La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 288,25
    -39,54 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    13 461,20
    +82,16 (+0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2220
    +0,0064 (+0,53 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    35 906,28
    +892,77 (+2,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 229,19
    -23,96 (-1,91 %)
     
  • S&P 500

    4 163,16
    -0,13 (-0,00 %)
     

« Mon devoir de conseil se heurte aux objectifs de la banque » : la colère d'une banquière

Marie-Eve FRÉNAY
·2 min de lecture
Une banquière en colère
Une banquière en colère

A 34 ans, Mélanie* a déjà 10 ans d’expérience dans la banque. Après plusieurs années passées en tant qu’experte patrimoniale au siège de la banque mutualiste pour laquelle elle travaille, elle a décidé en 2018 de quitter son poste afin d’être au cœur de l’action et au plus proche des clients. C’est-à-dire de devenir conseillère bancaire en agence. En charge du suivi de 800 clients patrimoniaux, Mélanie porte un regard très critique sur l’évolution du métier. Elle raconte à MoneyVox son désabusement à l'image d'une profession parfois au bord de la crise de nerf comme le révéle MoneyVox chiffres exclusifs à l'appui.

Mélanie : « Avant d’être en agence, j’ai travaillé 8 ans au siège régional où j’occupais un poste d’expert placement. Mon rôle était d’accompagner les conseillers en rendez-vous avec leurs clients quand des problématiques d’épargne complexes se posaient. C’était terriblement frustrant de n’être là qu’en appui et de m’effacer quand ils commençaient à évoquer leurs autres projets, comme l’acquisition immobilière. J’aimais également le rythme de travail du conseiller. Alors que moi, mon activité était très cyclique, lui était toujours dans l’action. Cela correspondait mieux à mon tempérament dynamique. Et puis, même si ce n’était pas ma motivation première, il est très bien vu d’avoir une expérience en agence pour voir évoluer sa carrière et pouvoir ainsi dire que je ne suis pas une planquée du siège. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Banque : pourquoi votre conseiller est au bord de la crise de nerf
- La banque en ligne Monabanq dans le palmarès Best Workplaces ® France 2021
- Allo-impôt : l'aide gratuite des comptables pour déclarer ses revenus est de retour