La bourse ferme dans 31 min
  • CAC 40

    6 656,64
    -3,95 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 926,00
    +5,10 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 858,29
    +260,37 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0550
    +0,0035 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    1 803,50
    +5,50 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    16 046,36
    -45,34 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,20
    +3,51 (+0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,14
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    14 280,33
    +19,14 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 473,00
    -16,19 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 086,30
    +127,75 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    3 966,76
    +32,84 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2220
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Face à la hausse des vols dans son magasin, un commerçant parisien affiche la photo des clients pris en flagrant délit

Adobe Stock

On connaissait les affiches datant du far west américain et leur célèbre mention "Wanted", nous découvrons maintenant la version française. À Paris, depuis un mois, un commerçant excédé par l'ampleur des vols à l'étalage dont il est victime affiche les images de vidéosurveillance des malfaiteurs ornées de la mention "voleur" écrite en grosses lettres rouges. Sept portraits de clients "voleurs" présumés sont affichés, comme le relate France Bleu Paris, le 9 novembre.

Interrogé par France Bleu, Olivier, le gérant du magasin, explique avoir décidé de dénoncer publiquement les clients malhonnêtes car "de plus en plus de voleurs" commettent des larcins dans sa boutique. "Ils ciblent les produits laitiers, la viande et les articles de beauté." Un ressenti pourtant contredit par la Préfecture de police de Paris dont les chiffres indiquent que les vols à l'étalage sont en baisse : -9,98% entre août et octobre 2022, comparativement à la même période de l'année passée.

Selon Olivier, cette baisse s'explique par le fait que de moins en moins de commerçants portent plainte en cas de vol. Lui-même y a presque renoncé pour les délits mineurs : "Il y a quinze jours, je suis allé déposer plainte. J'ai attendu quatre heures alors que le voleur a mis huit minutes pour sortir du magasin." Olivier a donc décidé de "faire la police lui-même" en exposant les voleurs. Cette technique a pour but de limiter les vols qui lui coûtent 3% de son chiffre d'affaires.

Si cette méthode est techniquement illégale, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier, récession, taux, déficits… “où va la France ?”
Les manipulations de Patrick Drahi pour éviter de payer des impôts sur ses œuvres d'art
Covid-19 : le vaccin de rappel de Sanofi est finalement autorisé en Europe
Mois sans tabac : faut-il s’interdire la cigarette électronique ?
Cette carte interactive vous indique si vous avez assez de médecins dans votre commune