La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 112,33
    -166,85 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Entreprises : depuis cet été, les défaillances se poursuivent

Westend61/Getty Images

Les défaillances d'entreprises se poursuivent depuis cet été. Après un niveau record en septembre, les ouvertures de procédures collectives devant les tribunaux de commerce ont augmenté de 66% sur un an pour la période allant du 1er juillet au 31 octobre, a rapporté mardi le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce. Le niveau des défaillances d'entreprises, qui avait fortement chuté durant la crise du Covid-19 grâce aux mesures de soutien aux entreprises du gouvernement, n'a pour autant pas encore retrouvé son niveau d'avant crise sanitaire. Sur les quatre derniers mois, le nombre d'entreprises en difficulté devant les tribunaux de commerce s'est ainsi élevé à 12.059, contre plus de 50.000 défaillances annuelles avant la crise sanitaire.

Le Conseil national des greffiers, qui publie son baromètre avec l'institut Xerfi, souligne que "le retournement de la conjoncture est désormais certain" et que face à l'inflation et la faiblesse de l'euro qui dégradent le pouvoir d'achat et affaiblissent la consommation, "les entreprises font face à une demande domestique au ralenti sans prise de relais possible par l'international". Les écarts sont importants entre secteurs et zones géographiques. Les ouvertures de procédures collectives ont bondi sur la période de 110% dans les Hauts-de-France ou encore de 90% en Auvergne-Rhône-Alpes, tandis que leur hausse a été limitée à 53% en Ile-de-France.

Au niveau sectoriel, c'est l'hébergement-restauration qui est le plus durement frappé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un restaurant dans la prison des Baumettes à Marseille où ce sont les détenus qui font le service
Bourse : “le plus dur est-il passé pour les Gafa et les géants de la tech chinois ?”
Un Chagall volé par les nazis vendu une fortune aux enchères
Électricité : le régulateur appelle les entreprises à rapidement signer leurs contrats pour 2023
Le dollar se stabilise après son repli des derniers jours