Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 538,15
    +148,84 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,82
    -18,28 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,31 %)
     

Facebook : gare à cette arnaque sur la marketplace

Gare à cette arnaque sur le marketplace de Facebook (Crédit : Getty Images) (Getty Images/iStockphoto)

Vous souhaitez vendre un produit sur Facebook ? Attention aux arnaques. Sur Twitter, un internaute met en garde les personnes les plus vulnérables.

Impossible d’y couper. En arpentant les réseaux sociaux, les sollicitations frauduleuses sont quotidiennes. Depuis son arrivée en France en 2017, Marketplace, la plateforme de Facebook qui veut concurrencer Le Bon Coin, est l’un des terrains de jeu préféré des escrocs. Sur Twitter, un internaute a longuement expliqué le "process machiavélique" des aigrefins pour duper leurs victimes et comment sa mère a évité le pire. Une fois n’est pas coutume, la victime n’est pas l’acheteur mais bien le vendeur.

Tout commence lorsque la maman de l’internaute met en vente un sac sur Facebook pour 15 euros. Un acheteur - un escroc en réalité - demande à régler via Paylib. Arrangeante, la vendeuse s’exécute et rentre ses coordonnées bancaires pour pouvoir recevoir le virement. Quelques heures passent et l’acheteur revient à la charge : "Il a versé 1015 euros au lieu de 15." La mère de famille vérifie son compte, elle a bien été créditée de plus de 1 000 euros pour un sac vendu 15 euros. "Le type s'excuse platement, il a merdé et demande à ma mère de le rembourser rapidement parce qu'il peut pas se permettre un tel trou. Ma mère s'exécute tout de suite et rentre son RIB, qui foire. Le 2eme, celui "de son fils", qui foire aussi. Il convient de passer par PayPal", explique l’internaute.

La banque a pu contrer l’arnaque

Honnête, la vendeuse réalise un premier virement de 500 euros à son interlocuteur avant un deuxième dès que l’opération sera possible. Insistant, l’acheteur la presse de réaliser le deuxième virement immédiatement via une carte prépayée Transcash dans un PMU. La vendeuse, qui ne comprend pas un tel empressement, décide de prévenir sa banque qui lui confirme l’arnaque. Heureusement, Elle a "réagi assez vite pour qu'ils puissent intercepter le virement et lui recréditer."

PUBLICITÉ

Quelques astuces peuvent vous éviter de tomber dans le panneau. Avant d'envisager d'acheter ou de vendre à quelqu'un sur Facebook Marketplace, vérifiez son profil. S’il n’existe aucune photo de la personne, méfiez-vous. C’est peut-être évident mais dans le feu de l’action, de nombreux internautes ont tendance à l'oublier : il ne faut jamais communiquer d’informations personnelles à votre interlocuteur. Aussi sympathique et cordial soit-il, vous ne connaissez rien de ses intentions. Enfin, évitez les personnes qui déplacent les conversations ailleurs que sur Messenger. Que vous soyez acheteur ou vendeur, essayez de garder le contrôle des opérations.

VIDÉO - Mark Zuckerberg : 5 infos à connaître sur le PDG de Facebook