La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 915,51
    -62,57 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 481,12
    -140,59 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    27 433,40
    +50,84 (+0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,0866
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    22 069,73
    -619,17 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 349,84
    -521,26 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,44
    -13,43 (-2,50 %)
     
  • S&P 500

    4 043,49
    -27,07 (-0,67 %)
     

Enola ("Star Academy") de retour à la vie normale : ce détail qui la déboussole

Capture TF1

Retour à la réalité pour les quatre finalistes de la Star Academy. Après plus de six semaines d'apprentissage et de compétition, Léa, Enola, Louis et Anisha ont quitté le château de Dammarie-les-Lys jeudi 24 novembre 2022, le cœur lourd. Pour amorcer leur retour à la vie normale, ils séjournent à l'hôtel en attendant la finale, diffusée en direct sur TF1 samedi 26 novembre 2022. Un retour à la réalité en-dehors des murs du château qui signe aussi leurs retrouvailles avec leur téléphone portable... et les réseaux sociaux. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'après six semaines en autarcie, les académiciens ont eu un choc en retournant sur les réseaux. C'est notamment le cas d'Enola, à qui un détail n'a pas échappé à son retour sur Instagram. Celle qui a intégré la Star Academy avec moins de 1.500 abonnés au compteur est de retour sur son compte Instagram, qui en compte désormais 120.000. De quoi déboussoler la jeune chanteuse : "Bonjour le monde, ce n’est pas exagéré de dire ça", a-t-elle adressé en story à sa nouvelle communauté vendredi 25 octobre 2022. Un retour à la vie sociale virtuelle déstabilisant certes, mais sûrement très attendu par les élèves qui n'avaient pas été enchantés d'être privés de téléphone à leur arrivée au château : "Je savais que dès le départ, les jeunes que l’on a engagés passent leur temps sur les réseaux sociaux. On leur enlève leurs portables et on les enferme dans un château, qu’est-ce qu’il se passe ? Tout l’émotionnel fait surface. Comment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite