Marchés français ouverture 6 h 32 min
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,45 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,77 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 226,08
    +105,55 (+0,39 %)
     
  • EUR/USD

    0,9925
    +0,0040 (+0,41 %)
     
  • HANG SENG

    18 087,97
    +1 008,46 (+5,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 412,06
    -110,47 (-0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    459,71
    +1,30 (+0,28 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     

Emmanuel Macron veut une réforme des retraites "dès 2023"

Getty Images / Chesnot

A l'occasion d'une rencontre avec les journalistes de l'Association de la presse présidentielle, Emmanuel Macron a fait le point sur les chantiers qui l'attendent. Un peu mise sous le tapis ces derniers temps, la réforme des retraites est de retour sur le devant de la scène. Le président de la République veut aller vite, sur un sujet loin de faire l'unanimité.

Ne pas traîner. Budget, fin de vie, retraites : Emmanuel Macron s'affiche déterminé à aboutir rapidement sur des sujets qui fâchent et à se poser à nouveau en réformateur, après un début de quinquennat chamboulé par la perte de la majorité absolue à l'Assemblée. Devant les journalistes de l'Association de la presse présidentielle lundi 12 septembre, le chef de l'État a insisté sur sa volonté d'agir dans un "esprit d'écoute" et de "compromis", mais aussi sans "tabou" sur le fond comme sur la méthode et en recourant à l'épreuve de force si nécessaire. "Oui au compromis, non au blocage puisque le pays n'a pas les moyens d'être bloqué", a-t-il résumé à propos de la discussion difficile à venir au Parlement autour du budget pour 2023.

Grand chantier sociétal de ce début de second quinquennat, la fin de vie fera l'objet dès octobre d'une Convention citoyenne, après la remise mardi d'un avis du Comité d'éthique. Le président assure n'avoir pas de "position officielle" sur ce sujet clivant et avoir retenu les leçons de son premier quinquennat. S'inspirant des conventions citoyennes organisées en Irlande, le chef de l'État souhaite que la réflexion sur la fin de vie, qu'il veut "apaisée", soit menée pendant "environ six mois" avec l'objectif de changer ou non le cadre légal "avant la fin 2023". Il n'exclut ni une issue par la voie parlementaire, ni un référendum, qui serait le premier depuis son arrivée à l'Élysée en 2017.

Nécessité de dégager des marges budgétaires

Sur le budget 2023, où l'opposition promet de croiser le fer avec (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Réforme des retraites : "Oui, nous devrons travailler progressivement un peu plus longtemps", affirme Elisabeth Borne

Retraite : le régime dans le vert en 2021 et 2022… avant une rechute ?
Réforme des retraites : les syndicats opposés à des mesures dans le budget de la Sécu
Le Medef souhaite le lancement de la réforme des retraites "à l'automne"
Retraites : le MoDem revient à la charge sur le partage des trimestres entre conjoints
Caisses de retraite : les syndicats dénoncent une situation "critique"