Marchés français ouverture 5 h 54 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 841,62
    -30,16 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0160
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    23 776,98
    -409,87 (-1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    572,86
    -17,90 (-3,03 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Une entreprise sur 40 dans le monde est touchée par un rançongiciel

Les attaques par rançongiciel ne faiblissent pas à travers la planète et sont en augmentation sur chaque continent. Les experts recommandent de ne pas payer les hackers et cette règle commence à porter ses fruits aux États-Unis.

Les rançongiciels continuent à sévir dans le monde. Les attaques par ransomware touchent désormais, au niveau mondial, une organisation – entreprises, institutions, administration – sur quarante par semaine, selon Check Point, une société spécialisée en cybersécurité. Soit une hausse de 59 % par rapport à l’année précédente à la même période, précise le rapport publié ce 27 juillet 2022.

Cette forte croissance est en partie due à une hausse des attaques en Amérique du Sud, un continent encore relativement épargné par le passé. Ainsi, l’Amérique latine connaît une augmentation de 43% des attaques par rançongiciel par rapport à l’été dernier. Le Brésil est l’un des pays les plus ciblés et entre à présent dans le top 4 des États les plus touchés par des cyberattaques, selon un autre rapport. Quant à la France, l’entreprise constate une hausse de 28% des attaques par rançongiciel depuis l’année dernière.

Les distributeurs et les entreprises de commerce sont les cibles privilégiées des hackers, les PME et les TPE étant généralement peu protégées face aux risques cyber. L’éducation et la santé sont également fortement touchées par les rançongiciels. Les États manquent de moyens pour sécuriser suffisamment leurs administrations,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles