus appropriée pour protéger votre entreprise des failles zéro day ?

La détection des failles zéro day est quasiment impossible. Pourtant, savoir qu’elles existent est essentielle pour protéger les organisations, en particulier les TPE, PME et ETI. Il existe plusieurs outils et technologies conçus pour détecter et contrer les attaques découlant de ces failles. En combinant des solutions de sécurité de l’email avancées avec des programmes de formation et de sensibilisation, les entreprises peuvent renforcer leur sécurité contre les failles zéro day. La vigilance continue et la préparation aux menaces émergentes sont essentielles pour protéger les données et les systèmes de votre organisation.

Pour qu’une solution puisse être efficace, elle doit répondre à plusieurs conditions.

  1. Filtrage intelligent : Ces solutions utilisent des algorithmes avancés pour analyser les e-mails à la recherche de contenus malveillants, de pièces jointes suspectes ou de schémas d’attaque.

  2. Analyse comportementale : Certaines solutions surveillent le comportement des utilisateurs et des e-mails entrants pour détecter des activités anormales.

    1. Détection précoce : Ces solutions identifient les comportements anormaux avant qu’une attaque ne se produise.

    2. Adaptabilité : Elles peuvent s’adapter aux nouvelles menaces en analysant en permanence les modèles de comportement.

    3. Réduction des fausses alertes : En se concentrant sur les comportements anormaux, ces solutions réduisent les fausses alertes.

  3. Protection contre le phishing : Elles sont conçues pour repérer les tentatives de phishing en examinant le contenu et les liens des e-mails.

  4. Formation et sensibilisation des collaborateurs : Certaines solutions offrent des fonctionnalités de formation et de sensibilisation des utilisateurs pour les aider à reconnaître les attaques d’ingénierie sociale.

    1. Reconnaissance des signaux : Les employés formés sont plus susceptibles de reconnaître les tentatives d’ingénierie sociale.

    2. Réduction des erreurs humaines : La formation contribue à réduire les erreurs humaines pouvant entraîner des compromissions de sécurité.

L’avenir de la cybersécurité présente des défis,  avec une combinaison de sensibilisation au phishing et de technologies avancées (anti phishing, anti spearphishing, anti malware et anti ransomware), les entreprises peuvent renforcer leur sécurité et se prémunir contre les menaces émergentes. Il est essentiel de rester informé des nouvelles tendances et de s’adapter rapidement pour protéger les données et les systèmes de votre organisation.

Par Paul-Louis Vincenti chez AltoSpam