La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0180
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 934,50
    -749,99 (-3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,23
    -15,58 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

Demain nous appartient (TF1) : Avez-vous reconnu la vraie fille de Jennifer Lauret dans la série ?

·1 min de lecture

Depuis la rentrée, Jennifer Lauret (Une famille formidable, Julie Lescaut) incarne Raphaëlle Perraud dans Demain nous appartient, la série quotidienne de TF1. Cette avocate redoutable a déménagé de Paris à Sète pour se rapprocher de son ex-mari Xavier (Charles Lelaure), et surtout de ses filles Camille (Elisa Ezzedine) et Maud (Sixtine Dutheil). Depuis trois semaines, la famille s’est agrandie avec l’arrivée de sa mère Rebecca, incarnée par Victoria Abril…

Dans l’épisode 1069, diffusé mercredi 1er décembre, les téléspectateurs ont découvert à travers un flashback que ce n’est pas Rebecca qui a tué Daniel Meffre il y a trente ans, mais Raphaëlle. Alors qu’elle n’était âgée que de 9 ans, la petite fille avait défendu sa mère contre le père de Xavier, qui était en train de l’agresser. Un souvenir qu’avait totalement refoulé le personnage joué par Jennifer Lauret.

À lire également

Demain nous appartient - Jennifer Lauret et ses mamans de fiction : "Je n'ai pas eu les même rapports avec Victoria Abril qu'avec Véronique Genest"

Et qui de mieux que la propre fille de l’actrice pour camper une version enfant d’elle-même ? En effet, la production a fait appel à Anna So... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles