La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 015,10
    -124,15 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,62
    -76,52 (-1,82 %)
     
  • Dow Jones

    32 237,53
    +132,28 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0764
    -0,0072 (-0,67 %)
     
  • Gold future

    1 981,00
    -14,90 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 557,72
    -732,00 (-2,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    597,33
    -21,06 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,20
    -0,76 (-1,09 %)
     
  • DAX

    14 957,23
    -253,16 (-1,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 405,45
    -94,15 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 823,96
    +36,56 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 970,99
    +22,27 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 385,25
    -34,36 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 915,68
    -133,96 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2230
    -0,0058 (-0,47 %)
     

Culottes de règles, préservatifs… de nouveaux coups de pouces financiers pour la santé des femmes

Ildar Abulkhanov / Getty Images

Plusieurs millions d’euros rien que pour la santé des femmes. Voilà ce que prévoit le plan pour l’égalité entre les femmes et les hommes présenté, ce mercredi 8 mars, en conseil des ministres par la Première ministre Elisabeth Borne, à l’occasion de la journée des droits des femmes. Remboursement des culottes menstruelles, des préservatifs féminins… Une quinzaine de mesures doivent être mises en œuvre d’ici la fin du second quinquennat du président de la République Emmanuel Macron. Et le coût total pourrait dépasser les 100 millions d’euros.

La plus grande enveloppe de dépenses sera consacrée aux remboursements des protections périodiques, en particulier des culottes menstruelles réutilisables, par l’Assurance maladie. Cette mesure doit être mise en œuvre en 2024 pour les jeunes femmes de moins de 26 ans. D’après les premiers chiffrages de Matignon, chaque année, cela pourrait coûter 30 à 50 millions d’euros à la Sécu.

Et pour cause, plusieurs entreprises commercialisent déjà des protections hygiéniques qui se substituent durablement aux serviettes et tampons jetables. Mais les prix varient fortement. Comptez une vingtaine d’euros le lot de trois culottes sur Amazon, environ 30 euros pour les protections hygiéniques de Blooming, voire 40 euros pour les shorty à flux abondants de la marque française Réjeane, dont les packs de trois culottes sont vendus pour plus de 100 euros (hors promotions).

Tout comme les prix, la qualité des protections menstruelles réutilisables varie d’une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement veut lutter contre la fraude grâce… aux fichiers des compagnies aériennes !
Inflation : des associations interpellent le gouvernement à propos de la loi sur les marges des supermarchés
Réforme des retraites : le Sénat a adopté l'article 7, l'âge de départ légal passe de 62 à 64 ans
Gestion des déchets : le coût faramineux pour les Guadeloupéens
L'incroyable legs reçu par une commune de Meurthe-et-Moselle