La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 784,97
    -218,54 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Crypto : les services que les banques pourraient proposer grâce à la finance décentralisée

UNSPLASH

Bien que les cours des cryptomonnaies soient en nette baisse depuis leur plus hauts historiques en novembre 2021, des applications de finance décentralisée (DeFi) continuent de se développer et d'attirer des utilisateurs sur la technologie de la blockchain. Cet univers en plein essor entend se passer d’intermédiaires comme les géants du numérique, mais aussi les banques, en connectant directement entre eux les usagers.

Toutefois, les établissements bancaires pourraient bien avoir une carte à jouer et réintroduire une forme d’intermédiation pour proposer des services innovants issus de la DeFi. “La finance décentralisée n’est pas prête en matière d’ergonomie et c’est là que les banques et leurs réseaux, leurs sites et leurs applications pourraient rendre des applications plus accessibles et faciles d’utilisation”, relève Julien Maldonato, associé au cabinet Deloitte et conseiller en industrie financière et Web3.

La DeFi reste en effet très peu connue du grand public. En dehors de personnes issues des milieux geek et financier, peu s’y aventurent. Certaines applications, comme Curve, présentent encore des interfaces très brutes et techniques. D’autres affichent des sites plus attractifs mais qui demeurent généralement en anglais, dans un jargon financier. Les banques pourraient toucher un plus large public, au-delà des initiés, en jouant donc un rôle de distributeur de produits DeFi auprès des épargnants et investisseurs lambda.

“Pour elles, ce serait un moyen d’augmenter leur gamme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Les crypto-actifs en circulation ne peuvent pas être qualifiés de monnaies", selon la Banque de France
5 blockchains "d'infrastructure" parmi les plus prometteuses
Web 3 : “Pour la première fois, la suprématie des Gafa peut être contestée”
Comment les cours de l'ether et du bitcoin réagiront à "The Merge" ?
Comment Société Générale explore l'univers des cryptomonnaies et de la blockchain