Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 959,30
    -786,09 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,69
    -33,64 (-2,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Elon Musk pousse un coup de gueule contre le «logiciel espion effrayant» d'Apple et chatGPT

SP/Tesla

Elon Musk est encore sorti de ses gonds, lundi 10 juin, en tirant à boulets rouges sur Apple et OpenAI, l’inventeur de chatGPT. Tim Cook, le patron de la firme à la pomme, venait tout juste d’annoncer qu’il allait intégrer la célèbre intelligence artificielle dans tous ses terminaux, iPhone compris, quand le patron de Tesla s’est déchaîné contre ce partenariat.

«Apple n’a aucune idée de ce qui se passera une fois qu’il confiera vos données à OpenAI. Ils vous poignardent dans le dos», a assuré le milliardaire sur X (ex-Twitter), le réseau social qu'il a racheté voilà deux ans. «Si Apple intègre OpenAI dans son système d’exploitation, alors tous les terminaux Apple seront bannis de mes entreprises. C’est une violation inacceptable», s'est-il emporté, en dénonçant un «logiciel espion effrayant».

Les intelligences artificielles sont réputées enregistrer les requêtes de leurs utilisateurs pour nourrir leurs réseaux de neurones numériques. Cela contribue à d’améliorer leur performances mais peut représenter un danger pour la confidentialité des échanges.

« L’objectif d’Elon Musk est d’insinuer le doute sur la protection des données des utilisateurs d’iPhone en affirmant qu’elles seront forcément partagées avec OpenAI, décrypte Matthieu Corthésy, fondateur de l’agence MCJS, qui accompagne les entreprises dans l’intégration des technologies d’intelligence artificielle. Ce n’est pas tout à fait vrai, car ce n’est qu’une option. En outre, les utilisateurs d’Apple seront invités à donner (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : Freedom24, le géant kazakh du courtage en ligne, a de grandes ambitions en France
La pépite française Mistral annonce une levée de fonds de 600 millions d'euros pour l’IA
Intermarché change tout et veut sortir des produits ultratransformés
Casino : Ce gros chèque avec lequel l'ex-PDG Jean-Charles Naouri quitte le distributeur
Atos : les méthodes grâce auxquelles David Layani a réussi son raid sur le géant informatique