La bourse ferme dans 3 h 1 min
  • CAC 40

    7 140,85
    +127,71 (+1,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 196,70
    +77,28 (+1,88 %)
     
  • Dow Jones

    32 244,58
    +382,60 (+1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0786
    +0,0060 (+0,56 %)
     
  • Gold future

    1 967,50
    -15,30 (-0,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 061,64
    -95,98 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    614,59
    +14,92 (+2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,60
    +0,96 (+1,42 %)
     
  • DAX

    15 213,06
    +279,68 (+1,87 %)
     
  • FTSE 100

    7 537,12
    +133,27 (+1,80 %)
     
  • Nasdaq

    11 675,54
    +45,02 (+0,39 %)
     
  • S&P 500

    3 951,57
    +34,93 (+0,89 %)
     
  • Nikkei 225

    26 945,67
    -388,12 (-1,42 %)
     
  • HANG SENG

    19 258,76
    +258,05 (+1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2239
    -0,0034 (-0,28 %)
     

Elis : Résultats annuels 2022

Elis
Elis

Très bonne performance 2022 :
chiffre d’affaires, EBITDA, EBIT et résultat net courant records

Forte reprise de l’activité hôtelière et ajustement satisfaisant des prix
dans un contexte de forte inflation

Accélération du désendettement du Groupe

Dans un environnement pourtant incertain, la performance financière d’Elis en 2022 confirme la force de son modèle économique

  • Chiffre d’affaires record à 3 820,9m€ (+25,3%, dont +21,0% en organique)

  • EBITDA ajusté record à 1 259,6m€, à 33,0% du chiffre d’affaires (-150pb par rapport à 2021)

  • EBIT ajusté record à 543,7m€, à 14,2% du chiffre d’affaires (+150pb par rapport à 2021)

  • Résultat net courant record à 353,2m€, en hausse de +58,7%

  • Résultat net courant par action record à 1,54€, en hausse de +57,0% (1,46€ sur une base diluée, en hausse de +53,9%)

  • Free cash-flow (après paiement des loyers) à 224,9m€, quasiment au niveau record de 2021

Année 2022 marquée par la reprise de l’hôtellerie, la très bonne dynamique commerciale et les ajustements de prix liés à l’inflation des coûts de l’énergie et de la main d’œuvre

  • Depuis le printemps, l’activité des clients en Hôtellerie-Restauration est au-dessus du niveau de 2019

  • Le développement commercial reste soutenu en Industrie et en Commerces & Services, toujours porté par l’évolution des besoins en termes d’hygiène, de traçabilité et de produits & services responsables

  • Grande réactivité dans un contexte inflationniste fort : les négociations tarifaires menées depuis le 4ème trimestre 2021 conduisent à un effet prix moyen d’environ +7% en 2022, permettant de presque compenser, en euros, l’augmentation d’environ +11% de la base de coûts

  • Mise en place depuis le second semestre 2022 de contrats d’approvisionnement à prix fixe sur une part importante des achats de gaz et d’électricité du Groupe pour les années à venir

Poursuite de l’activité M&A, augmentation du dividende et accélération du désendettement Groupe

  • 4 acquisitions importantes finalisées en 2022 ; l’intégration de l’acteur leader du marché mexicain, consolidé depuis le 1er juillet, se passe conformément au plan et l’activité est au-dessus de nos attentes

  • Lors de l’assemblée générale du 25 mai 2023, la distribution d’un dividende de 0,41€, en augmentation de +10% par rapport à 2021, sera proposée au titre de l’exercice 2022, avec option de paiement en actions Elis

  • Diminution de -0,5x du levier d’endettement financier à 2,5x au 31 décembre 2022

  • La trajectoire de désendettement devrait rapidement rendre Elis compatible avec un profil investment grade

  • Les échéances de dette sont étalées entre avril 2024 et juin 2032 ; l’intégralité est à taux fixe avec un coût moyen d’environ 2%

Une année 2022 marquée par de nombreuses nouvelles initiatives en matière de RSE

  • Développement de nouvelles gammes de produits plus responsables et mise en place de projets pilotes en lien avec l’économie circulaire ; le projet « Workwear to Workwear » du Groupe a été récompensé par le Trophée Espoir du concours des Trophées Européens de la Mode Circulaire

  • Nette amélioration des performances en matière de consommation d’eau, d’énergie thermique et d’émission de CO2 par kilogramme de linge livré (scope Europe)

  • Un Plan Climat aligné avec les accords de Paris est en cours de finalisation et sera présenté au second semestre 2023

  • Amélioration de la certification EcoVadis du Groupe au niveau Platine, reconnaissance de l’engagement climat du Groupe par la note A- au CDP et amélioration significative de l’évaluation Sustainalytics

Perspectives 2023 : nouvelle année de forte croissance organique, nette amélioration de tous les indicateurs financiers et poursuite du désendettement du Groupe

  • Croissance organique du chiffre d’affaires annuel 2023 attendue entre +11% et +13%

  • Marge d’EBITDA ajusté 2023 attendue en amélioration d’environ +50pb par rapport à 2022

  • EBIT ajusté 2023 attendu au-dessus de 650m€ (i.e. en augmentation d’au moins +20% par rapport à 2022)

  • Résultat net courant 2023 attendu au-dessus de 405m€ (i.e. en augmentation d’au moins +15% par rapport à 2022)

  • Résultat net courant par action 2023 attendu supérieur à 1,65€ sur une base diluée (i.e. en augmentation d’au moins +13% par rapport à 2022)

  • Free cash-flow 2023 (après paiement des loyers) attendu au-dessus de 260m€ (i.e. en augmentation d’au moins +16% par rapport à 2022)

  • Levier d’endettement financier au 31 décembre 2023 attendu à environ 2,1x

Saint-Cloud, le 8 mars 2023 – Elis, un prestataire multi-services international, qui fournit des solutions de location-entretien d'articles textiles, d'hygiène et de bien-être présent en Europe et en Amérique latine, publie ses résultats pour l’année 2022. Les comptes ont été arrêtés par le Directoire et examinés par le conseil de surveillance le 7 mars 2023. Ils ont été audités et un rapport sans réserve a été émis par les Commissaires aux comptes.

A l’occasion de cette publication, Xavier Martiré, Président du directoire d’Elis, a déclaré :

« Après deux années de pandémie, l’année 2022 fut à bien des égards une nouvelle année hors du commun, marquée par la grande instabilité de l’environnement macroéconomique et géopolitique ainsi qu’une forte inflation.

Dans ce contexte très difficile, la force et la flexibilité du modèle d’Elis ont permis au Groupe d’atteindre des niveaux record pour la quasi-totalité de ses indicateurs financiers.

Le chiffre d’affaires du Groupe a atteint plus de 3,8 milliards d’euros, avec une croissance organique de +21%, reflétant les nombreux gains de contrats en Industrie et en Commerces & Services, le rebond de l’Hôtellerie-Restauration et les ajustements de prix réalisés pour compenser, notamment, la flambée des coûts de l’énergie.

La fiabilité et la qualité de service d’Elis, ainsi que la relation commerciale privilégiée que le Groupe entretient avec ses clients, ont permis de mettre en place, tout au long de l’année, des ajustements de prix pour compenser, en euros, les pics d’inflation enregistrés en 2022. Toutefois, la très forte augmentation des coûts de l’énergie a, comme attendu, pénalisé la marge d’EBITDA ajusté de l’année, mais la marge d’EBIT ajusté et le résultat net par action sont quant à eux en très forte amélioration. Le Groupe a également accéléré son désendettement avec un levier d’endettement financier de 2,5x au 31 décembre 2022, en baisse de -0,5x. Ces très bons résultats nous permettront de proposer, lors de la prochaine Assemblée Générale des actionnaires, une distribution de dividende de 0,41 euro par action, en augmentation de +10% par rapport à 2021.

En 2022, Elis a également poursuivi ses initiatives en lien avec l’économie circulaire et le recyclage de ses textiles. Le Groupe poursuit également la définition de sa stratégie climat et annoncera au second semestre 2023 ses objectifs de réduction de ses émissions, alignés avec l’Accord de Paris.

En 2023, nous anticipons une nouvelle année de forte croissance organique, une nette amélioration de l’ensemble de nos indicateurs financiers et la poursuite du désendettement du Groupe, avec un levier d’endettement financier attendu à environ 2,1x au 31 décembre 2023, ce qui devrait rapidement rendre le Groupe compatible avec un profil investment grade.

La grande résilience dont Elis a fait preuve à travers les différentes crises récentes, son savoir-faire opérationnel, son profil de croissance organique renforcé et son modèle fondé sur les principes de l’économie circulaire sont des atouts majeurs qui permettront au Groupe de continuer à affirmer son leadership dans tous les pays où il est présent. »

I. Résultats annuels 2022

Décomposition de la croissance du chiffre d’affaires publié 2022

En millions d’euros

2022

2021

Croissance organique

Croissance externe

Effet change

Croissance publiée

France

1 185,0

953,8

+24,2%

-

-

+24,2%

Europe centrale

870,0

735,3

+15,0%

+2,5%

+0,9%

+18,3%

Scandin. & Eur. de l’Est

580,7

498,9

+14,9%

+2,9%

-1,4%

+16,4%

Royaume-Uni & Irlande

476,5

364,2

+28,8%

+1,2%

+0,9%

+30,8%

Amérique latine

347,3

234,1

+9,1%

+24,4%

+14,9%

+48,3%

Europe du Sud

330,5

235,9

+40,1%

-

-

+40,1%

Autres

30,8

26,1

+17,5%

-

+0,5%

+18,0%

Total

3 820,9

3 048,3

+21,0%

+3,1%

+1,2%

+25,3%

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.        
Les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.

Ventilation de la croissance organique 2022

 

T1

T2

S1

T3

T4

S2

France

+30,8%

+37,1%

+34,1%

+17,0%

+15,9%

+16,5%

Europe centrale

+14,1%

+18,5%

+16,4%

+13,7%

+13,8%

+13,7%

Scandinavie & Europe de l’Est

+15,2%

+19,6%

+17,4%

+13,2%

+12,0%

+12,6%

Royaume-Uni & Irlande

+38,5%

+38,8%

+38,7%

+21,4%

+21,3%

+21,4%

Amérique latine

+10,0%

+7,6%

+8,8%

+7,1%

+11,8%

+9,4%

Europe du Sud

+52,9%

+62,2%

+58,0%

+32,5%

+23,2%

+28,0%

Autres

+19,3%

+10,2%

+14,5%

+37,4%

+7,4%

+19,8%

Total

+24,2%

+29,0%

+26,7%

+17,0%

+15,7%

+16,3%

« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.
Les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.

Comme annoncé le 30 janvier 2023, l’activité 2022 a été marquée par la reprise de l’hôtellerie, la très bonne dynamique commerciale et les ajustements de prix en lien avec l’inflation. En 2022, Elis a enregistré une augmentation de son chiffre d’affaires annuel de +25,3%, dont +21,0% en organique.

En France, le chiffre d’affaires est en croissance de +24,2% (intégralement organique). En Hôtellerie-Restauration, l’activité a poursuivi son rebond tout au long de l’année et est désormais au-dessus du niveau de 2019. Tous nos marchés ont affiché une très bonne dynamique commerciale, notamment en Vêtement professionnel et en Pest control. Enfin, la dynamique de prix fut bonne.

En Europe centrale, le chiffre d’affaires est en hausse de +18,3% (+15,0% en organique) et tous les pays de la zone affichent une forte croissance organique de +10% ou plus. La Suisse, où la part du chiffre d’affaires réalisé en Hôtellerie-Restauration est élevée, est en forte croissance, tout comme le Belux où tous les segments continuent d’être bien orientés (Linge plat, Vêtement professionnel et Hygiène et bien-être). En Allemagne, la dynamique de prix est bonne en Hôtellerie-Restauration mais reste insuffisante en Santé et en Vêtement professionnel au regard de l’inflation. Pour autant, le développement commercial reste dynamique, notamment en Industrie (Vêtement de travail) et en Hôtellerie-Restauration (Linge plat).

En Scandinavie & Europe de l’Est, le chiffre d’affaires est en hausse de +16,4% (+14,9% en organique) et tous les pays affichent une très bonne croissance organique. Les négociations tarifaires, plus longues que dans les autres régions, ont néanmoins abouti. L’hôtellerie a nettement rebondi au Danemark et en Suède tout au long de l’année, et la dynamique commerciale est très bonne (en Vêtement professionnel notamment).

Au Royaume-Uni & Irlande, le chiffre d’affaires est en hausse de +30,8% (+28,8% en organique). L’activité en Hôtellerie-Restauration a poursuivi son rebond même si celui-ci est moins net que dans les autres régions. La dynamique de prix est en revanche très bien orientée dans la zone, notamment en Hôtellerie-Restauration et en Santé ; les capacités disponibles sont limitées et la plupart des acteurs privilégient donc les prix aux volumes. Nous enregistrons par ailleurs une amélioration du taux de rétention client et de nombreux gains de nouveaux contrats sur le marché de la Santé et dans notre activité Vêtement professionnel.

En Amérique latine, le chiffre d’affaires est en hausse de +48,3% (+9,1% en organique). L’acquisition d’un leader du marché mexicain, consolidée depuis le 1er juillet, contribue largement au fort effet périmètre de l’année (+24,4%). L’intégration se déroule bien et la performance financière est même supérieure à nos attentes. La dynamique de prix fut bonne dans la région, avec des volumes en légère diminution, en lien avec la fin des contrats temporaires signés au Brésil pendant la crise sanitaire. L’effet change est fortement positif sur l’année (+14,9%).

En Europe du Sud, le chiffre d’affaires est en hausse de +40,1% (intégralement organique). La région, très exposée au marché de l’Hôtellerie-Restauration, a bénéficié du rebond marqué de l’activité tout au long de l’année, avec notamment une bonne saison estivale. La dynamique commerciale est restée forte en Vêtement professionnel, bénéficiant de l’accélération de l’externalisation. Enfin, la dynamique de prix de la zone a été satisfaisante en 2022.

EBITDA ajusté

En millions d’euros

2022
publié

2021
retraité1

Var. 22/21

 

S1

S2

Total

S1

S2

Total

S1

S2

Total

France

209,7

246,5

456,2

153,2

220,5

373,7

+36,8%

+11,8%

+22,1%

En % du chiffre d’affaires

37,0%

39,6%

38,4%

36,3%

41,2%

39,1%

+70pb

-160pb

-70pb

Europe centrale

121,5

137,5

259,0

111,2

129,4

240,5

+9,3%

+6,3%

+7,7%

En % du chiffre d’affaires

29,4%

29,8%

29,6%

32,1%

33,0%

32,6%

-270pb

-320pb

-290pb

Scandinavie & Eur. de l’Est

100,7

109,5

210,2

92,1

99,8

191,9

+9,4%

+9,7%

+9,6%

En % du chiffre d’affaires

35,9%

36,4%

36,2%

39,0%

38,0%

38,5%

-310pb

-150pb

-230pb

Royaume-Uni & Irlande

67,4

75,8

143,2

46,7

65,3

112,1

+44,2%

+16,1%

+27,8%

En % du chiffre d’affaires

30,0%

30,0%

30,0%

30,1%

31,3%

30,8%

=

-120pb

-70pb

Amérique latine

45,6

70,8

116,4

37,6

40,2

77,8

+21,4%

+76,1%

+49,7%

En % du chiffre d’affaires

32,4%

34,3%

33,5%

33,5%

33,0%

33,2%

-110pb

+130pb

+30pb

Europe du Sud

39,4

50,7

90,1

24,2

43,5

67,7

+62,8%

+16,6%

+33,1%

En % du chiffre d’affaires

26,2%

28,1%

27,2%

25,4%

30,9%

28,7%

+80pb

-280pb

-140pb

Autres

(7,9)

(7,6)

(15,5)

(6,3)

(5,3)

(11,6)

-25,4%

-44,6%

-34,1%

Total

576,4

683,2

1 259,6

458,7

593,4

1 052,1

+25,7%

+15,1%

+19,7%

En % du chiffre d’affaires

32,3%

33,5%

33,0%

33,3%

35,5%

34,5%

-100pb

-190pb

-150pb

: Une réconciliation est présentée dans la partie « Retraitements des informations financières des exercices antérieurs » de ce communiqué.
Les taux de marge et les pourcentages de variation sont calculés sur la base des valeurs exactes.
« Autres » inclut les Entités Manufacturières et les Holdings.

En 2022, l’EBITDA ajusté du Groupe est en augmentation de +19,7% par rapport à 2021, à 1 259,6m€ ; la marge d’EBITDA ajusté est quant à elle en baisse de -150pb.

En France, la marge d’EBITDA ajusté est en diminution de -70pb par rapport à 2021, à 38,4%. La forte augmentation du prix de l’énergie en 2022 a pesé sur les charges, alors que nos achats de gaz n’étaient pas couverts, et que l’activité Linge plat (plus consommatrice de gaz) était tirée par la reprise en Hôtellerie-Restauration. La dynamique de prix a été bonne, avec un inévitable décalage dans le temps compte tenu de la soudaineté de la hausse du prix du gaz, entrainant une baisse de la marge.

En Europe centrale, la marge d’EBITDA ajusté est en repli de -290pb par rapport à 2021, à 29,6%. L’absentéisme lié au Covid (payé par les entreprises) et les difficultés pour recruter, notamment en Allemagne, ont eu un impact négatif sur la productivité logistique et ateliers. En outre, les négociations d’ajustements de prix ont été difficiles avec les grands clients en Santé et en Vêtement professionnel, qui représentent une part significative du chiffre d’affaires de la région.

En Scandinavie & Europe de l’Est, la marge d’EBITDA ajusté est en repli de -230pb par rapport à 2021, à 36,2%. La reprise en Hôtellerie-Restauration a eu un effet dilutif sur la marge de la zone. Comme pour l’Europe centrale, l’absentéisme lié au Covid (payé par les entreprises) a pesé sur la performance, ainsi que les délais de négociation des ajustements de prix avec les grands clients en Santé et en Vêtement professionnel.

Au Royaume-Uni & Irlande, la marge d’EBITDA ajusté est en diminution de -70bps par rapport à 2021, à 30,0%. Les indicateurs opérationnels sont en amélioration ; toutefois, la très forte inflation enregistrée, bien que compensée en valeur par le rebond de l’activité en Hôtellerie-Restauration et la dynamique de prix, a eu un effet dilutif sur la marge.

En Amérique latine, la marge d’EBITDA ajusté est en augmentation de +30pb par rapport à 2021, à 33,5%. L’acquisition de l’acteur leader sur le marché mexicain a un effet relutif sur la marge de la zone. De plus, dans tous les pays, la productivité est en amélioration et l’inflation baisse, ce qui permet de bénéficier de la mise en place décalée des ajustements de prix, qui restent forts.

En Europe du Sud, la marge d’EBITDA ajusté est en diminution de -140pb par rapport à 2021, à 27,2%. Comme pour la France, l’absence de couverture sur le gaz et le poids de l’activité Linge plat (plus consommatrice de gaz) a pesé sur la base de coûts.

Tableau de passage de l’EBITDA ajusté au résultat net

En millions d’euros

2022
publié

2021
retraité1

Var. 22/21

EBITDA ajusté

1 259,6

1 052,1

+19,7%

En % du chiffre d’affaires

33,0%

34,5%

-150pb

Dotations aux amortissements

(715,9)

(663,7)

 

EBIT ajusté

543,7

388,3

+40,0%

En % du chiffre d’affaires

14,2%

12,7%

+150pb

Résultat opérationnel courant

519,6

358,8

+44,8%

Dotation aux amortissements des incorporels reconnus dans un regroupement d’entreprises

(80,1)

(81,1)

 

Perte de valeur sur le goodwill

(58,7)

-

 

Autres produits et charges opérationnels

(9,0)

(16,1)

 

Résultat opérationnel

371,8

261,5

+42,2%

Résultat financier net

(86,7)

(90,5)

 

Charge d'impôt

(80,5)

(56,6)

 

Résultat des activités poursuivies

204,6

114,4

+78,8%

Résultat net

204,6

114,4

+78,8%

Résultat net courant2

353,2

222,6

+58,7%

: Une réconciliation est présentée dans la partie « Retraitements des informations financières des exercices antérieurs » de ce communiqué.
: Une réconciliation est présentée dans la partie « Tableau de passage du résultat net au résultat net courant » de ce communiqué.
Les taux de marge et les variations sont calculés sur la base des valeurs exactes.

EBIT ajusté et ROCE

En 2022, l’EBIT ajusté est en augmentation de +40,0% par rapport à 2021, à 543,7m€. La marge d’EBIT ajusté est en hausse de +150pb en 2022 à 14,2%, en lien avec la baisse des investissements en linge en 2020 et 2021 qui conduit à une évolution limitée des amortissements sur l’année (environ +8%).

Le ROCE avant impôts, correspondant au ratio entre l’EBIT ajusté et les capitaux engagés du début de l’exercice, atteint 11,6% en 2022, contre 8,4% en 2021.

Le détail du calcul des capitaux propres employés est présenté dans la partie « Capitaux propres employés » de ce communiqué.

Résultat opérationnel

Les principaux éléments entre l’EBIT ajusté et le résultat opérationnel sont :

  • Les charges sur plans d’actions gratuites qui correspondent au traitement comptable prévu par la norme IFRS 2. Elles sont en baisse de -5,7m€ en 2022, par rapport à 2021,

  • La dotation aux amortissements des incorporels reconnus dans un regroupement d’entreprises qui relève principalement de l’allocation de l’écart d’acquisition de Berendsen. En 2022, le poste est stable par rapport à 2021,

  • La perte de valeur sur le goodwill : en Russie, le Groupe a comptabilisé à la date du 30 juin 2022 (conformément à la norme comptable), sur la base d’un coût moyen pondéré du capital de 26,3 % (contre 11,4 % au 31 décembre 2021), une perte de valeur sur le goodwill de 58,7m€ (au taux de change de 56,6RUB/€),

  • Les autres produits et charges opérationnels sont en baisse en 2022 et s’élèvent à 9,0m€ sur l’exercice.

Résultat financier net

En 2022, malgré une charge totale d’intérêts en hausse de +7,3m€ en raison des différents refinancements récents réalisés, la charge financière nette est inférieure d’environ -4m€ par rapport à 2021, à 86,7m€, principalement en raison des intérêts perçus par le Groupe sur sa trésorerie disponible dans le contexte de remontée des taux d’intérêt.

Résultat net

Le résultat net ressort à 204,6m€ en 2022, contre 114,4m€ en 2021, soit une augmentation de +78,8%.

Tableau de passage du résultat net au résultat net courant

En millions d’euros

2022 publié

2021 retraité1

Var. 22/21

Résultat net

204,6

114,4

+78.8%

Dotation aux amortissements des incorporels reconnus dans un regroupement d’entreprises2

63,4

65,4

 

Perte de valeur sur le goodwill

58,7

-

 

Charge IFRS 22

21,5

25,9

 

Amortissement accéléré des frais d’émission d’emprunts2

0,3

2,1

 

Gains / pertes exceptionnels en lien avec les opérations de refinancement2

(2,2)

3,3

 

Autres produits et charges opérationnels2

7,0

11,5

 

Résultat net courant

353,2

222,6

+58.7%

Attribuable aux :

 

 

 

- actionnaires de la société mère

353,2

222,5

 

- participations ne donnant pas le contrôle

-

0,1

 

Résultat net courant par action (en euros) :

 

 

 

- de base, revenant aux actionnaires de la société mère

1,54

0,98

+57.0%

- dilué, revenant aux actionnaires de la société mère

1,46

0,95

+53.9%

: Une réconciliation est présentée dans la partie « Retraitements des informations financières des exercices antérieurs » de ce communiqué.
2 : Net de l’effet impôt.

Le résultat net courant ressort à 353,2m€ en 2022, en amélioration de +58,7% par rapport à 2021. Le résultat net courant par action est en hausse de +57,0% à 1,54€ (en hausse de +53,9% à 1,46€ sur une base diluée).

Tableau de flux de trésorerie

En millions d’euros

2022
publié

2021
retraité1

EBITDA ajusté

1 259,6

1 052,1

Eléments exceptionnels et variations de provisions

(9,7)

(14,1)

Frais d’acquisitions et de cessions

(4,4)

(1,6)

Autres

(1,7)

(1,6)

Capacité d’autofinancement avant coût de l’endettement financier net et impôt

1 243,8

1 034,7

Investissements nets

(691,9)

(569,5)

Variation du besoin en fonds de roulement

(52,6)

10,1

Intérêts financiers nets versés (y compris intérêts sur passifs locatifs)

(72,9)

(74,6)

Impôts versés

(100,1)

(83,2)

Paiement des passifs locatifs - principal

(101,5)

(89,4)

Free cash-flow (après paiement des passifs locatifs)

224,9

228,1

Acquisitions de filiales, sous déduction de la trésorerie acquise

(221,6)

(86,8)

Autres variations provenant des sociétés acquises/cédées

(22,4)

(7,3)

Autres flux liés aux opérations de financement

(3,4)

6,8

Encaissements liés aux cessions de filiales, sous déduction de la trésorerie cédée

(0,0)

0,0

Dividendes et distributions mis en paiement au cours de l’exercice

(33,2)

(0,0)

Augmentation de capital, actions propres

4,5

17,7

Autres

17,4

(21,4)

Diminution (augmentation) de l’endettement net

(33,8)

137,1

Endettement financier net

3 177,6

3 143,9

: Une réconciliation est présentée dans la partie « Retraitements des informations financières des exercices antérieurs » de ce communiqué.

Investissements nets

En 2022, les investissements nets du Groupe ressortent à 18,1% du chiffre d’affaires, comparé à 18,7% en 2021, et ce malgré l’inflation importante du prix du linge (environ +20%). En valeur, les investissements nets augmentent d’environ +122m€ mais la forte progression du chiffre d’affaires sur la période fait diminuer le ratio.

Variation du besoin en fonds de roulement

En 2022, la variation du besoin en fonds de roulement est fortement négative à c. -53m€, reflétant la très forte reprise de l’activité sur les créances clients et un niveau de stock plus important (en volume et en prix) dans un contexte de tension de la chaîne d’approvisionnement mondiale. Le Groupe enregistre toutefois de bons ratios d’encaissements clients : le délai moyen de règlement de nos clients était de 53 jours au 31 décembre 2022, malgré un effet calendaire défavorable.

Free cash-flow

En 2022, le Groupe délivre un free cash-flow (après paiement des passifs locatifs) de 224,9m€, très légèrement inférieur au niveau de 2021 (228,1m€) et ce malgré l’effet très négatif de la variation du besoin en fonds de roulement (-52,6m€ en 2022 contre +10,1m€ en 2021).

Endettement financier net et financement

L’endettement net du Groupe au 31 décembre 2022 est de 3 177,6m€, contre 3 143,9m€ au 31 décembre 2021 et 3 187,3m€ au 30 juin 2022. Le levier d’endettement financier s’élève à 2,5x au 31 décembre 2022, contre 3,0x au 31 décembre 2021.

En mai 2022, Elis a placé, dans le cadre de son programme EMTN (Euro Medium Term Notes), un montant en principal de 300m€ d’obligations seniors non garanties (senior unsecured), dont la maturité est de 5 ans et offrant un coupon fixe annuel de 4,125%.

En juin, le Groupe a de plus signé un nouveau financement au format USPP (US private placement) pour un montant de 175m$ avec un groupe d’investisseurs américains emmené par Barings. Les nouvelles obligations émises ont une maturité de 10 ans (Juin 2032) et offrent aux investisseurs un coupon de 4,32% en dollar. Celles-ci ont été intégralement converties en euro pour un montant total de 159m€ par Elis, qui paiera un coupon final en euro de 3%.

En septembre, Elis a émis un montant nominal de 380m€ d'Obligations à Option de Conversion et/ou d'Echange en Actions Nouvelles et/ou Existantes (OCEANEs), échéance 22 septembre 2029, et a partiellement racheté ses OCEANEs en circulation arrivant à échéance le 6 octobre 2023 pour un montant nominal de 200m€.

Distribution au titre de l’exercice 2022

Lors de l’Assemblée Générale des actionnaires qui se tiendra le 25 mai 2023, le Conseil de Surveillance recommandera la distribution d’un dividende de 0,41€ par action au titre de l’exercice 2022, avec option de paiement en actions Elis. Ce montant représente une augmentation de +10% par rapport à 2021.

Perspectives 2023

La croissance organique du chiffre d’affaires annuel 2023 est attendue entre +11% et +13%, tirée par :

  • Un effet prix d’au moins +9% notamment constitué de l’effet report des ajustements de prix négociés tout au long de l’année 2022 et des ajustements supplémentaires mis en place depuis le 1er janvier 2023,

  • Un effet de base favorable en Hôtellerie-Restauration au 1er trimestre.

La borne inférieure de la fourchette de croissance organique prend en compte l’effet d’un potentiel ralentissement de l’économie, dont nous ne voyons à ce jour toujours aucun signe.

Dans un contexte de très forte inflation des prix de l’énergie, le Groupe a progressivement mis en place, en 2022, différents contrats d’approvisionnement à prix fixe pour 2023 et les années suivantes. Ces couvertures, l’effet embarqué des ajustements de prix et les nouveaux gains de productivité attendus en 2023 devraient contribuer à une amélioration de la marge d’EBITDA ajusté 2023 d’environ +50pb rapport à 2022.

L’EBIT ajusté 2023 est attendu au-dessus de 650m€, en lien avec la dynamique de chiffre d’affaires attendue et une légère baisse des amortissements en pourcentage du chiffre d’affaires.

Le résultat net courant 2023 est attendu au-dessus de 405m€, correspondant à un résultat net courant par action 2023 supérieur à 1,65€ (nombre d'actions sur une base diluée, prenant notamment en compte le potentiel effet dilutif de la nouvelle OCEANE émise en septembre 2022).

Le free cash-flow 2023 (après paiement des loyers) est attendu supérieur à 260m€, tiré par l’amélioration de l’EBITDA et malgré un effet calendrier attendu très défavorable sur le compte clients (les 30 et 31 décembre 2023 seront non travaillés).

Le levier d’endettement financier au 31 décembre 2023 est attendu à environ 2,1x, en baisse de c. -0,4x sur l’année.

II. Acquisition d’un des leaders du marché mexicain

Présentation de l’entreprise acquise

Il s’agit d’un groupe privé centenaire, acteur leader sur le marché mexicain, qui fournit principalement du linge plat et des vêtements de travail à des clients sur le marché de la Santé. C’est le seul acteur mexicain jouissant d’une couverture nationale : le groupe dispose de 11 sites de production, 12 centres de distribution ainsi que d’un atelier de confection. Il emploie plus de 2 600 personnes. Son chiffre d’affaires 2021 était de 85m€ (au taux de change €/MX$ de juin 2022) avec une marge d’EBITDA d’environ 38% et une marge d’EBIT d’environ 18%. L’activité est en forte croissance organique, portée par un marché mexicain en développement accéléré. Le groupe est consolidé depuis le 1er juillet 2022. L’activité a été soutenue au second semestre, portée par une très bonne dynamique commerciale (le chiffre d’affaires réalisé au second semestre 2022 est d’environ €50m, avec une marge d’EBITDA ajusté d’environ 42%).

Rationnel de l’acquisition

  • Poursuite du développement en Amérique latine, une zone à forte croissance organique pour Elis

    • Elis rachète un acteur leader sur le marché mexicain, unique opérateur du marché à disposer d’un réseau national

    • Le Mexique devient le 4ème pays de la zone couvert par Elis, avec le Brésil, la Colombie et le Chili

    • La croissance organique moyenne annuelle d’Elis en Amérique latine est de +9,4% depuis l’entrée du Groupe dans la région en 2014

    • Elis a un excellent historique en matière d’intégration d’acquisitions en Amérique latine, avec une dizaine d’acquisitions dans la région depuis 2014

  • L’économie mexicaine est stable et solide

    • Taux d’inflation relativement bas (4% par an avant la crise sanitaire) et faible taux de chômage (3,5%)

    • Fort potentiel de croissance organique car l’externalisation y est encore limitée

    • Potentiel de croissance externe : opportunités de bolt-ons supplémentaires dans un marché fragmenté

    • Activité économique du Mexique fortement corrélée à l’activité américaine

Multiples d’acquisition attractifs

Le montant initial de l’investissement lié à l’acquisition de 100% des titres (dont le cours de change a été fixé en mars 2022 à 23,6MX$/€) équivaut à un multiple de 5,0x l’EBITDA 2021 et 10,7x l’EBIT 2021. Le management actuel, très expérimenté, est resté en place ; la transaction comporte de potentiels compléments de prix (earn-outs) à un multiple inférieur sur la période 2023-2025.

III. Autres informations

L’économie circulaire au cœur du modèle économique d’Elis

Elis propose à ses clients des produits qui sont entretenus, réparés, réutilisés et réemployés afin d’optimiser leur utilisation et leur durée de vie. Le Groupe sélectionne ainsi ses produits textiles sur la base de critères de durabilité assurant un grand nombre de cycles de lavage et dispose également d’ateliers de réparation. Elis a la conviction que le modèle d’économie circulaire, visant notamment à réduire les consommations de ressources naturelles en optimisant la durée de vie des produits, est une solution durable pour répondre aux enjeux environnementaux actuels.

Les services proposés par Elis se positionnent notamment comme une alternative durable :

  • Par rapport à l’achat ou à l’utilisation simple des produits : en les mutualisant entre plusieurs utilisateurs ou clients, et en cherchant en permanence à améliorer les processus industriels liés à leur entretien. A titre d’exemple, l’utilisation de vêtements de travail entretenus par Elis permet, par rapport à des vêtements entretenus à domicile ou en blanchisserie traditionnelle, de réduire les émissions de CO2 jusqu’à 37% et la consommation d’eau de 48%. (Source : EY)

  • Par rapport à des produits à usage unique, dit jetables : en proposant des solutions réutilisables, le plus souvent entretenues localement, contribuant également à l’emploi et au développement économique des territoires. A titre d’exemple, l’utilisation de tenues de bloc opératoire réutilisables dans les établissements de santé permet une baisse comprise entre 31% et 62% des émissions de CO2 en comparaison avec des tenues jetables (Source : Cleaner Environmental Systems)

Ces alternatives à des approches linéaires de consommation, permettent de plus à nos clients d’éviter des émissions de CO2 et de contribuer à réduire leurs propres émissions.

La Fondation Ellen MacArthur estime quant à elle que « l’économie circulaire est nécessaire pour atteindre le Zéro Emissions Nettes » et que près de « 10 milliards de tonnes de CO2 (soit 20% des émissions mondiales) pourraient être réduites grâce à une transition de nos modèles vers l’économie circulaire ». (https://climate.ellenmacarthurfoundation.org)

Notations extra-financières

En 2022, Sustainalytics a amélioré la notation ESG d’Elis de 10pts à 14,8 (« risque faible »). Elis a de plus obtenu la note de « A- » au questionnaire Climat du CDP (Carbon Disclosure Project), une organisation à but non-lucratif qui réalise des évaluations indépendantes sur la base des informations mises à disposition par les entreprises sur leur stratégie, gestion, performance, engagement de leurs parties prenantes sur le climat, etc. Cette évaluation place ainsi le Groupe dans la catégorie « Leadership » et souligne son engagement et son action en matière de changement climatique.

Après avoir reçu pendant 5 années consécutives la médaille d'Or au questionnaire EcoVadis, Elis obtient la médaille de Platine, récompense la plus élevée. Cette médaille positionne le Groupe dans le Top 1% des quelques 90 000 entreprises évaluées par EcoVadis.

Enfin, Elis a maintenu son excellente performance auprès de l’agence de notation Gaïa (72/100, ce qui place le Groupe au niveau Or).

Notre engagement en faveur du climat

Conscient des enjeux actuels liés au changement climatique, le Groupe s’est engagé dans une démarche de réduction de ses émissions alignées avec l’Accord de Paris et contribuant à maintenir l’augmentation de température en dessous de 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels1. Cette démarche a fait l’objet d’une résolution consultative adoptée lors de l’Assemblée Générale Mixte du 19 mai 2022. La définition du plan Climat du Groupe initiée en 2022 se poursuivra en 2023 afin d’assurer un travail le plus précis et le plus juste possible.

Le Groupe vise de présenter ses objectifs climat, alignés avec la méthodologie de l’initiative Science Based Targets (SBT), au second semestre 2023. En l’état actuel des choses, le Groupe entend soumettre ces objectifs climat au vote consultatif de ses actionnaires à l’occasion de l’Assemblée Générale Annuelle 2024.

Retraitements des informations financières des exercices antérieurs

Le tableau suivant présente les retraitements effectués rétrospectivement sur l’état du résultat au 31 décembre 2021 précédemment publié, en lien avec les regroupements d’entreprises (IFRS 3).

En millions d’euros

2021 publié

IFRS 3

2021
retraité

Chiffre d’affaires

3 048,3

-

3 048,3

EBITDA ajusté

1 052,1

-

1 052,1

Dotations aux amortissements

(663,7)

-

(663,7)

EBIT ajusté

388,3

-

388,3

Résultat opérationnel courant

358,8

-

358,8

Dotation aux amortissements des incorporels reconnus dans un regroupement d’entreprises

(81,0)

(0,1)

(81,1)

Perte de valeur de goodwill

-

-

-

Autres produits et charges opérationnels

(16,1)

-

(16,1)

Résultat opérationnel

261,7

(0,1)

261,5

Résultat financier net

(90,5)

-

(90,5)

Charge d'impôt

(56,6)

0,0

(56,6)

Résultat des activités poursuivies

114,6

(0,1)

114,4

Résultat net

114,6

(0,1)

114,4

Capitaux propres employés

Le calcul des capitaux propres employés exclut les incorporels reconnus lors du dernier LBO pour 1 536,8m€ en 2021 et 1 537,7m€ en 2022 (nets d’impôts différés).

En millions d’euros

Au 1er janvier 2022

Au 1er janvier 2021

TOTAL ACTIF

8 043,1

7 862,4

Actifs liés aux avantages au personnel

(51,8)

(34,1)

Trésorerie et équivalents de trésorerie

(160,1)

(137,6)

Incorporels reconnus lors du dernier LBO du Groupe (nets d’impôts différés)

(1 537,7)

(1 536,8)

Sous-total (I)

6,293,4

6 153,8

TOTAL PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

8,043,1

7 862,4

CAPITAUX PROPRES

(3 013,7)

(2 808,3)

Passifs liés aux avantages au personnel

(105,9)

(108,9)

Emprunts et dettes financières

(3 084,5)

(3 066,6)

Concours bancaires courants et part des emprunts à moins d’un an

(219,5)

(352,0)

Sous-total (II)

1 619,5

1 526,5

Capitaux employés en début de période = (I)-(II)

4 673,9

4 627,3

Définitions financières

  • La croissance organique du chiffre d’affaires (produits de l’activité ordinaire) du Groupe est calculée en excluant (i) les effets des changements de périmètre de consolidation des « acquisitions importantes » et des « cessions importantes » (telles que définies dans le Document de Base) réalisées pendant chacune des périodes comparées ainsi que (ii) l’effet de la variation des taux de change.

  • L’EBITDA ajusté est défini comme l’EBIT ajusté, avant dotations aux amortissements nets de la quote-part de subvention virée au compte de résultat.

  • La marge d’EBITDA ajusté est définie comme l’EBITDA ajusté divisé par le chiffre d’affaires.

  • L’EBIT ajusté est défini comme le bénéfice net (ou la perte nette) avant résultat financier, charge d’impôt, quote-part dans le résultat des entreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence, amortissement des relations clientèle, perte de valeur sur le goodwill, autres produits et charges opérationnels, frais financiers divers (services bancaires comptabilisés dans le résultat opérationnel) et charges IFRS 2 (paiements fondés sur des actions).

  • La marge d’EBIT ajusté est définie comme l’EBIT ajusté divisé par le chiffre d’affaires.

Afin de prendre en compte les précisions publiées le 29 octobre 2021 par l’ESMA (European Securities and Markets Authority) sur les indicateurs alternatifs de performance, le Groupe a rajouté le terme
« ajusté » dans les définitions ci-dessus. Le contenu de ces indicateurs reste toutefois inchangé par rapport aux exercices précédents.

  • Le résultat net courant correspond au résultat net en excluant les éléments significatifs qui, en raison de leur nature et de leur caractère inhabituel, ne peuvent être considérés comme inhérents à la performance courante du Groupe.

  • Le free cash-flow est défini comme l’EBITDA ajusté moins ses éléments non-cash et diminué de la variation de besoin en fonds de roulement, des achats de linge, des investissements industriels (nets des cessions), de l’impôt payé, des intérêts financiers payés et des paiements des passifs locatifs.

  • Le levier d’endettement financier correspond au covenant financier tel que défini dans le contrat de financement bancaire signé en 2021 : leverage ratio = endettement financier net / EBITDA ajusté pro forma des acquisitions finalisées au cours des 12 derniers mois et après synergies.

Répartition géographique

  • France

    • Europe centrale : Autriche, Allemagne, Belgique, Hongrie, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Suisse

    • Scandinavie & Europe de l’Est : Danemark, Estonie, Finlande, Lettonie, Lituanie, Norvège, Russie, Suède

    • Royaume-Uni & Irlande

    • Amérique latine : Brésil, Chili, Colombie, Mexique

    • Europe du Sud : Espagne & Andorre, Italie, Portugal

Présentation des résultats annuels 2022 d’Elis (en anglais)

Date : Mercredi 8 mars 2023 à 8h30, heure de Paris

Intervenants : Xavier Martiré, Président du Directoire et Louis Guyot, Directeur Administratif et Financier

Lien pour le webcast : https://edge.media-server.com/mmc/p/fahw7btv

Lien pour la conférence téléphonique et la session de questions/réponses :

https://register.vevent.com/register/BI32712b793ca4499ca789819537904bbb

Une présentation sera mise en ligne à 8h00, heure de Paris, sur le site corporate d’Elis : https://fr.elis.com/fr/groupe/relations-investisseurs/information-reglementee

Déclarations de nature prévisionnelle

Ce document peut contenir des éléments relatifs aux perspectives du Groupe. Ces perspectives sont fondées sur des données, des hypothèses et des estimations considérées comme raisonnables par le Groupe à la date du présent communiqué. Ces données et hypothèses sont susceptibles d’évoluer ou d’être modifiées en raison des incertitudes liées notamment à l’environnement économique, financier, concurrentiel, réglementaire et fiscal ou en fonction d’autres facteurs dont le Groupe n’aurait pas eu connaissance à la date du présent communiqué. En outre, la matérialisation de certains risques, en particulier ceux décrits au chapitre 4 « Gestion des risques et contrôle interne » du Document d’Enregistrement Universel pour l’exercice clos le 31 décembre 2021 disponibles sur le site internet d’Elis (www.elis.com), pourrait avoir un impact sur les activités, la situation financière, les résultats ou les perspectives du Groupe et donc se traduire par un écart entre les chiffres effectifs et ceux fournis ou suggérés par les perspectives présentées dans ce document. Elis ne s’engage en aucune façon à publier une mise à jour ou une révision des perspectives du Groupe ou des données, hypothèses ou estimations susmentionnées, sous réserve des exigences législatives et réglementaires applicables. Par ailleurs, la réalisation des perspectives suppose le succès de la stratégie du Groupe. Le Groupe ne prend donc aucun engagement ni ne donne aucune garantie quant à la réalisation des perspectives figurant ci-dessus.

Prochaines informations

Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2023 : mercredi 10 mai 2023 (après bourse)

Assemblée générale : jeudi 25 mai 2023 à 15h à la Maison des Travaux Publics - 3, rue de Berri - 75008 Paris

Contact

Nicolas Buron - Directeur des Relations Investisseurs - Tél : + 33 (0)1 75 49 98 30 - nicolas.buron@elis.com


Extrait des comptes consolidés condensés

État du résultat net consolidé

(en millions d'euros)

31/12/2022

31/12/2021

 

 

retraité

Produits de l'activité ordinaire

3 820,9

3 048,3

Coût du linge, des appareils et des autres consommables

(575,0)

(517,5)

Coûts de traitement

(1 491,3)

(1 127,8)

Coûts de distribution

(585,5)

(470,9)

Marge brute

1 169,1

932,1

Frais de vente, généraux et administratifs

(655,1)

(581,7)

Pertes de valeur nettes sur créances clients et autres créances

5,7

8,4

Résultat opérationnel avant dotations aux amortissements des incorporels reconnus dans un regroupement d'entreprises, perte de valeur sur le goodwill et avant autres produits et charges opérationnels

519,6

358,8

Dotations aux amortissements des incorporels reconnus dans un regroupement d'entreprises

(80,1)

(81,1)

Perte de valeur sur le goodwill

(58,7)

-

Autres produits et charges opérationnels

(9,0)

(16,1)

Résultat opérationnel

371,8

261,5

Résultat financier net

(86,7)

(90,5)

Résultat avant impôt

285,1

171,0

Charge d'impôt

(80,5)

(56,6)

Résultat des activités poursuivies

204,6

114,4

Résultat des activités abandonnées, net d'impôt

-

-

RESULTAT NET

204,6

114,4

Attribuable aux :

 

 

- actionnaires de la société mère

204,6

114,3

- participations ne donnant pas le contrôle

0,0

0,1

Résultat par action (en euros) :

 

 

- de base, revenant aux actionnaires de la société mère

€0,89

€0,50

- dilué, revenant aux actionnaires de la société mère

€0,86

€0,50

Résultat par action des activités poursuivies (en euros) :

 

 

- de base, revenant aux actionnaires de la société mère

€0,89

€0,50

- dilué, revenant aux actionnaires de la société mère

€0,86

€0,50

 

 

 

État de la situation financière consolidée

Actif

(en millions d'euros)

31/12/2022

31/12/2021

 

 

retraité

Goodwill

3 962,6

3 818,3

Immobilisations incorporelles

697,1

752,7

Actifs comptabilisés au titre du droit d'utilisation

466,9

439,4

Immobilisations corporelles

2 039,5

1 911,0

Autres participations

0,1

0,1

Autres actifs non courants

79,2

64,7

Actifs d'impôt différé

43,0

32,0

Actifs liés aux avantages au personnel

18,7

51,8

TOTAL DES ACTIFS NON COURANTS

7 307,0

7 070,1

Stocks

195,3

138,6

Actifs sur contrats

45,5

38,1

Clients et autres débiteurs

748,2

599,8

Actifs d'impôt exigible

18,2

17,2

Autres actifs

17,4

18,9

Trésorerie et équivalents de trésorerie

286,2

160,1

Actifs détenus en vue de la vente

0,2

0,4

TOTAL DES ACTIFS COURANTS

1 311,0

973,0

TOTAL ACTIF

8 618,0

8 043,1

Passif et capitaux propres

(en millions d'euros)

31/12/2022

31/12/2021

 

 

retraité

Capital émis

230,1

224,1

Primes liées au capital

2 440,9

2 531,6

Réserve sur actions propres

(1,7)

(1,6)

Autres réserves

(324,2)

(322,7)

Résultats accumulés non distribués

868,2

581,5

CAPITAUX PROPRES - PART DU GROUPE

3 213,4

3 013,0

PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE

0,8

0,7

CAPITAUX PROPRES

3 214,2

3 013,7

Provisions

91,6

90,0

Passifs liés aux avantages au personnel

69,4

105,9

Emprunts et dettes financières

3 034,9

3 084,5

Passifs d'impôt différé

290,1

283,0

Passifs locatifs

390,3

367,2

Autres passifs non courants

68,9

33,1

TOTAL DES PASSIFS NON COURANTS

3 945,2

3 963,7

Provisions - part à moins d'un an

10,4

12,6

Dettes d'impôt exigible

24,0

28,2

Fournisseurs et autres créditeurs

364,9

262,5

Passifs sur contrats

81,4

75,8

Passifs locatifs - part à moins d'un an

95,2

86,3

Autres passifs

453,9

380,8

Concours bancaires courants et part des emprunts à moins d'un an

428,9

219,5

Passifs directement liés aux actifs détenus en vue de la vente

-

-

TOTAL DES PASSIFS COURANTS

1 458,6

1 065,7

TOTAL PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

8 618,0

8 043,1

Etat des flux de trésorerie consolidés

(en millions d'euros)

31/12/2022

31/12/2021
retraité

Résultat net consolidé

204,6

114,4

Charge d'impôt

80,5

56,6

Résultat financier net

86,7

90,5

Perte de valeur sur le goodwill

58,7

-

Paiements en actions

20,3

24,4

Dotations nettes aux amortissements et provisions

790,8

745,7

Quote-part de subvention virée au compte de résultat

(0,7)

(0,6)

Plus et moins-values de cession d'immobilisations corporelles et incorporelles

5,4

0,7

Autres

(2,5)

2,9

CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT AVANT COÛT DE L'ENDETTEMENT FINANCIER NET ET IMPÔT

1 243,8

1 034,7

Variation des stocks

(50,0)

1,0

Variation des clients, autres débiteurs et actifs sur contrats

(119,3)

(76,8)

Variation des autres actifs

0,3

2,8

Variation des comptes fournisseurs et autres créditeurs

82,2

35,3

Variation des passifs sur contrats et autres passifs

35,7

45,5

Variation des autres postes

(2,2)

0,1

Avantages au personnel

0,7

2,3

Impôts versés

(100,1)

(83,2)

FLUX NETS DE TRÉSORERIE GÉNÉRÉS PAR L'ACTIVITÉ

1 091,2

961,6

Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations incorporelles

(26,5)

(21,1)

Encaissements liés aux cessions d'immobilisations incorporelles

-

-

Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles

(673,3)

(552,8)

Encaissements liés aux cessions d'immobilisations corporelles

7,4

3,8

Acquisition de filiales, sous déduction de la trésorerie acquise

(221,6)

(86,8)

Encaissements liés aux cessions de filiales, sous déduction de la trésorerie cédée

(0,0)

0,0

Variation des prêts et avances consentis

1,1

1,0

Dividendes reçus

0,0

0,0

Subventions d'investissement

0,5

0,5

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS D'INVESTISSEMENT

(912,5)

(655,3)

Augmentation de capital

4,6

10,3

Actions propres

(0,1)

7,3

Dividendes et distributions mis en paiement au cours de l'exercice

 

 

- versés aux actionnaires de la société mère

(33,2)

(0,0)

- versés aux minoritaires des sociétés intégrées

-

-

Variation de l'endettement (a)

152,8

(141,7)

- Encaissements liés aux nouveaux emprunts

1 244,0

776,1

- Remboursements d'emprunts

(1 091,2)

(917,8)

Paiements de passifs locatifs - principal

(101,5)

(89,4)

Intérêts financiers nets versés (y compris intérêts sur passifs locatifs)

(72,9)

(74,6)

Autres flux liés aux opérations de financement

(3,4)

6,8

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS DE FINANCEMENT

(53,7)

(281,2)

VARIATION DE TRÉSORERIE

125,1

25,2

Trésorerie à l'ouverture

160,1

137,6

Incidence de la variation du cours des devises sur la trésorerie

1,0

(2,7)

TRÉSORERIE A LA CLÔTURE

286,2

160,1

(a) variation nette des lignes de crédit

 

 


1 Démarche de réduction alignée avec l’objectif 1,5°C pour les émissions directes (Scope 1) et indirectes (Scope 2), et Well below 2°C pour les autres émissions indirectes (Scope 3).

 

Pièce jointe