La bourse ferme dans 50 min
  • CAC 40

    6 689,25
    +24,05 (+0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 947,14
    +11,63 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    33 898,36
    +48,90 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0369
    +0,0025 (+0,24 %)
     
  • Gold future

    1 755,80
    +15,50 (+0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    15 852,91
    +155,01 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,50
    -0,23 (-0,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,39
    +2,15 (+2,78 %)
     
  • DAX

    14 394,27
    +10,91 (+0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 535,63
    +61,61 (+0,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 077,74
    +28,24 (+0,26 %)
     
  • S&P 500

    3 973,86
    +9,92 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,2008
    +0,0042 (+0,35 %)
     

Etats-Unis : la Fed tempère, une hausse des taux moins forte envisagée ?

Dan Smith / Wikimedia

La hausse des taux de la Fed sera-t-elle moins importante que prévu en décembre ? L'un des gouverneurs de la banque centrale américaine (Fed) s'est montré mercredi favorable à une hausse des taux moins rapide lors de la prochaine réunion, mi-décembre, évoquant un relèvement d'un demi-point de pourcentage, contre trois-quarts de point lors des dernières réunions. Les chiffres du chômage et de l'inflation publiés ces dernières semaines, qui ont montré des signes de desserrement des pressions inflationnistes, "m'ont mis plus à l'aise à l'idée de ralentir à une hausse de 50 points de base", soit un demi-point de pourcentage, a déclaré Christopher Waller lors d'un discours à Phoenix (Arizona).

Christopher Waller a cependant insisté sur la nécessité d'attendre les données supplémentaires sur l'emploi et l'inflation qui seront publiées d'ici la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), organe de décision de l'institution, les 13 et 14 décembre. Mais même à ce rythme, "il s'agirait toujours d'une action de resserrement très forte", a-t-il souligné. La Fed, face à une inflation au plus haut depuis 1981, relève ses taux directeurs depuis mars, à une vitesse historiquement élevée, d'abord de l’habituelle hausse d'un quart de point, puis d'un demi-point, et enfin, à quatre reprises, de trois-quarts de points. La hausse des prix, cependant, a ralenti en octobre, à 7,7% sur un an contre 8,2% en septembre, selon l'indice CPI, qui fait référence.

La Fed privilégie une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbnb veut se recentrer pour faciliter la mise en ligne de nouvelles annonces
Bouygues : bénéfice net en chute mais revenus en hausse
CAC 40 : le budget du Royaume-Uni, Atos et Française des Jeux (FDJ) à surveiller
Enchères : une toile monumentale et emblématique d'Andy Warhol vendue 85 millions de dollars
Bourse : gare au CAC 40, à l'Europe et aux Etats-Unis, préférez les actions de croissance et du Japon selon Pictet AM