La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 803,04
    +1 603,16 (+3,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

Danone : Emmanuel Faber défend sa tête

Par Beatrice Parrino
·1 min de lecture
Emmanuel Faber, en février 2018.
Emmanuel Faber, en février 2018.

Emmanuel Faber est sur la défensive. Sous le feu des critiques publiques de plusieurs investisseurs, le PDG de Danone affirme être « serein », et « concentré sur l'avenir ». « Je ferai mon acte de contrition le moment venu et s'il y a matière à le faire », a-t-il assuré, vendredi 19 février, lors de la présentation à la presse des résultats 2020 de Danone. Graphiques à l'appui, Emmanuel Faber a tenté de prouver que son groupe n'aurait pas à rougir de ses performances comparées à ses concurrents.

Cette publication des résultats 2020 intervenait au moment où des actionnaires du groupe se rebiffent contre la gestion d'Emmanuel Faber. Et réclament d'ailleurs son départ. Détenteur d'environ 3 % du capital, le fonds américain d'investissement Artisan Partners a fait savoir publiquement qu'ils jugeaient les performances de Danone insuffisantes sans que la pandémie ne suffise à l'expliquer.

À LIRE AUSSIEmmanuel Faber, le PDG activiste ?du CAC 40

Danone a enregistré l'année dernière un recul de 6,6 % de ses ventes, à 23,6 milliards d'euros, soit un manque à gagner d'environ 1,7 milliard par rapport à 2019. Le champion français a particulièrement souffert de la chute des ventes de bouteilles d'eau en bouteille (- 21,1 %). Quant à sa rentabilité, elle s'est dégradée, avec une marge opérationnelle courante qui s'établit à 14 % (contre 15,2 % en 2019). Le groupe prévoit que cette marge reste « globalement » à ce niveau en 2021. « On croit à la stratégie qu'on a, on la sui [...] Lire la suite