La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 939,26
    -119,26 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    14 745,86
    +85,29 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1819
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 912,51
    +1 795,53 (+5,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    941,37
    +11,44 (+1,23 %)
     
  • S&P 500

    4 398,94
    -2,52 (-0,06 %)
     

Le distributeur britannique Morrisons accepte une offre de rachat de Fortress

·1 min de lecture
LE DISTRIBUTEUR BRITANNIQUE MORRISONS ACCEPTE UNE OFFRE DE RACHAT DE FORTRESS

LONDRES (Reuters) - La chaîne de supermarchés britannique Morrisons a accepté samedi une offre de rachat du groupe d'investissement Fortress Investment Group, d'un montant de 6,3 milliards de livres, soit 7,34 milliards d'euros.

L'offre de Fortress, soutenue par l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada et Koch Real Estate Investments, dépasse la proposition de rachat à 5,52 milliards de livres (6,4 milliards d'euros) du groupe Clayton, Dubilier & Rice (CD&R) que Morrisons avait rejettée le 19 juillet, la jugeant insuffisante.

Selon les termes de l'accord, les actionnaires de Morrisons recevront 254 pence par action.

Morrisons, qui est le quatrième plus grand distributeur britannique par le chiffre d'affaires derrière Tesco, Sainsbury's et Asda, a dit que l'offre représentait une prime 42% par rapport à son cours de clôture du 18 juin dernier - qui était à 178 pence l'action - le dernier jour ouvré avant l'offre de CD&R.

L'action a clôturé vendredi à 243 pence, un cours valorisant le groupe à 5,8 milliards de livres.

Le groupe Fortress Investment gérait en mars 53 milliards de dollars d'actifs, soit 44,67 milliards d'euros.

Morrisons a précisé qu'une offre initiale de rachat non sollicitée avait été effectuée par Fortress le 4 mai à 220 pence par action. L'offre n'a pas été rendue publique. Fortress a par la suite effectué quatre autres offres avant d'arriver à une valeur de 254 pence par action le 5 juin.

(James Davey, version française Caroline Pailliez)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles