La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 703,59
    -207,86 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Electricité : TotalEnergies prêt à faire un geste pour certaines PME

Sebastián Faune/Pixabay

Après les TPE, les PME ? Le patron de TotalEnergies Patrick Pouyanné s'est dit prêt à "faire un rabais" sur les contrats de fourniture d'électricité conclus en 2022 au prix fort avec les petites et moyennes entreprises (PME), estimant que 6.000 clients étaient concernés. "Nous avons un certain nombre de PME qui sont concernées par des prix trop élevés, des contrats signés entre juillet et décembre, et nous allons leur proposer de pouvoir renégocier un contrat" avec un prix de l'ordre de 280 euros du mégawattheure, a déclaré Patrick Pouyanné dans une interview à BFM Business diffusée mercredi soir.

"On va proposer aux clients de TotalEnergies d'avoir un prix équivalent aux TPE", a-t-il indiqué : le tarif pour les PME clientes du groupe sera ainsi aligné sur celui garanti aux TPE qui avait été annoncé début janvier à l'issue de négociations entre le gouvernement et les fournisseurs d'électricité. Face à l'explosion des factures d'énergie de nombre d'artisans et sociétés de taille modeste, l'exécutif avait exhorté les fournisseurs d'énergie à renégocier les contrats affichant des hausses de tarifs jugées "prohibitives". Patrick Pouyanné a assuré qu'il y avait eu "un vrai débat l'année dernière quand les prix de l'électricité sont montés très, très haut à partir du mois de juillet (...).

Certains fournisseurs d'électricité ont décidé de ne plus donner de contrats parce qu'ils trouvaient que les prix étaient trop élevés. Il y a eu un débat avec le gouvernement qui nous a dit 'Non, non, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : Elon Musk a vendu des actions Tesla à tour de bras, impôt colossal en vue
CAC 40 : la Bourse de Paris plombée par Wall Street, qui s'inquiète pour la croissance
Donald Trump a officiellement demandé à pouvoir retourner sur Facebook
Football : le PSG, 5e puissance financière d'un classement dominé par la Premier League
Ce patron français a offert une voiture électrique à tous ses salariés