Publicité
La bourse ferme dans 5 h 56 min
  • CAC 40

    7 511,89
    +8,62 (+0,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 856,77
    +17,63 (+0,36 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 336,60
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 771,91
    -166,77 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,15
    -14,01 (-1,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,55
    +0,10 (+0,13 %)
     
  • DAX

    18 028,94
    +26,92 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 143,98
    -2,88 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2671
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Nouvelle-Calédonie : qui se cache derrière la cyberattaque d'une «force inédite» ?

LUDOVIC MARINPOOLAFP

Une «cyberattaque d’une force inédite». La Nouvelle-Calédonie a été la cible de cyberpirates mardi «très peu de temps après l’annonce de la venue du président de la république» dans l’archipel sur Sud Pacifique, a expliqué lors d’une conférence de presse Christopher Gygès, membres du gouvernement collégial local (Les Loyalistes) notamment en charge de l’économie numérique.

Mardi 21 mai, vers midi, heure de Paris, peu après le Conseil des ministres, Prisca Thevenot, porte-parole du gouvernement, a annoncé le départ d’Emmanuel Macron pour la Nouvelle-Calédonie afin d’y mener une «mission de dialogue et de reconstruction économique». Le chef de l’Etat s’est envolé dans la soirée mardi pour Nouméa. Son arrivée est prévue pour jeudi matin, heure locale (mercredi soir, heure de métropole), huit jours après le début des émeutes sur l’archipel. Depuis le 13 mai, six personnes sont décédées en Nouvelle-Calédonie. Le gouvernement a décrété l’état d’urgence le 15 mai dernier.

«Nous avons subi la nuit dernière une cyberattaque d'une force inédite en Nouvelle-Calédonie puisqu'un fournisseur d'accès (à Internet) a subi une attaque de l'extérieur sur une adresse IP avec le but de saturer le réseau calédonien», a indiqué Christopher Gygès. Plus précisément, l’attaque a consisté à l’envoi simultané de «millions d’émails».

Les «équipes de l'État et de l'OPT (office des postes et télécommunications) ont réussi à stopper cette attaque avant qu'il y ait des dégâts importants», a ajouté le membre du (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Loi anti-Airbnb votée, cyberattaque en Nouvelle-Calédonie… L'actu éco en 120 secondes
Les femmes qui voyagent en solo, un bon filon pour le tourisme ?
IA : OpenAI a-t-il utilisé la voix de Scarlett Johansson à son insu ?
Un énorme Boeing 747 stationne à l'aéroport de Nice : à qui appartient-il ?
IA : une nouvelle start-up française vient de lever 220 millions de dollars