La bourse ferme dans 6 h 25 min
  • CAC 40

    4 907,69
    +56,31 (+1,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 197,52
    +26,11 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 913,70
    +9,10 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    10 918,81
    -55,07 (-0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,72
    +4,62 (+1,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,58
    -0,06 (-0,15 %)
     
  • DAX

    12 635,29
    +92,23 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    5 852,12
    +66,47 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3083
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Dette publique : la France a enregistré la plus grande hausse depuis 1995

Source AFP
·1 min de lecture
Avec la pandémie de coronavirus, le gouvernement s'attend à ce que la dette s'envole à 117,5 % du PIB cette année.
Avec la pandémie de coronavirus, le gouvernement s'attend à ce que la dette s'envole à 117,5 % du PIB cette année.

Les nouveaux chiffres de l'Insee qui alarment. En France, la dette publique a atteint fin juin 114,1 % du produit intérieur brut (PIB), à savoir 2 638,3 milliards d'euros, soit une hausse de 12,7 points par rapport à fin mars. Il s'agit ainsi de la plus forte augmentation trimestrielle depuis que l'Insee publie cet indicateur en 1995.

« Une part de la progression de la dette [?] alimente la trésorerie des administrations publiques en forte augmentation », notamment pour répondre « à des besoins de financements futurs liés à la crise sanitaire », a expliqué l'Institut national de la statistique dans un communiqué. La dette de l'État a notamment progressé de 113,4 milliards d'euros, détaille l'Insee, pour financer les mesures de chômage partiel, les reports de charges, et compenser la baisse des recettes fiscales du fait de la chute de l'activité économique.

La dette des administrations de sécurité sociale explose

La dette des administrations de sécurité sociale (Acoss, Cades, Unedic, hôpitaux et Cnaf) augmente aussi fortement de 84,9 milliards d'euros, du fait des mesures de chômage partiel et des reports et des annulations de cotisations sociales décidées pour soutenir les entreprises en difficulté durant le confinement. Enfin, la dette des administrations publiques locales (Apul) est également en hausse (+ 2,7 milliards), mais de façon moins importante. Du fait de la crise du Covid-19 et des dépenses engagées, le gouvernement s'attend à ce que la dette s'env [...] Lire la suite