La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 959,51
    -204,32 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Le dostarlimab, un remède miracle contre le cancer du rectum ?

Un espoir. Un remède miracle peut-être pour des malades du cancer. Comme le révèle la revue scientifique New England Journal of Medecine, que relaie Midi Libre, un essai clinique mené sur des patients atteints d'un cancer du rectum affiche des résultats impressionnants. Pendant six mois, douze patients souffrant d'un cancer colorectal avec des tumeurs ont suivi un traitement à base de dostarlimab, un anticorps monoclonal. Or, au bout de ces six mois, leurs tumeurs ont disparu sans que des effets secondaires n'aient été constatés.

Lors de ces six mois de traitement, ces patients ont arrêté leurs autres traitements, comme la radiothérapie ou la chimiothérapie. Ils ont pris la molécule toutes les trois semaines jusqu'aux six mois, date de l'échéance de l'essai clinique. Selon les résultats publiés dans cette étude, les scientifiques avaient dit aux patients qu'ils devraient tout de même subir de la chimiothérapie ou une intervention chirurgicale à la fin des dix mois. Mais finalement, ils n'en ont pas eu besoin.

Suivis quelques mois après la prise du traitement, les patients sont aujourd'hui en bonne santé et plus aucune trace de tumeur n'a été décelée dans leurs corps. "C'est la première fois que cela arrive dans l'histoire du cancer", avance même le Dr Luis Diaz interrogé par le New York Times. En marge de la publication de cet article dans la revue New England Journal of Medecine, la chercheuse Hanna K. Sanoff précise aussi que la molécule n'agit pas directement sur les cellules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le FMI va sabrer ses prévisions de croissance, la Chine et la guerre en Ukraine en cause
Un hôpital forcé de proposer des gardes à un prix faramineux pour recruter un anesthésiste
Un exemplaire très particulier de “La Servante écarlate” vendu une fortune aux enchères
Un chariot de supermarché abandonné dans la rue peut vous coûter très cher dans cette ville
CLASSEMENT. Les députés les plus bosseurs, et ceux qui en font le moins

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles