Marchés français ouverture 2 h 32 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 129,83
    -153,20 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0356
    -0,0048 (-0,47 %)
     
  • HANG SENG

    17 221,20
    -352,38 (-2,01 %)
     
  • BTC-EUR

    15 631,02
    -476,74 (-2,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,47
    -3,18 (-0,83 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Économies d'énergie : faut-il couper le chauffe-eau et éteindre les appareils électriques lorsque l'on s’absente ?

Dans certains cas, éteindre les appareils est utile pour faire des économies d'énergie
Dans certains cas, éteindre les appareils est utile pour faire des économies d'énergie

Dans un contexte de crise énergétique, quels gestes du quotidien permettent vraiment de faire des économies sur la facture d’électricité ? Yahoo fait le point.

Avec la chute des températures, la crainte de voir flamber la facture d’électricité grimpe. Emmanuel Macron a estimé ce jeudi lors d’un évènement organisé par la banque BpiFrance que "la France passera l’hiver même dans les pires scénarios". Selon le président de la République, les prix de l’électricité et du gaz vont revenir dans "des zones plus acceptables" à la fin du mois d’octobre. Malgré ces propos rassurants, Elisabeth Borne a présenté cet après-midi les mesures du plan de sobriété pour inciter les ménages à adopter les bons réflexes en matière d'énergie. Des questions pratiques se posent donc pour les ménages français, dont celle-ci : est-ce nécessaire de couper le chauffe-eau et d’éteindre les appareils électriques lorsqu’on s’absente même une soirée ? On vous répond.

Couper le chauffe-eau, un réflexe pas automatique

Après le chauffage, le chauffe-eau est l’équipement le plus gourmand en électricité de la maison. Un ballon électrique consomme en moyenne 1 676 kWh chaque année, selon les données de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe). Remplacer son modèle ancien par un appareil plus récent permettrait d’économiser une centaine d’euros par an.

Indispensable pour avoir de l’eau chaude chez soi, le chauffe-eau maintient l’eau entre 55°C et 65°C. Cette température permet notamment d’éviter la formation de tartre et le développement de bactéries pathogènes dans l’appareil. Plutôt que de monter jusqu’à 65°C, l’Ademe conseille de ne pas excéder les 60°C. "Dans le cas d’un chauffe-eau thermodynamique (CET), un réglage entre 45 et 50 °C est recommandé", note l'agence.

VIDÉO - Thierry Bros : "La question est : serons-nous en capacité lorsqu’on va appuyer sur le bouton, d’avoir de l’électricité cet hiver ?"

En journée ou pendant la nuit, il n’est pas nécessaire de couper le chauffe-eau. Le processus, qui peut prendre jusqu’à 4h30, est plus énergivore que de le laisser allumer en continu. En revanche, si vous vous absentez plus d’un jour, l’éteindre peut être intéressant pour éviter de gaspiller de l’énergie, conseille EDF sur son site. Il est aussi possible de programmer l'appareil pour qu’il fonctionne uniquement pendant les heures creuses.

Eteindre les appareils en veille, un réflexe quasi automatique

Toujours selon l’Ademe, entre "15 et 50 équipements par foyer restent en veille". Or le simple fait d’éteindre ces appareils permettrait d’économiser jusqu’à 10% sur la facture d’électricité. Alors même quand vous vous absentez en journée, il est conseillé d'éteindre les appareils électroniques (télévision, console de jeux…) et le petit électroménager comme la bouilloire ou la cafetière. Concernant la box internet, qui consomme en moyenne 97 kWh par an, l’Ademe recommande de l’éteindre lorsqu’elle n’est pas utilisée, y compris la nuit. Contrairement au chauffe-eau, leur allumage ne nécessite pas beaucoup plus d’énergie.

Ce conseil n’est pas valable pour le gros électroménager comme le lave-linge ou le lave-vaisselle dont les veilles servent souvent à la détection des fuites. De bonnes recommandations à noter à l’approche des vacances de la Toussaint, qui débute samedi 22 octobre.

De son côté, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité a développé une plateforme, Ecowatt, qui permet de suivre les pics de consommation d’énergie en France et de connaître les prévisions sur les quatre prochains jours. Le site propose également de s’inscrire à une alerte qui vous préviendra en cas de risque de coupure.

VIDÉO - Thierry Bros : "Protéger son logement du froid ? C’est un peu compliqué à faire aujourd’hui. Cela ne se fera pas dans les trois jours"