La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 391,12
    -1 617,42 (-5,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Culture. Tintin au pays des procès

·1 min de lecture

Les toiles de l’artiste breton Xavier Marabout, qui mettent en scène les romances de Tintin dans des toiles d’Edward Hopper ne sont pas des contrefaçons, a déclaré le tribunal de Rennes, ni des atteintes au droit moral.

“Un robuste TéstostéroneTintin est vu chevauchant sa moto tel Brad Pitt au milieu de terrains accidentés, une beauté fatale accrochée à sa taille […]. C’est quelque chose que vous ne pourrez jamais oublier”, affirme The Economic Times après la plainte de la société Moulinsart, détenue par les héritiers de Tintin, contre Xavier Marabout, le responsable de ces scènes. Mais la cour de Rennes a donné raison à l’artiste breton qui mêlait Tintin à des toiles de l’artiste américain Edward Hopper. Les héritiers d’Hergé n’ont pas pu prouver l’atteinte au droit moral que constituent, selon eux, ces œuvres, rapporte The Guardian.

“Profiter de la réputation d’un personnage pour l’immerger dans un univers érotique n’a rien d’humoristique”, a plaidé l’avocate de la société devant la cour.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :