La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 522,81
    +259,33 (+0,89 %)
     
  • Nasdaq

    11 872,69
    +17,72 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0021 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 505,06
    -48,01 (-0,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    363,08
    +1,65 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 570,18
    +12,64 (+0,36 %)
     

EDF : INFORMATION FINANCIÈRE AU 30/09/2020, Baisse organique du chiffre d’affaires de 1,8 % au T3 et poursuite de la croissance des renouvelables, Production nucléaire 2020 ré-estimée à 325-335TWh et objectifs financiers annuels confirmés

EDF
·25 min de lecture



COMMUNIQUÉ DE PRESSE
13 novembre 2020

INFORMATION FINANCIÈRE AU 30 SEPTEMBRE 2020

Baisse organique du chiffre d’affaires de 1,8 % au T3 et poursuite de la croissance des renouvelables
Production nucléaire 2020 ré-estimée à 325-335TWh et objectifs financiers annuels confirmés (1)
Bilan conforté grâce à l’émission d’obligations hybrides et d’obligations vertes convertibles

Chiffre d’affaires 2020: 48,8 Mds€ - 4,0 % org. (2) à fin septembre
14,1 Mds€ - 1,8 % org. au 3ème trimestre

Faits marquants

1/ Croissance dans les renouvelables

  • Solaire :

  • Inde : 3 appels d'offres de projets photovoltaïques attribués à EDEN Renewables pour un total de 1 350 MW au Rajasthan.

  • États-Unis : acquisition du portefeuille Geenex de 4,5 GW de projets solaires (20 projets allant de 20 MW à plus de 400 MW).

  • France : 105 MW de projets solaires remportés lors du dernier appel d’offres de la CRE.

  • Éolien :

  • Arabie Saoudite : lancement de la construction du parc éolien de Dumat Al Jandal (400 MW) en partenariat avec Masdar.

  • Maroc : début des travaux de construction de la première phase (87 MW) du parc éolien de Taza.

  • Stockage :

  • Signature d'un contrat de stockage avec CleanPowerSF en Californie. Système de stockage sur batterie de 50 MW pendant 4 heures couplé au projet solaire Maverick 6 de 100 MW.

  • Hydraulique :

  • Mise en service de la nouvelle centrale hydroélectrique de Romanche-Gavet, le plus grand chantier hydroélectrique en France (97 MW).

2/ Nucléaire : rehaussement de l’estimation de production nucléaire 2020 et déploiement du plan excell

  • Estimation de la production nucléaire en France pour 2020 relevée à 325-335 TWh.

  • Réajustement du coût du programme Grand Carénage à 49,4 Mds€ contre 48,2 Mds€ en euros courants (3) pour la période 2014-2025.

  • Déploiement de la première phase du plan d’excellence de la filière nucléaire. Lancement de la seconde phase incluant 25 nouveaux engagements.

3/ Clients et services

  • Poursuite de la bonne performance commerciale en France :

  • Clients résidentiels : ralentissement des pertes clients nettes, - 664 000 (4) à fin septembre 2020 vs - 883 000 à fin septembre 2019.

  • Plus de 875 000 clients résidentiels ont souscrit une offre de marché électricité EDF (+ 59 % vs fin 2019).

  • Mobilité électrique :

  • Izivia a été retenu par le groupe PSA pour équiper ses sites en infrastructures de charge pour véhicules électriques.

  • Pod Point : installation de près de 30.000 points de charge pour les clients particuliers en 2020.

  • Dalkia :

  • Signature d’un contrat multi technique (chauffage, ventilation, climatisation, …) de cinq ans avec le musée du Louvre à Paris.

  • Agrégateur e2m :

  • Nouvelle offre « Optimus Flex » pour augmenter la flexibilité des ressources décentralisées.

4/ Résilience d’Enedis et reprise des chantiers au troisième trimestre

  • Lancement du projet d’entreprise industriel et humain 2020-2025 : performance, proximité client et innovation.

  • Linky : 28,5 millions de compteurs installés (soit plus de 80 % d’avancement).

  • Tempête Alex : forte mobilisation des équipes d’Enedis et de la FIRE (5) pour rétablir l’alimentation électrique des clients.

  • TURPE 6 (6) : lancement de la consultation publique par le régulateur français (entrée en vigueur prévue le 1er août 2021).

5/ Développement à l’international, malgré la crise sanitaire

  • Hynamics : participation à la construction d'un électrolyseur de 30 MW pour produire de l'hydrogène vert à partir de l'énergie éolienne offshore en Allemagne (projet Westküste100).

  • Construction du barrage de Nachtigal au Cameroun : près d’un tiers des travaux de génie civil réalisés.

6/ Structure financière et finance durable

  • Émission d’obligations convertibles vertes (OCEANE) : montant nominal de 2,4 Mds€ et rendement négatif annuel brut de -1,68 %. Allocation des fonds à des projets tels que définis dans le Green Bond Framework.

  • Émissions de 2,1 milliards d’euros d’obligations hybrides.

  • Signature d’une ligne de crédit de 200 millions d’euros indexée sur des critères ESG.






Objectif 2020



EBITDA (7) : 15,2 – 15,7 Mds€



Ambitions 2020-22

~ 3x en 2021 et en 2022


Évolution du chiffre d’affaires du groupe EDF

(en millions d’euros)

9M 2019 (10) retraité

9M 2020

Variation organique (%)

France – Activités de production et commercialisation

20 079

19 996

- 0,4

France – Activités régulées

11 437

11 310

- 1,1

EDF Renouvelables

1 163

1 162

+ 6,1

Dalkia

2 903

2 807

- 10,6

Framatome

2 346

2 223

- 6,3

Royaume-Uni

6 392

6 717

+ 7,8

Italie

5 681

4 218

- 26,2

Autre international

1 938

1 749

- 5,2

Autres métiers

2 159

1 589

- 25,3

Eliminations inter-segments

(3 135)

(2 922)

- 5,9

Total Groupe

50 963

48 849

- 4,0

Le chiffre d’affaires est en baisse organique de - 4,0 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019 mais est quasi stable hors effets de la crise sanitaire. Malgré une production nucléaire en recul en France et un effet prix négatif lié à la baisse du prix du gaz, le chiffre d’affaires bénéficie de meilleures conditions de prix au Royaume-Uni et en France ainsi que de meilleures conditions hydrologiques. La crise sanitaire affecte le chiffre d’affaires du Groupe pour un montant estimé à - 2,0 milliard d’euros (11) à fin septembre 2020 en raison principalement d’une moindre production nucléaire, de la baisse de la demande qui affecte les activités de distribution et de fourniture d’électricité, ainsi que du ralentissement ou du report des activités de travaux et de services auprès des clients.


Principaux résultats du Groupe par segment

France – Activités de production et commercialisation



(en millions d’euros)

9M 2019

9M 2020

Variation organique (%)

Chiffre d’affaires (1)

20 079

19 996

- 0,4

Le chiffre d’affaires du segment France – Activités de production et commercialisation s’élève à 19 996 millions d’euros, en baisse organique de - 0,4 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

La production nucléaire s’établit à 241,1 TWh, en baisse de 47,1 TWh par rapport aux neuf premiers mois de 2019 suite principalement aux impacts des mesures prises dans le cadre de la crise COVID et aux prolongations d’arrêts de Flamanville 1 et 2 et Paluel 2.

La production hydraulique (2) s’élève à 34,1 TWh, en hausse de 24,0 % (+ 6,6 TWh) par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

La crise sanitaire impacte le chiffre d’affaires pour un montant estimé à - 1,0 milliard d’euros correspondant principalement, d’une part à la baisse de la production en lien avec les impacts de la crise COVID (- 29 TWh) sur le calendrier et la réalisation des arrêts de tranche, et d’autre part au recul de la demande.

La baisse de la production nucléaire, partiellement compensée par l’amélioration de la production hydraulique, a pour conséquence une baisse du chiffre d’affaires d’un montant estimé à - 865 millions d’euros, hors effet du COVID.

Les ventes bénéficient d’effets prix énergie favorables pour un montant estimé à + 1 152 millions (3) d’euros, en lien principalement avec les hausses du tarif réglementé de vente (4) de juin 2019, de février 2020 (cette dernière incluant la moitié du rattrapage du décalage tarifaire du premier semestre 2019) et d’août 2020. La baisse des prix des volumes achetés contribue aussi positivement à cette évolution.

Les conditions de marché aval (effets prix favorables de la composante CEE et des enchères de capacité dans les offres aux clients finals avec un impact limité en marge) ont un effet positif sur le chiffre d’affaires pour un montant estimé à 491 millions d’euros, malgré l’érosion des ventes aux clients finals en électricité.


France – Activités régulées (5)



(en millions d’euros)

2019

2020

Variation organique (%)

Chiffre d’affaires (6) à fin septembre

11 437

11 310

- 1,1

Chiffre d'affaires (2) du 3ème trimestre

3 130

3 171

+ 1,3

Le chiffre d’affaires du segment France - Activités régulées s’élève à 11 310 millions d’euros, en baisse organique de - 1,1 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

La baisse des volumes distribués et des prestations de raccordement au réseau reflète l’impact de la crise sanitaire du premier semestre sur l’activité. Celui-ci est estimé au total à - 0,2 milliard d’euros à fin septembre 2020. A noter que certains travaux, en particulier de raccordement, ont bénéficié d’un effet rattrapage au troisième trimestre.

Le climat doux a eu un effet défavorable estimé à - 226 millions d’euros.

L’évolution des prix a un effet positif de + 238 millions d’euros en lien principalement avec l’évolution des indexations du TURPE 5 (7) distribution intervenues au 1er août 2019 et 2020.


Énergies Renouvelables

EDF Renouvelables

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation organique (%) (8)

Chiffre d'affaires (9)

1 163

1 162

+ 6,1

Le chiffre d’affaires d’EDF Renouvelables s’élève à 1 162 millions d’euros, en hausse organique de 6,1 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

Les effets de la crise sanitaire sont non significatifs pour les activités d’EDF Renouvelables.

Cette progression est liée d’une part à la hausse de la production (+ 36 millions d’euros, soit + 4,3% en organique) portée par l’augmentation des volumes produits qui ont atteint 11,2 TWh (+ 6,2% en organique) en lien principalement avec les mises en service réalisées fin 2019, et d’autre part aux activités dans le solaire réparti aux États-Unis (+ 26 millions d’euros).

Le portefeuille brut de projets en construction poursuit sa croissance pour s’établir à 6,7 GW (dont 3,5 GW en éolien terrestre, 1,6 GW en éolien en mer, 1,3 GW en solaire et 0,3 GW de stockage).

Renouvelables Groupe (10)

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation (%)

Variation organique (%) (1)

Chiffre d'affaires (2)

2 932

2 972

+ 1,4

+ 2,7

Le chiffre d’affaires de l’ensemble des Renouvelables du Groupe s’élève à 2 972 millions, en hausse organique de + 2,7 % du fait principalement de la croissance des volumes produits tant par l’hydraulique que par l’éolien et le solaire.

L’estimation de la production hydraulique en forte hausse en France (+24 %) reste toutefois pénalisée par des épisodes de prix spots négatifs (3).


Services Énergétiques

Dalkia

(en millions d'euros)

2019

2020

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (11)

2 903

2 807

- 10,6

Le chiffre d’affaires de Dalkia s’élève à 2 807 millions d’euros, en baisse organique de - 10,6 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

L’évolution du chiffre d’affaires reflète l’impact de la crise sanitaire du premier semestre sur les volumes de ventes d’énergie et de services, en lien avec la fermeture de nombreux sites clients et le report de chantiers intervenus au 1er semestre tant en France qu’à l’international (montant estimé à - 0,2 milliard d’euros).

Pour autant, il convient de noter le maintien du dynamisme commercial, notamment dans la santé, l’industrie et l’habitat.

Le chiffre d’affaires est aussi affecté par la baisse du prix du gaz (sans impact significatif sur la marge grâce au mécanisme de couverture) et par la douceur exceptionnelle du climat au 1er trimestre.

Services Énergétiques Groupe (12)

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation (%)

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (1)

3 977

3 717

- 6,5

- 7,8

Le chiffre d’affaires des Services Énergétiques au niveau du Groupe s’élève à 3 717 millions d’euros, soit une baisse organique de - 7,8 % du fait de l’impact de la crise sanitaire du premier semestre et de la baisse du prix du gaz (sans impact significatif sur la marge) sur les activités de Dalkia, d’Edison et de Luminus.


Framatome

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (13)

2 346

2 223

- 6,3

Chiffre d’affaires contributif groupe EDF

1 296

1 294

- 2,1

Le chiffre d’affaires de Framatome s’élève à 2 223 millions d’euros, en baisse organique de 6,3 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

La crise sanitaire impacte le chiffre d’affaires pour un montant total estimé à – 0,1 milliard d’euros (14), principalement sur les activités de la « Base Installée » et des « Projets et Composants ».

Par ailleurs, le chiffre d’affaires est en baisse sur l’activité « Combustible » en raison d’un effet calendrier défavorable.

Aux Etats-Unis, Framatome a remporté un accord de modernisation digitale pour le contrôle-commande de la centrale de TurKey Point (Nextera). Ce contrat est une première référence dans le cadre des prolongations de durée vie des centrales aux États-Unis.


Royaume-Uni

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (15)

6 392

6 717

+ 7,8

Au Royaume-Uni, le chiffre d’affaires s’élève à 6 717 millions d’euros, en hausse organique de 7,8 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

La crise sanitaire a un impact négatif estimé sur le chiffre d’affaires de - 0,4 milliard d’euros en lien avec la baisse de la consommation du portefeuille des clients industriels et professionnels.

L’évolution positive du chiffre d’affaires s’explique par la hausse des prix réalisés du nucléaire et par le rétablissement du marché de capacité. Ces éléments favorables sont partiellement impactés par une production nucléaire qui s’établit à 32,6 TWh à fin septembre, en baisse de 4,3 TWh (16), suite aux arrêts pour inspection graphite des réacteurs de Hinkley Point B et d’un arrêt programmé sur Heysham 2 au premier semestre. La production reste pénalisée par l’arrêt de Dungeness B alors qu’Hunterston B a redémarré en septembre.

Dans un contexte de forte intensité concurrentielle, le portefeuille de clients résidentiels est en baisse de 0,7 % par rapport à septembre 2019.

Italie

(en millions d'euros)

9M 2019
retraité (17)

9M 2020

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (1)

5 681

4 218

- 26,2

En Italie, le chiffre d’affaires s’élève à 4 218 millions d’euros, en baisse organique de 26,2 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

Au global, la crise sanitaire affecte le chiffre d’affaires de l’Italie pour un montant estimé à - 0,1 milliard d’euros en lien avec le recul de la consommation en gaz et en électricité principalement des clients industriels et avec la baisse dans les activités de services.

Dans les activités gaz, le chiffre d’affaires est affecté par la baisse des prix de marché (baisse des prix spot de plus de 40 %), dont l’impact en EBITDA est limité, et par un effet volume négatif en raison d’un climat doux au premier trimestre.

Dans les activités électricité, le chiffre d’affaires est en recul du fait principalement de la baisse des prix de marché (avec un impact limité en EBITDA).


Autre international

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (18)

1 938

1 749

- 5,2

Dont Belgique

1 351

1 241

-8,9

Dont Brésil

422

345

+ 5,2

Le chiffre d’affaires du segment Autre international s’élève à 1 749 millions d’euros, en baisse organique de 5,2 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

En Belgique (19), le chiffre d’affaires est en baisse organique (- 8,9 %). La crise sanitaire a un impact défavorable estimé à - 0,1 milliard d’euros en lien avec la baisse de la consommation, un effet prix de marché défavorable et une décroissance des activités de services. Le chiffre d’affaires est affecté par la baisse des prix de marché (électricité et gaz) pour les clients particuliers et industriels et par un effet volume négatif en lien avec un climat doux et une concurrence toujours accrue. Par ailleurs, les neuf premiers mois bénéficient de la forte augmentation de la production des parcs éoliens, qui s’élève à 819 GWh (+41 % par rapport à fin septembre 2019), grâce à des conditions de vent favorables et à l’augmentation de la capacité installée. La capacité éolienne nette installée est en croissance et atteint 492 MW (20) (soit + 4,9 % par rapport à fin septembre 2019).

Au Brésil, le chiffre d’affaires est en augmentation organique (+ 5,2 %) principalement en lien avec la réévaluation en novembre 2019 de + 5 % du prix du Power Purchase Agreement (PPA) attaché à la centrale d’EDF Norte Fluminense. L’effet de la crise sanitaire au Brésil est non significatif sur les activités du Groupe. Il convient de noter un effet change négatif important du fait de la dépréciation du Réal Brésilien face à l’Euro.


Autres métiers

(en millions d'euros)

9M 2019

9M 2020

Variation organique (%)

Chiffre d'affaires (21)

2 159

1 589

- 25,3

Dont Activité gazière

960

544

- 43,3

Dont EDF Trading

846

693

-16,2

Le chiffre d’affaires du segment Autres métiers s’élève à 1 589 millions d’euros, en baisse organique de 25,3 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019.

Le chiffre d’affaires de l’activité gazière est principalement affecté par la baisse des prix spot du gaz sur la majeure partie de la période et par une baisse des volumes sur l’activité GNL induisant une moindre utilisation des actifs gaziers. Pour rappel, l’activité gazière a été affectée par une provision pour contrats onéreux à fin juin enregistrée en raison principalement de la révision à la baisse des spreads Europe - Etats-Unis à moyen et long terme.

Le chiffre d’affaires d’EDF Trading s’élève à 693 millions d’euros, en baisse organique de - 16,2 % par rapport aux neuf premiers mois de 2019. La crise sanitaire a un effet limité en marge de trading d’environ
- 0,02 milliard d’euros à fin septembre. La performance des activités de trading reste soutenue grâce notamment à une volatilité globalement élevée après une année 2019 exceptionnelle. L’accroissement des activités de couverture ainsi que les activités de trading et d’optimisation GNL contribuent aussi à ce résultat.


Principaux faits marquants (22) postérieurs
à la communication du premier semestre 2020

Événements majeurs

  • Finance durable : EDF et Standard Chartered Banque ont signé une ligne de crédit de 200 millions d’euros indexée sur des critères ESG (cf. CP du 30 octobre 2020).

  • EDF a réajusté le coût du programme Grand Carénage (cf. CP du 29 octobre 2020).

  • EDF a présenté un premier point d’étape du plan excell, le plan d’excellence de la filière nucléaire (cf. CP du 15 octobre 2020).

  • Le Groupe EDF actualise à la hausse sa prévision de production nucléaire en France pour 2020 (cf. CP du 14 octobre 2020).

  • EDF met en service la nouvelle centrale hydroélectrique de Romanche-Gavet (Isère) (cf. CP du 9 octobre 2020).

  • Le groupe EDF a présenté sa stratégie de conquête commerciale pour accompagner la transition énergétique de ses clients (cf. CP du 23 septembre 2020).

  • EDF a annoncé le succès de son émission inaugurale majeure d’obligations vertes à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles et/ou existantes (OCEANEs Vertes) (cf. CP du 8 septembre 2020).

  • EDF a levé 2,1 milliards d’euros par le biais de deux émissions hybrides libellées en euros (cf. CP du 8 septembre 2020).

  • Feu vert pour l'hydrogène vert. Le Ministère fédéral de l'économie allemand approuve le financement du projet WESTKÜSTE100 (cf. CP du 5 août 2020).

Participations, partenariats et projets d’investissements
EDF Renouvelables (23)

  • EDF Renouvelables a remporté 105 MW de projets solaires au sol en France lors du dernier appel d'offres solaire de la Commission de Régulation de l'énergie (CRE) (cf. CP du 23 octobre 2020).

  • EDF Renewables (EDF R) envisage de développer un parc solaire de 49,9 MW à Tye Lane (cf. CP du 19 octobre 2020).

  • EDF Renewables a confirmé son engagement en Irlande en acquérant Wexford Solar Limited et en ouvrant un nouveau bureau à Dublin (cf. CP du 1 octobre 2020).

  • EDEN Renewables India s’est renforcé avec 1 350 MWc de nouvelles centrales solaires (cf. CP du 1er octobre 2020).

  • Le Groupe EDF a investi dans la startup ECOSUN Innovations et renforce sa gamme d’offres microgrid (cf. CP du 28 septembre 2020).

  • GE Renewable Energy, EDF Renouvelables et Enbridge ont célébré à Saint-Nazaire la sortie d’usine de la première nacelle du premier parc éolien en mer français (cf. CP du 15 septembre 2020).

  • La construction de la première phase du parc éolien de Taza au Maroc prête à être lancée par le consortium EDF Renouvelables et Mitsui & Co. (cf. CP du 9 septembre 2020).

EDF Energy (24)

EDF a redémarré la centrale de Hunterston B et a confirmé son intention de passer en phase de démantèlement d'ici janvier 2022 (cf. CP du 27 août 2020).

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergie et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l’énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergie et de services à environ 38,9 millions de clients (1), dont 28,8 millions en France. Il a réalisé en 2019 un chiffre d’affaires consolidé de 71,3 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

(1) Les clients sont décomptés depuis 2018 par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz.

Avertissement

Cette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux États-Unis ou dans tout autre pays.
Aucune assurance ne peut être donnée quant à la pertinence, l’exhaustivité ou l’exactitude des informations ou opinions contenues dans cette présentation, et la responsabilité des dirigeants d’EDF ne saurait être engagée pour tout préjudice résultant de l’utilisation qui pourrait être faite de cette présentation ou de son contenu. L’information financière trimestrielle ne fait pas l’objet d’un rapport des commissaires aux comptes.
Le présent document peut contenir des objectifs ou des prévisions concernant la stratégie, la situation financière ou les résultats du groupe EDF. EDF estime que ces prévisions ou objectifs reposent sur des hypothèses raisonnables à la date du présent document mais qui peuvent s’avérer inexactes et qui sont en tout état de cause soumises à des facteurs de risques et incertitudes. Il n’y a aucune certitude que les évènements prévus auront lieu ou que les résultats attendus seront effectivement obtenus. Les facteurs importants susceptibles d’entraîner des différences entre les résultats envisagés et ceux effectivement obtenus comprennent notamment la réussite des initiatives stratégiques, financières et opérationnelles d’EDF fondées sur le modèle d’opérateur intégré, l’évolution de l’environnement concurrentiel et du cadre réglementaire des marchés de l’énergie, et les risques et incertitudes concernant l’activité du Groupe, sa dimension internationale, l’environnement climatique, les fluctuations des prix des matières premières et des taux de change, les évolutions technologiques, l’évolution de l’activité économique et cette année, plus particulièrement les effets de la crise sanitaire et le rythme de reprise d’activité dans les différents pays où le Groupe est présent.
Des informations détaillées sur ces risques potentiels et incertitudes sont disponibles dans le Document d’Enregistrement Universel (URD) d’EDF déposé auprès de l’Autorité des marchés financiers le 13 mars 2020 consultable en ligne sur le site internet de l’AMF à l’adresse www.amf-france.org ou celui d’EDF à l’adresse www.edf.fr [edf.fr], ainsi que dans le rapport financier semestriel au 30 juin 2020, consultable en ligne sur le site internet d’EDF.
EDF ne s’engage pas et n'a pas l'obligation de mettre à jour les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document pour refléter les faits et circonstances postérieurs à la date de cette présentation.

Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com

N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.





EDF SA
22-30, avenue de Wagram
75382 Paris cedex 08
Capital de 1 551 810 543 euros
552 081 317 R.C.S. Paris



www.edf.fr



CONTACTS



Presse : +33(0) 1 40 42 46 37



Analystes et investisseurs : +33(0) 1 40 42 40 38




([1]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([2]) Production hydraulique hors activités insulaires avant déduction du pompage. Pour information, production après déduction du pompage : 23,0 TWh à fin septembre 2019 et 29,6 TWh à fin septembre 2020.


([3]) Dont effets prix favorables sur les achats d’énergie pour un montant estimé à 698 millions d’euros.


([4]) Évolution des tarifs réglementés de vente : + 7,7 % HT au 1er juin 2019, + 3,0 % HT au 1er février 2020 et + 1,8 % HT au 1er août 2020.


([5]) Activités régulées comprenant Enedis, Électricité de Strasbourg et les activités insulaires.


([6]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([7]) Indexation du TURPE 5 distribution de + 3,04 % au 1er août 2019 et + 2,75 % au 1er août 2020.


([8]) L’écart entre la croissance faciale et la croissance organique est lié à des transferts intra-groupe.


([9]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([10]) Pour les activités de production électrique d’origine renouvelable optimisées au sein d’un portefeuille d’actifs de production plus large, en particulier s’agissant du parc hydraulique France, le chiffre d’affaires est estimé, par convention, comme la valorisation de la production réalisée au prix de marché (ou au tarif d’obligation d’achat), sans tenir compte des effets des couvertures, et tiennent compte de la valorisation de la capacité le cas échéant.


([11]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([12]) Les Services Énergétiques Groupe comprennent Dalkia, Citelum, CHAM et les activités services d’EDF Energy, Edison, Luminus et EDF SA. Il s’agit notamment d’activités d’éclairage urbain, de réseaux de chaleur, de production décentralisée bas carbone à partir des ressources locales, de pilotage des consommations et de mobilité électrique.


([13]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([14]) L’impact sur le chiffre d’affaires Groupe est estimé à – 0,06 milliard d’euros.


([15]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([16]) L’arrêt d’une des deux turbines de Sizewell B à la demande de National Grid entre mai et septembre 2020 a eu un impact défavorable de 2,1 TWh sur la production 2020. Cette perte a été financièrement compensée en chiffre d’affaires.


([17]) Les données publiées au titre de l’exercice 2019 ont été retraitées de l’impact lié au changement du périmètre de la cession en cours de l’activité E&P.


([18]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([19]) Luminus et EDF Belgium.


([20]) Capacité nette aux bornes de Luminus. La capacité brute éolienne installée s’élève à 528 MW à fin septembre 2020 (+ 5,0 % par rapport à septembre 2019).


([21]) Ventilation du chiffre d’affaires aux bornes des segments, avant élimination des inter-segments.


([22]) La liste exhaustive des communiqués de presse est disponible sur le site internet : www.edf.fr


([23]) La liste exhaustive des communiqués de presse d’EDF Renouvelables est disponible sur le site internet : www.edf-renouvelables.com


([24]) La liste exhaustive des communiqués de presse d’EDF Energy est disponible sur le site internet : www.edfenergy.com




([1]) Sous réserve des impacts d’un nouveau resserrement des restrictions sanitaires.


([2]) Variation organique à périmètre, normes et change comparables.


([3]) Cf. communiqué de presse publié le 29/10/2020


([4]) En nombre de sites de livraison.


([5]) FIRE : Force d’Intervention Rapide Électricité.


([6]) Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité.


([7]) Sur la base du périmètre, des taux de change au 01/01/2020 et d’une hypothèse de production nucléaire France d’environ 325-335 TWh en 2020 et comprise entre 330 TWh et 360 TWh chaque année en 2021 et en 2022.


([8]) Somme des charges de personnel et des autres consommations externes. A périmètre, normes, taux de change et taux d’actualisation des retraites constants et hors inflation. Hors coûts des ventes des activités de services énergétiques, et des services d’ingénierie nucléaire de Framatome et de projets spécifiques tels que Jaitapur.


([9]) Cessions signées ou réalisées : impact sur le désendettement économique du Groupe.


([10]) Les données publiées au titre de l’exercice 2019 ont été retraitées de l’impact lié au changement du périmètre de la cession en cours de l’activité E&P.


([11]) Chiffres estimés. Par convention, aucun effet prix survenu dans le contexte de la crise sanitaire n’a été attribué à la crise du Covid-19.


Pièce jointe