La bourse ferme dans 1 h 44 min
  • CAC 40

    6 549,09
    +76,74 (+1,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 769,02
    +43,63 (+1,17 %)
     
  • Dow Jones

    33 024,61
    +221,14 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0217
    +0,0029 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 798,90
    +7,70 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    23 634,62
    +789,09 (+3,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,97
    +21,09 (+3,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,75
    -0,26 (-0,29 %)
     
  • DAX

    13 705,22
    +131,29 (+0,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 504,34
    +64,60 (+0,87 %)
     
  • Nasdaq

    12 812,75
    +155,20 (+1,23 %)
     
  • S&P 500

    4 177,58
    +32,39 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2135
    +0,0064 (+0,53 %)
     

Devises : l'Ukraine dévalue sa monnaie de 25 %

La Banque centrale d'Ukraine a annoncé jeudi 21 juillet la dévaluation de 25 % de la monnaie nationale, la hryvnia, face au dollar en raison de l'impact de l'invasion russe sur l'économie du pays. "Une telle mesure renforcera la compétitivité des producteurs ukrainiens" et "soutiendra la stabilité de l'économie dans les conditions de guerre", a déclaré dans un communiqué la banque centrale, en établissant jeudi le taux d'échange à 36,57 hryvnias pour un dollar contre 29,25 hryvnias pour un dollar auparavant, cours qui était en vigueur dès le début de l'invasion russe en février.

Ce taux restera fixe jusqu'à la nouvelle décision de la banque centrale qui a préservé la plupart des restrictions sur le marché des changes introduites depuis le début de l'invasion russe pour empêcher un effondrement de la devise nationale. "La Banque nationale d'Ukraine (BNU) continue de veiller à la stabilité du taux de change et prend les mesures nécessaires pour équilibrer la situation sur le marché des changes", a déclaré le président de la BNU Kyrylo Chevtchenko dans le communiqué.

"Toutes les restrictions introduites depuis le début de la guerre sont des mesures temporaires" qui permettront "à l'économie de survivre à la guerre et contribueront à sa reprise plus rapide après notre victoire", a-t-il ajouté. L'économie ukrainienne s'est effondrée depuis le début de la guerre et pourrait voir son PIB plonger de 45 % cette année, selon les dernières estimations de la Banque mondiale de juin. Dans ce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Projet de loi de sécurité sanitaire : députés et sénateurs trouvent un terrain d’entente
Voici les aéroports européens qui ont le plus de retard
Fiscalité des logements : les pistes de réforme prônées par l'OCDE
Guerre en Ukraine : « Les États-Unis et la Chine s'emploient à piller l'Europe »
Allocation adultes handicapés : l'Assemblée nationale vote en faveur de la déconjugalisation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles