Marchés français ouverture 6 h 46 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 935,13
    +398,37 (+1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    688,03
    +445,35 (+183,51 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Les droits de succession selon Marine Le Pen et Emmanuel Macron, le déficit des retraites est un “non-sujet”… Le flash éco du jour

·1 min de lecture

Le chiffre du jour : 150.000 euros. C’est le montant qu’atteindra l’abattement sur les donations et successions entre parents et enfants en cas de victoire d’Emmanuel Macron au deuxième tour de la présidentielle. Pour rappel, cette franchise de droits, actuellement limitée à 100.000 euros, se reconstitue tous les 15 ans. Marine Le Pen entend de son côté jouer sur ce “délai de rappel fiscal” et l’abaisser à 10 ans. Pour mieux vous permettre de saisir l’impact de ces mesures sur les libéralités au sein d’une famille, Capital a étudié, avec la plateforme spécialisée Testamento, le montant des droits à acquitter selon le candidat élu pour cinq profils de ménages comparé à ceux exigés actuellement. Tous les résultats sont à retrouver sur notre site.

Le coup de gueule du jour est poussé par l’économiste Georges Nurdin au sujet du déficit des retraites, de retour sur le devant de la scène à la faveur de l’élection présidentielle. Pour notre chroniqueur, ce trou - de 10 milliards d’euros en 2021 - est tout simplement “un non-sujet”. Tout d’abord parce que le déficit devrait revenir à l’équilibre vers 2070. Mais aussi parce que les retraites françaises ne sont pas particulièrement généreuses : d’après l’OCDE, la retraite perçue ne représente que 52% du dernier salaire en France, bien loin de la moyenne européenne de 65%. Enfin, le déficit des retraites pourrait être très aisément résorbé en prélevant une partie des sommes allouées chaque année “à fonds perdus” aux associations. Le déficit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Victimes d’une attaque informatique, des cabinets dentaires ont dû payer une rançon
Croissance verte : voici les défis qui nous attendent
Arnaque aux fausses infractions pédopornographiques : un gendarme convoqué... par lui-même
Faux SMS de l’Assurance maladie : voici le mode opératoire des arnaqueurs
Elle écope d'une amende pour nuisance sonore à cause de... son réveil

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles