Marchés français ouverture 7 h 53 min

Le DG d'Apple Tim Cook estime que l'exploitation de données personnelles sous prétexte de progrès est un 'compromis trompeur'

Megan Bourdon

Tim Cook, PDG d'Apple. Shannon Stapleton/Reuters

Le DG  d'Apple, Tim Cook, a déclaré que son entreprise rejetait l'idée que tout progrès dans le domaine de l'intelligence artificielle exigeait que l'on abandonne une "cargaison" de ses données personnelles. Une référence à peine voilée aux pratiques de ses concurrents, tels que Facebook et Google. Ce mardi 19 novembre, le chef d'entreprise s'est entretenu avec Marc Benioff, fondateur et co-PDG de Salesforce, durant la conférence Dreamforce. Tim Cook y a réitéré l'engagement d'Apple en matière de confidentialité, tout en poursuivant le développement de nouveaux produits utilisant le "machine learning" (une technique d'apprentissage automatique par intelligence artificielle, ndlr).

Le DG d'Apple a présenté cela comme un engagement plus large envers la mission de l'entreprise, qui est d'améliorer la vie de ses clients tout en restant fidèle à ses valeurs morales, plutôt que de traiter la confidentialité comme un "slogan du jour". "Certaines personnes pensent qu'on ne peut pas exploiter le machine learning de l'IA à moins d'avoir une tonne de données et de comprendre la vie personnelle de tout le monde en détail", a fustigé Tim Cook. "Nous ne souscrivons pas à cela. Nous pensons que c'est un compromis trompeur."

L'exploitation des données personnelles des utilisateurs est devenu le nerf de la guerre dans l'industrie de la tech 

Beaucoup de gens dans l'industrie de la technologie sont depuis longtemps d'avis que des entreprises comme Google et Facebook ont un avantage sur le marché croissant de l'IA, simplement parce qu'elles ont tellement de données utilisateur qu'elles peuvent les utiliser pour nourrir leur système et l'aider à se développer.

À lire aussi — Facebook a une combine pour éviter que 1,5 milliard d'utilisateurs ne bénéficient de la future et contraignante loi européenne sur la protection…

>> LIRE LA SUITE SUR BUSINESS INSIDER

Lire aussi : Apple pourrait faire payer les médecins pour accéder aux données collectées par votre Apple Watch

Aussi sur Business Insider